“Suprêmes”, un film de Audrey Estrougo

À Madiana les 26, 27 & 28 novembre 2021 à 19h30
1h 52min / Biopic, Musical
Par Audrey Estrougo, Marcia Romano
Avec Théo Christine, Sandor Funtek, Félix Lefebvre

Synopsis :
1989. Dans les cités déshéritées du 93, une bande de copains trouve un moyen d’expression grâce au mouvement hip-hop tout juste arrivé en France. Après la danse et le graff, JoeyStarr et Kool Shen se mettent à écrire des textes de rap imprégnés par la colère qui couve dans les banlieues. Leurs rythmes enfiévrés et leurs textes révoltés ne tardent pas à galvaniser les foules et … à se heurter aux autorités. Mais peu importe, le Suprême NTM est né et avec lui le rap français fait des débuts fracassants !

La presse en parle :

Marie Claire par Emily Barnett
Audrey Estrougo signe l’un des meilleurs films biographiques de l’année, puissant sans jamais être tapageur.

20 Minutes par Caroline Vié
Théo Christine et Sandor Funtek, éblouissants, incarnent respectivement JoeyStarr et Kool Shen dans ce film passionnant.

Bande à part par Olivier Pélisson
Audrey Estrougo signe son long-métrage le plus abouti avec cette fresque énergique sur les débuts de NTM.

CNews par Chloé Ronchin
Supervisé par NTM eux-mêmes, ce film musical, qui met l’accent sur la forte complicité et complémentarité de ces monstres sacrés, se révèle à la fois puissant et tendre, et ne manque pas de faire rire.

Culturebox – France Télévisions par Laure Narlian
Ce film réjouissant comblera aussi bien ceux qui ont assisté à cette page essentielle du hip-hop que ceux qui n’y étaient pas.

Dernières Nouvelles d’Alsace par Nathalie Chifflet
À l’affiche, deux jeunes acteurs bourrés d’énergie, au cœur et au charisme gros comme ça : Théo Christine et Sandor Funtek, impecs, se donnent à fond pour rejouer ce que fut l’incroyable déflagration NTM sur la scène musicale française des années 80.

Elle par Florence Trédez
Mais Suprêmes, c’est aussi le récit extraordinaire d’un duo aux personnalités aussi dissemblables que possible.

Femme Actuelle par La Rédaction
De leur première maquette à leur premier Zénith, on suit l’ascension un peu chaotique de Joey Starr et Kool Shen, alias les Suprêmes NTM. On comprend mieux leur alchimie, leurs fêlures et leur soif de reconnaissance. En prime, quelques répliques très drôles agrémentent le film.

Le Dauphiné Libéré par Nathalie Chifflet
Un film en cache souvent un autre. Suprêmes , c’est l’histoire de NTM, pilier du hip-hop français des années 90, mais c’est aussi l’histoire douloureuse de JoeyStarr.

Le Figaro par Olivier Nuc
L’énergie et l’enthousiasme du film sont communicatifs. Une véritable épopée, riche en personnalités hautes en couleur.

Le Monde par Murielle Joudet
Audrey Estrougo restitue avec justesse l’émergence du groupe de rap emblématique des années 1990.

Les Inrockuptibles par Théo Ribeton
Il faut bien reconnaître l’intensité et les épaules de ce film qui se limite aux premières années de carrière du groupe et qu’on aurait, on l’avoue volontiers, voulu voir se poursuivre à l’apparition du générique de fin.

Télé Loisirs par Marc Arlin
Si les partis pris de la réalisatrice Audrey Estrougo ne font pas toujours mouche, les deux comédiens qui incarnent Kool Shen et JoeyStarr (Sandor Funtek et Théo Christine) crèvent littéralement l’écran.

Télérama par Jérémie Couston
Pour circonscrire la légende et canaliser une énergie aussi précoce que féroce, la réalisatrice a la bonne idée de démarrer le film à la création du groupe, en 1988, et de l’achever à leur premier concert au Zénith de Paris, en 1992.

Voici par V.C.
Une reconstitution nerveuse, parfaitement interprétée.

aVoir-aLire.com par Thomas Bonicel
Suprêmes est bien plus qu’un produit qui vise à nous faire acheter quelques albums de NTM. Au contraire, il se révèle plutôt jouissif, satisfaisant dans son dénouement, et dévoile en fin de compte beaucoup de tendresse.

CinemaTeaser par Emmanuelle Spadacenta
Adoubé par les vrais Joeystarr et Kool Shen, le film est toujours sous contrôle, jamais libre d’une mise en perspective. C’est donc la limite de Suprêmes : il n’est jamais à la hauteur du miracle accompli par ses comédiens qui ont eu, eux, l’intelligence et le talent de marier déférence et appropriation. Deux stars are born.

La Voix du Nord par Christophe Caron
Le défaut de Suprêmes s’affiche sur son générique : « Scénario écrit avec la collaboration de JoeyStarr et Kool Shen ». OK pour l’illustration fidèle et didactique. Manque un regard perçant et effronté sur la genèse du mythique groupe de rap français NTM, composé des deux susnommés.