Étiquette : MIM

Ils ont beaucoup crétinisé la Martinique …

— Par Roland Tell —

L’affaiblissement progressif de la raison politique au sein du MIM, depuis près de cinquante ans, a entraîné aujourd’hui, 7 Septembre 2018, ce spectacle de nuit, où un président blafard, par désir de vengeance, s’est rué, avec ses troupes, sur d’anciens partisans, tout noirs, obscurs, et nocturnes, pour les assiéger de toutes parts à l’Espace DD, et donc les menacer du plus haut mal politique ! Mais hélas, blanche est encore sa face, où joue l’ombre de sa colère, contre ceux qu’aujourd’hui il appelle les “fractionnistes”- autrefois, pourtant, son peuple de servants, son peuple de suivants ! En effet, n’a-t-il pas naguère découvert la politique nue et sauvage, au milieu de ceux-ci, dans un processus de libération, où tous ensemble s’efforçaient de transformer la Martinique, en y faisant surgir un autre univers de rapports, plus apparenté à leurs rêves, à leurs colères, à leur angoisse, à leur mélancolie ?
C’est le temps, où il fallait, coûte que coûte, se libérer aussi du langage rationnel de la politique, nullement fait pour exprimer la singularité de visage pâle de notre chef indépendantiste – visage trop chargé de connotations historiques, sur la chaussée des hommes martiniquais.

→   Lire Plus

Emprunts, découverts et déficits…

— Par Danielle Boriel, Trésorière du MIM —

deficit

Serge Letchimy a présenté ce mardi 26 mai 2015, le compte administratif de la Région pour 2014. Didier Laguerre en a fait de même pour la mairie de Fort-de-France.

La Région affiche un petit excédent de 1,844 million d’ euro (M€). La mairie de Fort-de- France et ses satellites, avec un déficit de l’ordre de 380 M€, nous montre la voie que Serge Letchimy est en train de tracer pour la Martinique !

Ce petit million huit est obtenu grâce à des pratiques de reports systématiques des remboursements d’emprunts et autres paiements, qui masquent la réalité des résultats de la gestion financière de Serge Letchimy.

Les emprunts
De 2011 à 2014, la Région a souscrit des emprunts pour un montant total de : 250, 8 M€ en valeur nominale. En quatre ans, seulement  14, 5 M€ ont été remboursés si bien que le capital restant dû est de 236, 29 M€ à fin 2014.
IL faut noter que cet endettement a déjà généré 16, 9 M€ d’intérêts payés au profit des organismes financiers.

→   Lire Plus

La liquidation des ” Vedettes Madinina”

Par Lucien Adenet pour le M.I.M.

vedette_madinaLa nouvelle gouvernance du Conseil Général se fait taper sur les doigts et a le bec dans l’eau.
Après le vote illégal du compte administratif 2011, après l’affaire FANON- ALEXANDRE, une fois de plus la nouvelle majorité au Conseil Général se fait taper sur les doigts par la justice au travers de la liquidation prononcée par le tribunal de commerce, le mardi 14 janvier 2014, de « Vedettes Madinina ».
Les élus patriotes du MIM au Conseil Général avaient alerté les élus de la majorité sur le caractère illégal et abusif du soutien apporté au gérant de la Société SAGETM « Vedettes Madinina ».
Rappelons les faits suivants :
–    un cadeau avait été fait par décision de la Commission Permanente du lundi 3 septembre 2012 au gérant de la S.A.R.L. SAGETM « Vedettes Madinina »  en lui versant une somme de 73 000 Euros illégalement pour service non fait (transport d’élèves  fantômes)

→   Lire Plus

Le ” Roi Mongin” en grève de la faim

 

albert_monginLa justice a tenté de faire appliquer le verdict rendu le 1er mars 2013 par la Cour d’appel et qui condamnait Albert Mongin, connu sous le nom de ‘Roi Mongin » à 50 000 euros d’amendes et à démolir dans les 6 mois sous astreintes de 100 euros par jour de retard les installations implantées sur l’îlet « Oscar » estimées non conformes au respect de l’environnement par L’Etat, l’ONF, et la municipalité du François. Condamné en première instance à 12 mois de prison ferme Albert Mongin était ressorti libre du tribunal, aucun mandat de dépôt n’ayant été émis à son encontre.

Les gendarmes accompagnés d’agents de l’ONF qui ont débarqué sur l’îlet ont finalement renoncé à détruire les installations, Albert Mongin présent sur les lieux ayant commencé comme il l’avait annoncé une grève de la faim. Un comité de soutien s’est constitué autour de l’ASSAUPAMAR avec le soutien de plusieurs indépendantistes ( voir ci-après)

→   Lire Plus

Pour la mise en place de la collectivité unique en 2014

Déclaration des organisations

CNCP, ME, MIM, MODEMAS, PALIMA, PCM,  RDM.

Respect pour le peuple martiniquais

   Depuis plusieurs semaines, le peuple Martiniquais est témoin d’une opération politicienne visant à renvoyer, une fois de plus, la création de la collectivité unique, pourtant votée par 70% des électeurs  en janvier 2010.

    D’abord annoncée pour 2012 par le gouvernement Sarkozy, la mise en place de la collectivité, sous la pression du néo-ppm, a été reportée à 2014. Le 27 juillet 2011, une loi (n°2011-884) fut votée par le parlement français pour officialiser cette date.

  Or, aujourd’hui, il est question de nous imposer, sans arguments valables, 2015…

→   Lire Plus

La censure est imbécile, même en Martinique!

— Par Roland Sabra —

Poster-Tabou

La censure est imbécile, seuls les censeurs ne le savent pas et pour cause.
Tout pouvoir a ses zélotes et ses sicaires, au sens réel parfois, au sens figuratif le plus souvent et de façon involontaire. La droite nationalo-populiste qui qui est aux affaires régionales à les siens. Ils œuvrent sous le masque des institutions, en catimini. Le Rectorat est un de leurs domaines d’expérimentation de ces lendemains qui chantent qu’ils nous promettent.

Le 10 octobre 2005, ils ont obtenu d’un Conseiller polpo-TICE du Recteur la fermeture totale d’un site internet consacré aux sciences sociales et économiques, destiné aux élèves, étudiants et enseignants des disciplines concernées. Le prétexte? Sur les 3800 pages du site deux pages, signées R. Sabra, épinglaient le clientélisme du MIM.

Un texte sur «Phèdre» et les conditions socio-politiques de sa création en Martinique, comme possible illustration des dimensions économiques, sociales et politiques d’un évènement culturel ( première leçon de l’année pour les élèves des classes de seconde et de première). Un autre intitulé «DMS n’est pas un modèle» » sur l’absence de stratégie de développement «durable» d’un Conseil Régional qui aligne sa politique sur celle des milieux d’affaires et qui tire son profit d’un assistanat qu’il feint de déplorer et dont il fait son fonds de commerce électoral.

→   Lire Plus