Tag Archive for Martinique Jazz Festival

Ciné Midi Jazz : le jazz sur fond d’écran

jazz_cineDes projections gratuites à 13h accompagnent le Martinique Jazz Festival 2016 à Tropiques-Atrium Salle Frantz Fanon

Entrée libre

Programme :

Africa America 

Michel Reinette et Laurent Champonnois – 2010 – 52 min 

Une traversée artistique des Afriques aux Amériques tournée à l’occasion du Festival Vibrations Caraïbes avec pour guides des musiciens, des plasticiens, des écrivains issus de la Caraïbe, d’Afrique et des États-Unis d’Amérique. Avec Randy Weston, Jacques Schwarz-Bart & Karim Ziad Gwoka Gnawa Jazz, Kali, Manu Dibango, Mutabaruka….

Vendredi 25 novembre à 13h

Retour en Afrique 

1983 – Frank Cassenti – 49 min

Le saxophoniste Archie Shepp effectue son premier voyage en Afrique pour retrouver ses racines. Dakar, l’île de Gorée, Saint-Louis du Sénégal sont les étapes de ce voyage où le musicien aura l’occasion de faire des rencontres et de jouer. Le musicien est suivi par le cinéaste Frank Cassenti et le film se déroule comme une sorte de carnet de voyage à deux voix.

Mercredi 30 novembre à 13h

Jeudi 1er décembre à 13h

Carlos Maza l’énergie de l’homme libre

Frank Cassenti – France – 2015 – 55 min

Né au Chili, indien, fils d’opposants à la junte militaire, Carlos Maza est un exilé longtemps établi à Cuba.

Lire Plus =>

Grégory Privat Trio en concert

Martinique Jazz Festival le 26 novembre 2016 à Tropîques-Atrium.

gregory_privat_trioGrégory apporte toujours un supplément d’âme à la musique. C’est un véritable artiste. Dès que j’ai commencé à écouter l’album, j’ai été transporté et ne voulais plus qu’il s’arrête !» (Lars Danielsson)
L’arbre généalogique du jazz a de multiples racines. L’une d’elles doit se trouver dans les Caraïbes, plus exactement dans les 2 départements d’Outre Mer français (Martinique et Guadeloupe) où est apparue la biguine dans les années 1920. A l’origine danse swing, généralement assez lente, qui s’est inspirée des rythmes Afro-Caribéens du Bèlè et du Gwoka, de la musette et d’éléments de jazz créole américain. À l’apogée de la « Négritude » il était incroyablement populaire : il a non seulement laissé une empreinte durable sur le jazz en France, mais aussi dans le « zouk, » la musique pop dominante de la Martinique et de la Guadeloupe.
La tradition musicale de sa Martinique natale est, sans grande surprise, l’un des aspects déterminants de l’ADN musical du pianiste Grégory Privat, qui y est né en 1984.

Lire Plus =>