Tag Archive for Festival International du Film Documentaire de Martinique 2019

Sauvages, au cœur des zoos humains.

Un film choc… et des images qui choquent

— Par Roland Sabra —

La soirée d’ouverture du Festival International du Film Documentaire de Martinique (FIFDoM?) dont le thème, en cette année  2019, est « Les révoltés du Monde » a fait salle comble à Madiana. Tout le monde n’a pas pu entrer dans la salle pour un voir un film coup de poing.

Le titre en lui-même est une provocation: Sauvages au cœur des zoos humains». Le premier et les deux derniers termes sont inacceptables.

De 1820 à 1940 le système colonial a exhibé des hommes, des femmes et des enfants comme des sauvages, des monstres dans des enclos, des cirques, derrière des grilles dans des expositions universelles ou coloniales, dans de véritables zoos humains. Ils et elles s’appellent Petite Capeline, Fuégienne de Patagonie (Chili actuel), Tambo, Aborigène d’Australie, Moliko, Kali’na de Guyane, Ota Benga, Pygmée du Congo, Marius Kaloïe, Kanak de Nouvelle-Calédonie, Jean Thiam, Wolof du Sénégal. Six parmi les trente-cinq milles montrés comme des bêtes de foire, dans leur «animalité» à un milliard et demi de visiteurs en Europe et en Amérique du Nord.

Lire Plus =>

Festival international du film documentaire de Martinique 2019

Du 4 au 13 avril 2019 à FdF et en communes

Le festival se déroulera en deux temps :

Du 4 au 7 avril 2019 au Palais des Congrès de Madiana, la 3e édition du Festival International du Film Documentaire de Martinique Les Révoltés du Monde propose une sélection de films récents et inédits au cinéma, en compétition pour les prix « professionnel », « public » et « jeunesse », ainsi que quatre films hors compétition sur la musique. Cette année, le Festival honore les femmes d’Afrique et de la Caraïbe en lutte contre les violences et pour l’amélioration de leur condition.

Des hommages seront rendus à trois combattantes pour les droits humains, Aretha Franklin, Joséphine Baker et Winnie Madikizela-Mandela, ainsi qu’à d’autres figures engagées comme l’indépendantiste Kanak Jean-Marie Tjibaou, le révolutionnaire argentin Che Guevara, le cinéaste sénégalais anticolonialiste Sembène Ousmane ou les athlètes afro-américains Tommie Smith et John Carlos. Ces femmes et ces hommes ont lutté contre toutes les formes d’oppression, dont le code noir et les zoos humains sont de terribles illustrations. Le Festival proposera des séances de travail et des ateliers animés par des réalisateurs et des professionnels de l’audiovisuel.

Lire Plus =>