Tag Archive for Sylvère Farraudière

Qui sont les vrais casseurs ?

— Par Sylvère Farraudière —

La liste s’allonge de statues mises à terre, taguées, détruites en Martinique, singulièrement à Fort-deFrance, Schoelcher et Trois-Ilets, depuis le 22 mai 2020.

Certains s’en étonnent, d’autres sont scandalisés et accusent. Depuis le saccage survenu sur la place de La Savane à Fort-deFrance, le dimanche 26 juillet, où les statues de Belain d’Esnanbuc et de Joséphine de Beauharnais ont été détruites, les milieux politiques, au plus haut niveau, attribuent ces agissements à des activistes, qui seraient coupés de la population, supposée indignée. Et la suite est prévisible : la routine arrestations-victimisationconstruction-de-martyrs s’installera et accompagnera des débats dans des commissions mémorielles communales. Pendant ce temps, on aura fait l’économie de chercher les vrais activistes dans cette affaire.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que les statues de Schoelcher, de d’Esnanbuc, de Joséphine sont régulièrement taguées, amputées, voire décapitées. Ce n’est pas d’aujourd’hui que des citoyens demandent des explications sur le nom des rues de la ville capitale, sans que la commission mémorielle ne se décide à donner une réponse, ce qui revient à imposer le statu quo. Politique de l’autruche ou affirmation d’un choix politique immuable, maintenu de générations en générations, contre vents et marées ?

Lire Plus =>

Exigeons la création d’un Musée dédié à l’Esclavage colonial en Martinique

— Par Sylvère Farraudière —

A cette question, posée à Monsieur Alfred MARIE-JEANNE, Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, il m’a été fait une réponse évasive, le 22 juillet 2019. Je réitère donc ma demande à Monsieur Alfred MARIE-JEANNE, en sa qualité de Président du Conseil Exécutif de la CTM, selon l’article 72-1 de la Constitution, et souhaite avoir en même temps les réponses aux questions que sa réponse du 22 juillet 2019 soulève.

Pourquoi ce musée n’existe-t-il pas déjà, même à l’état de projet, alors que la Martinique affiche une activité muséale prospère et de qualité, à raison d’un musée par semestre ; alors que la CTM annonce avec vigueur et véhémence la création imminente à Fort-de-France, d’un musée déjà financé, dédié aux Arts contemporains ? Qui refuse le Musée dédié à l’Esclavage colonial en Martinique ? La Martinique a supporté l’Esclavage colonial, sur son sol pendant plus de deux siècles sans discontinuer ; et le colonialisme, un siècle de plus ; pourquoi la Martinique ne serait-elle pas capable de supporter, sur son sol, aujourd’hui, un Musée nommément dédié à l’Esclavage ?

Lire Plus =>