Étiquette : UPLG

Adresse de l’UPLG Aux militants, aux camarades, aux Patriotes Aux Guadeloupéens

Pour la défense des libertés, pour le respect de nos droits fondamentaux
Pour l’unité des Patriotes Guadeloupéens
Pour garder le cap sur l’objectif principal : la souveraineté nationale
En ce mois de juillet, en cette période durant laquelle, habituellement les Guadeloupéens sont plus enclins au dépaysement et à la villégiature, nous sommes inquiets et remontés. La pandémie du COVID 19 continuant à sévir, les autorités françaises renforcent des mesures contraires aux libertés fondamentales pour contraindre le peuple de France et par là même les Guadeloupéens à se soumettre à l’obligation vaccinale et au PASS sanitaire.

L’UPLG bien que non opposée au principe de la vaccination, ne peut accepter que les autorités françaises imposent la vaccination par la force en imposant un PASS sanitaire pour se déplacer, accéder à certains lieux et à leur emploi pour certains.

Durant ce mois de juillet, le 17 juillet, nous avons eu à75 enterrer notre camarade, SAMSON Joseph dit SAM qui a été un militant d’une trempe sans précédent. Lors des obsèques « nationales » qui lui ont été réservé, ses camarades ont rappelé les hauts faits de sa vie de militant, le courage et la détermination qu’il a su montrer face aux forces françaises durant les épreuves de 1984 et ailleurs.

→   Lire Plus

Lagwadloup an boulvès, annou doubout pou goumé

— Déclaration de l’UPLG— 

Coordonner les luttes et préparer la prise du pouvoir

La Guadeloupe vient de connaître deux semaines intenses en mobilisation marquées par :

– Le renforcement de la mobilisation des travailleurs des Sablières de Gourbeyre et de Deshaies, ainsi que de ceux de l’hôpital de Beauperthuy à Pointe-Noire qui luttent depuis plus de deux mois face à des patrons qui se croient encore au temps de la plantation et qui ne veulent rien lâcher face aux revendications des travailleurs.

– Les manifestations autour du 14 février et le rappel des répressions sanglantes du 14 février 1952 en Guadeloupe et du 14 février 1974 en Martinique.

– Mois de la disparition de Roland Thésauros, de Sony Rupaire, insoumis de la guerre d’Algérie, ainsi que de Jean Barfleur, trois anciens dirigeants de l’UPLG qui ont su montrer leur grande clairvoyance dans l’avènement du mouvement patriotique guadeloupéen.

– Les attaques de la justice française contre la liberté d’expression à travers la convocation de Luc Reinette, militant patriotique, devant les forces de gendarmerie qui a mobilisé de nombreux militants.

→   Lire Plus

Soutien à Luc Reinette

— Communiqué de l’UPLG —

L’UPLG apporte son soutien au dirigeant de FKNG ! Luc Reinette, inquiété par la justice française par rapport à son appel à la jeunesse pour la défense des intérêts guadeloupéens et l’opposition à l’envahissement.
L’UPLG partage l’inquiétude exprimée par Luc Reinette sur les menaces qui pèsent sur notre pays. Les nombreuses attaques contre nos mœurs et coutumes confirment à quel point la Gwadloup est en danger.
L’UPLG appelle ses militants et sympathisants à s’associer à toutes les forces anticolonialistes et progressistes qui s’opposent à cette tentative d’intimidation contre le mouvement patriotique et anticolonialiste guadeloupéen.
A travers cette attaque contre Luc Reinette et le silence de plomb dans l’affaire Claude Jean-Pierre, ce Déhaisien qui a perdu la vie suite à un contrôle routier des forces de gendarmerie, la justice coloniale nous montre qu’elle n’est pas là pour nous rendre justice.
Tous ensemble mobilisons-nous aux côtés de Luc Reinette et de son organisation pour exiger l’arrêt de toute poursuite et la fin de toute tentative de bâillonnement de notre liberté d’expression.

Le secrétaire général de l’UPLG
Gaston SAMUT
Haine raciale ou liberté d’expression ?

→   Lire Plus

Message de soutien au peuple Kanak et à ses représentants

— Par Gaston Samut, secrétaire général de l’UPLG

Dans le long et lent processus que le peuple kanak a engagé pour accéder à la pleine souveraineté, son unité s’est exprimée encore ce dimanche. A travers les résultats de ces élections, il a exprimé clairement cette volonté et sa détermination à toujours aller de l’avant.
Rassemblés en grande majorité autour du FLNKS, il a exprimé la nécessité et le désir de l’indépendance, pendant que les non kanaks de tous bords sont arcboutés sur l’idée que la situation ne doit pas bouger et tentent de freiner un processus inéluctable.
L’UPLG apporte tout son soutien au peuple kanak organisé et à ses dirigeants engagés et déterminés dans le chemin de l’émancipation, de la liberté et de l’indépendance nationale. Même si l’état français freine par tous les moyens le processus engagé, le droit international, la réalité géographique, le droit des peuples à disposer d’eux -mêmes, vous donnent raison.
Le pillage de la Kanaky, la spoliation du peuple kanak, doivent cesser. La Kanaky appartient au peuple kanak et à personne d’autre. Seul le peuple kanak a le droit de décider de son destin.

→   Lire Plus

Différenciation vs décolonisation

Déclaration de l’UPLG au congrès des élus de la guadeloupe
Madame la Présidente du Conseil départemental, Présidente du Congrès,
Monsieur le Président de la Région Guadeloupe,
Mesdames, Messieurs les élus,
Mesdames, messieurs de la société civile,
Mes chers Compatriotes

Je voudrais en tout premier lieu vous remercier de nous avoir associé à ce débat qui concerne l’avenir de la Guadeloupe.
Nous y participons avec l’espoir que cette fois nous réussirons à aborder les vrais problèmes qui concernent ce pays qui nous est cher à tous. Ce n’est pas peu que de pouvoir échanger sur les questions qui nous préoccupent et sur lesquelles nos institutions actuelles montrent leurs limites quand ce n’est pas leur défaillance pour y porter solution.
Bien évidemment, l’UPLG a son analyse de la société guadeloupéenne, des relations avec la France et sa vision de l’avenir qui n’est pas partagée par tout le monde. Toutefois ,cela ne doit pas nous empêcher de discuter avec d’autres guadeloupéens et de rechercher quand il le faut le consensus le plus large pour faire avancer le pays. Vraiment nous ne l’avons jamais caché.

→   Lire Plus