Étiquette : Manuel Valls

Mayotte. Loin des yeux, loin des indignations de Manuel Valls

—Par Adrien Rouchaleou —

mosqueeC’est un scandale! La profanation 
d’une mosquée dans le département de Mayotte suscite peu de réactions en métropole.

Certaines personnes ont du mal à admettre que nous vivons au XXIe siècle. Ainsi en est-il de ce militaire de la marine française en mutation à Mayotte, de son épouse et de l’épouse d’un de ses collègues. Le 31 décembre dernier, ils passent ensemble le réveillon, dans le département français de l’océan Indien. La soirée rassemble principalement des militaires et des fonctionnaires de la police aux frontières. La nouvelle année semble avoir été particulièrement arrosée. Les convives s’amusent à se lancer des paris d’ivrognes. L’un d’entre eux ne sera pas simplement stupide, mais aussi particulièrement écœurant. La maîtresse de maison, épouse d’un sous-officier de la légion étrangère, leur confie la tête coupée d’un des deux porcelets qui composaient le repas. Leur mission, qui selon une source judiciaire « a fait beaucoup rire les convives » : aller déposer la tête de l’animal devant la mosquée du quartier de Dzaoudzi-Labattoir, en Petite-Terre.

→   Lire Plus

Des rôles pas drôles dans l’affaire Dieudonné

“Prétendre combattre l’extrême droite alors qu’en fait on lui trace un boulevard, c’est ouvrir davantage encore la boîte de Pandore”, estime Michel Guilloux dans l’édito de l’Humanté de ce vendredi.

tristesse-1Ainsi le Conseil d’État saisi en urgence par Manuel Valls a-t-il désavoué ce jeudi soir le tribunal administratif de Nantes, trois heures à peine après la décision de ce dernier. Ainsi celui qui a depuis longtemps quitté les rives de l’humour et de la dérision pour se vautrer dans la fange de l’antisémitisme a vu interdire sa prestation et, de fait, l’ensemble d’une tournée. L’on découvre au passage ces jours-ci  ”l’évaporation” de sommes qui se comptent en centaines de milliers d’euros engrangées par l’ami des 
Le Pen et de fascistes revendiqués, pour ne pas dire plus. Le pourfendeur du «système» ne s’en tire pas si mal côté tiroir-caisse.

Mais le tribunal ligérien interrogeait, entre autres, la méthode employée, visant une prestation donnée sans autre souci «depuis plusieurs mois à Paris» renvoyant dans ses cordes un ministre de l’Intérieur dont la méthode contribue largement à promouvoir celui qu’il prétend combattre. Alors qu’il existe une loi, la loi Gayssot, qui a déjà fait preuve de son efficacité, y compris dans ce cas précis.

→   Lire Plus

Honte à vous, Monsieur le Ministre.

— Par Jacky Dahomay—

la_honteMonsieur le Ministre Manuel Valls,

Vous mettez ce soir les pieds dans notre île, la Guadeloupe, qui souffre d’une désespérance grave,  qui est en train de perdre le sens même du vivre ensemble et qui connaît le taux le plus élevé de criminalité de France. Vous allez  sans doute –et on ne peut vous le reprocher- annoncer quelques mesures supplémentaires concernant le dispositif policier pour lutter contre la délinquance. Certains  élus  vous demanderont allègrement  de renforcer la lutte contre  l’immigration même  si l’écrasante majorité des  crimes  commis ici sont  le  fait de Guadeloupéens. Vous allez sans doute   repartir, fier de vous et de votre mission –on ne sait trop laquelle- accomplie. Mais une chose est sûre : vous n’aurez pas communiqué l’idée d’une politique pouvant donner sens à l’existence collective ni l’espoir  qu’un autre monde soit possible, plus humain, avec des valeurs véritablement universalistes. Car vous symbolisez une France et une Europe se nourrissant de la haine de l’autre, une France et une Europe qui ont rendu possible la tragédie de Lampedusa, véritable gouffre où ont fait  naufrage les valeurs humanistes les plus élémentaires d’une Europe où ne clignote plus le sémaphore de ses lumières.

→   Lire Plus

Pour le droit à l’errance

Petit rappel, en guise de non-salut à M. Manuel VALLS

— Par Patrick CHAMOISEAU —

expulsion_romsDe la création d’un ministère de l’identité nationale et de l’immigration, en passant par les nationalités révocables et le bannissement collectif des Rom, se dessine en France un effondrement éthique d’une ampleur sidérante.
Une indécence majeure qu’aucun bénéfice politicien ne saurait justifier.
De très vieilles ombres sont de retour et nous fixent sans trembler.

Dès lors, il ne s’agit même plus d’administrer une identité nationale, il faut maintenant lui infliger une purification, d’où ces déchéances de nationalité qui viennent parachever les charters, les camps de rétention et les procédures expéditives où les juges, garants des libertés, se font indésirables.

Si le présent que nous vivons n’interroge pas l’oubli, s’il n’est pas effervescent d’amour, de respect, de dignité, et d’une éthique vivante, notre futur peut se retrouver envahi de passé. L’éthique vivante n’est pas cette morale bien commode qui pose des à-priori de valeurs que l’on peut déposer en marge de sa conscience pour servir d’alibi à la dérive de nos actions. L’éthique vivante est faite de relation à l’Autre, elle est en relation à l’Autre.

→   Lire Plus