“Le Mali est entré en guerre contre ceux qui l’ont agressé dans son fondement”

Association “Un jardin au Mali”

“Jardin au Mali” est une association loi 1901 qui a œuvré pour la construction d’un barrage au pied des falaises de Endé en pays Dogon, afin de développer le maraîchage. Le barrage et le travail acharné des villageois ont conduit à des résultats extrêmement positifs. On en est aujourd’hui à envisager l’extension de la zone de culture sur 17 hectares supplémentaires. Aly Guindo Président de DiKanmonou (Solidarité pour l’eau en Dogon), association partenaire de Un Jardin Au Mali nous a fait parvenir le 23 janvier 2013 un message électronique que vous trouverez ci-après. –Roland Sabra–

Extrait d’un message électronique d’Aly Guindo :
Considéré comme un pays de paix et de tolérance il est aujourd’hui en ébullition dans sa partie nord…
Le jeudi 11 janvier la ville de Kona est tombée aux mains des jihadistes narco trafiquants avec plus de 400 véhicules armés flambant neuf. Leur puissance de feu est supérieure à celle du Mali. La panique s’installe dans le pays particulièrement à Sevaré située à peine à 50 km. Les banques, les boutiques, les hôtels sont fermés… c’est le sauve qui peut. Les femmes, les enfants apeurés envahissent les gares routières de Sevaré, Mopti, un vrai calvaire.
Le Mali fait appel à la France à travers François Hollande, l’armée française a répondu présent, l’avancée des jihadistes est stoppée, un ouf de soulagement.
Tout le peuple du Mali salut cette intervention française rapide et efficace.
Cependant il ne faut pas perdre de vue : si ces terroristes sont aussi armés c’est à cause de l’intervention en Libye dont les conséquences n’ont pas été prévenues par ceux- là même qui ont fait la guerre, ou du moins ils ont laissé faire.
Aujourd’hui l’économie du Mali ne tourne plus, le chômage et le licenciement ont augmenté de façon vertigineuse.
Le tourisme est mort et ce sur quoi reposait le tourisme : « notre identité dogon surtout », allait périr avec cette avancée des jihadistes sortis tout droit des ténèbres du Moyen âge qui détruisent tous les vestiges sur leur passage.
Le Mali vit le plus grand cauchemar de son existence.
Malheureusement les conséquences de cette guerre imposée au Mali seront nombreuses et lointaines : dégradation des liens sociaux séculaires ; c’est pourquoi, le Gouvernement du Mali appelle à la tolérance, la sagesse, sur toutes les ondes du Mali.
« Nous sommes tous les mêmes, noirs comme blancs, du nord au sud ; de l’Est à l’ouest, évitons l’amalgame »
L’association « Gina Dogon » association de tous les dogons, s’était déplacée en son temps en pleine crise pour rencontrer les groupes armés au nord et leur dire : « nous sommes des cousins, l’arme ne devrait pas nous diviser » peine perdu, nos fondations sociétales bafouées !
Autre conséquence désastreuse,… il faut désormais multiplier le budget national pour l’achat d’équipement en armes. Ce qui voudrait dire il y’aura moins de salle de classes, de centre de santé, de routes, et d’autres.
Cette somme gigantesque dans les achats des armes retourneront en Occident, fera encore des capitalistes toujours riches là-bas et des misérables ici .Tel est désormais le cercle vicieux dans lequel nous sommes plongés.
Tandis qu’au moment où j’écris ce message, à ENDE les femmes, les hommes, jeunes comme âgés, sont en train d’arroser les jardins à la recherche de leur pain quotidien.
Sur un espace de 17 ha, nous avons des oignons, pomme de terre, tomates, aubergine à perte de vue de plus en plus !
Déjà en novembre plusieurs sacs de riz ont été récoltés.
Le coût de 2 voitures pickup, de quelques kalachnikovs pourraient faire d’autres barrages, d’autres vie !… Hélas, des millions de dollars pour agresser un pays au nom de la religion, alors que ces millions pourraient éradiquer la misère quelque part sur cette terre!
La vraie religion est celle qui consiste à aider son prochain et non le massacrer »
23 janvier, Aly Guindo Président de DiKanmonou (Solidarité pour l’eau en Dogon), association partenaire de Un Jardin Au Mali.