Tag Archive for Kirill Serebrennikov

Avignon 2019. « Outside » de Kirill Serebrennikov : dramaturgie scénographie et m e s.

— Par Dominique Daeschler —

Kirill Serebrennikov impressionné par les photos de nu du photographe chinois Ren Hang, y voyant une poétique liée à une culture et découvrant ses écrits, décide de le rencontrer avec l’envie de bâtir un projet ensemble. Hang se suicide avant. Serebrennikov empoigne alors ses mots, ses images et fait Outside.
Nous voilà entraînés dans une surimpression de scènes et d’images pour dire que l’art n’est pas une tour d’ivoire, que l’artiste est témoin de son temps, « mouillé » qu’il le veuille ou non et surtout pas politiquement correct. Des liens se tissent : pluridisciplinaires, multiculturels. Les hommes nus de Hang rencontrent les perquisitions et les interrogatoires russes. Pour fuir tout totalitarisme la liberté est débordante, désordre et provocation qu’il s’agisse de sexe, de genre, de pensée. … « Il est interdit d’interdire », il faut fuir la dépression, l’invitation au suicide. Alors tout se bouscule : un couple marche sur un toit, une chanteuse chinoise devient sirène puis enfile une tête de cochon. Des hommes et des femmes nus se couvrent de fleurs : statues, croix, tombes ?

Lire Plus =>

« Leto », un film de Kirill Serebrennikov

Lundi 6 mai 2019 à 19h 30. Madiana V.O.

De Kirill Serebrennikov
Avec Roman Bilyk, Irina Starshenbaum, Teo Yoo
Genres Drame, Biopic
Nationalités russe, français

Synopsis :
Leningrad. Un été du début des années 80. En amont de la Perestroïka, les disques de Lou Reed et de David Bowie s’échangent en contrebande, et une scène rock émerge. Mike et sa femme la belle Natacha rencontrent le jeune Viktor Tsoï. Entourés d’une nouvelle génération de musiciens, ils vont changer le cours du rock’n’roll en Union Soviétique.

La presse en parle :

Cahiers du Cinéma par Joachim Lepastier
Une vibration continue qui nous aura subjugués comme un chant astral et enivrant, nimbé d’une mélancolie de combat.

Culturebox – France Télévisions par Jacky Bornet
Beau sujet mais également superbe mise en scène. Serebrennikov fait le choix d’un très beau format scope (écran large) en noir et blanc qu’il parsème d’éclats colorés. Un des meilleurs films de l’année, à voir absolument.

Le Dauphiné Libéré par Jean Serroy
Un formidable film pop.

Le Figaro par Olivier Nuc
Un film initiatique, poétique et vibrant.

Lire Plus =>