L’homosexualité est dans la nature

— Par Jean-Didier Vincent, Professeur à l’Institut universitaire de France et à la Faculté de médecine de Paris-Sud, directeur de l’Institut de neurobiologie Alfred Fessard du CNRS, etc. —

Les comportements homosexuels existent chez 450 espèces animales. Cela signifie donc que les animaux ne s’accouplent pas uniquement pour se reproduire.
Il n’est pas question pour l’homme de raison que je crois être d’entrer dans la querelle sur la légitimité du mariage gay. L’institution du mariage est déjà devenue suffisamment problématique aujourd’hui lorsqu’il s’agit d’une union hétéro pour ne pas l’encombrer de polémiques inutiles sur un acte qui n’est rien d’autre que l’affirmation publique de l’amour échangé entre deux individus de sexe différent ou identique. Union contre nature diront certains.

homo_animo-2En réalité, l’homosexualité est une véritable “exubérance biologique”, selon le mot de Bruce Bagemihl. On peut ajouter qu’elle remet en cause les fondations mêmes de la théorie de la sélection sexuelle de Darwin, qui a aujourd’hui presque valeur universelle. Celle-ci fait de la reproduction la cause ultime de l’acte de chair, comme disent les bons pères. Il y a là une ironie sans égale, quand on songe que ce sont les intégristes religieux, ceux-là mêmes qui dénoncent le mariage homosexuel, qui récusent la théorie darwinienne de l’évolution au profit d’un créationnisme dont l’odeur écoeurante d’encens flotte encore dans des églises où l’intolérance le dispute à l’incohérence.

Lire la suite
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/l-homosexualite-est-dans-la-nature_1246277.html
publié le 05/05/2013 à 11:33, mis à jour à 11:54

Lire aussi : L’homosexualité chez les animaux

http://www.ethologie.info/revue/spip.php?article60