Tag Archive for Pauline Bayle

Longue est l’Odyssée

— Par Roland Sabra —

Les 3M ( Le Monde, Mediapart, Marianne ) ont encensé la mise en scène de Pauline Bayle pour le dytpique l’ »Iliade & Odyssée » présenté sur la scène nationale de Fort-de-France comme deuxième pièce de théâtre de la saison à la suite de «Qui a tué mon père ». S’il y a quelque chose que la metteure en scène restitue avec justesse c’est sans aucun doute la durée, la longueur interminable du voyage d’Ulysse.

Le prologue se déroule dans le hall de Tropiques-Atrium. Surgissant du public Agamemnon et Achille s’affrontent. L’un a volé la belle esclave que l’autre avait gagnée. Les héros et les rois sont avant tout de hommes et tout aussi mythiques qu’ils soient leurs soucis, leurs mesquineries participent à leur grandeur. Le prologue hors scène rappelle aussi au public que cette histoire est la sienne, qu’elle est partie prenant de sa culture. Et on le souligne. Quand les deux protagonistes s’éloignent, Ulysse s’adresse à plusieurs spectateurs et les présente comme les rois grecs à la tête de leur flotte dont il énumère le nombre de navires.   « Ulysse qui est venu d’Ithaque avec douze bateaux./Thoas qui est venu d’Etolie avec quarante bateaux./Idoménée qui est venu de Crète avec 80 bateaux », etc.

Lire Plus =>

Violentes tempêtes guerrières et charnelles autour de Troie

— Par Gérald Rossi —

S’emparant avec gourmandise de l’Iliade et de l’Odyssée, Pauline Bayle, avec ses cinq comédiens, fait briller les récits d’Homère avec un minimum d’artifices, rendant à l’aventure toute sa chair humaine, passionnée et passionnante.

Le voyage, l’aventure, le récit, la guerre, l’amour, commencent avant le début. A leur insu, les spectateurs massés devant les portes d’entrée de la grande salle de la Scala Paris, serrés dans une chaleur de plus en plus moite à chaque minute supplémentaire, comprennent subitement que pour l’instant ils sont des rois, des marins, des guerriers.

Venus à la tête d’une armada de navires lourdement armés. Les héros mythologiques Achille, Agamemnon… surgis d’entre ces témoins, s’apostrophent, interpellent les souverains présents, souvent interloqués, qui finalement jouent le jeu. En tout cas au delà de simple voyeurs de cette vibrante fresque.

Pour Iliade + Odyssée, Pauline Bayle, qui adapte les textes d’Homère et les met en scène, n’a pas cherché l’enflure, la démesure ou le cliquant. Aucun cheval de Troie sur la scène, ni récifs, ni proue de navire, et pas davantage de lance, d’épée ou de poignard.

Lire Plus =>

Iliade

— Par Michèle Bigot —

iliadeD’après Homère

Mise en scène : Pauline Bayle

Festival d’Avignon, off 2016, La Manufacture, 6-24/07

Le spectacle commence dans la cour de la Manufacture ; les spectateurs sont en train d’attendre l’entrée quand débarquent parmi eux d’abord Achille, puis Agamemenon.

Déroute dans la foule ; étonnement, incrédulité ! Le rôle d’Achille est interprété par une jeune femme d’une rare énergie. Soudain, confondu dans les rangs des spectateurs, surgit Diomède, qui tente d’apaiser les conflits. Achille est en colère parce qu’Agamemnon lui a volé sa prisonnière, la belle Briséis. Il a ainsi porté atteinte à son honneur devant toute l’armée grecque. Le conflit est inévitable. Achille se retire dans sa tente ; il jure de ne plus participer aux combats qui opposent les Grecs aux Troyens.

Comment faire revivre cette légende épique aujourd’hui , ce poème plein de bruit et de fureur et de sang ? On a bien réussi avec le Mahabharata, pourquoi pas avec l’Iliade ? telle est la gageure.

Pauline Bayle relève le défi, en compagnie des remarquables comédiens de sa compagnie, « A Tire d’Aile ».

Lire Plus =>