Tag Archive for James Baldwin

« Et dire que ce pays fut celui d’Obama ! »

De la couleur de peau…

— Par Alexandre Sirois, éditorialiste à « La Presse », le 30 mai 2020.—

« La Presse » est un quotidien québécois fondé en 1884 à Montréal.

Les drames et les évènements racistes qui font la manchette ces jours-ci aux États-Unis nous rappellent cruellement qu’il y a toujours eu deux Amériques. L’une rêvée, qui finit elle-même parfois par croire à ses mythes ; celle qui a permis l’élection de Barack Obama il y a une douzaine d’années. Et l’autre, qui est ancrée dans la réalité ; celle où les inégalités et le racisme masquent souvent les idéaux dont elle se réclame. C’est avec cette Amérique qu’on a renoué avec effroi lors de la mort de George Floyd après son arrestation par un policier blanc, accusé hier de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire. Cet homme noir de 46 ans, qui aurait tenté d’utiliser un faux billet de 20 $, a été brutalement cloué au sol pendant de longues minutes. Il a imploré qu’il ne pouvait plus respirer. En vain. Cette mort, l’indignation de la communauté noire, les manifestations qui virent à l’émeute… Les Américains ont joué dans ce film beaucoup trop souvent.

Lire Plus =>

« Je ne suis pas votre nègre »

Le 25 avril sur Arte à 20h50

« Je ne suis pas votre nègre » (2015, 87 minutes) réalisé par Raoul Peck avant une sortie en salles prévue aux alentours du 10 mai qui sera accompagnée de débats. À partir des textes de l’écrivain noir américain James Baldwin, Raoul Peck revisite les années sanglantes de lutte pour les droits civiques, à travers notamment les assassinats de Martin Luther King Jr., Medgar Evers et Malcolm X.  Avec pour voix off la prose combative de Baldwin dite par Joey Starr (Samuel L. Jackson pour la version anglaise), ce documentaire, primé à maintes reprises, offre un voyage saisissant au cœur d’une société américaine au bord de l’implosion.

À partir des textes de l’écrivain noir américain James Baldwin (1924-1987), le cinéaste Raoul Peck revisite les années sanglantes de lutte pour les droits civiques, à travers notamment les assassinats de Martin Luther King Jr., Medgar Evers et Malcolm X. Un éblouissant réquisitoire sur la question raciale.

En juin 1979, l’auteur noir américain James Baldwin écrit à son agent littéraire pour lui raconter le livre qu’il prépare : le récit des vies et des assassinats de ses amis Martin Luther King Jr.,

Lire Plus =>