Journées européennes du patrimoine 2014 : Exposition “Mémoires, monuments, photographies” Monuments historiques de Martinique

—Dossier de presse —

jour_patrim-2014En Martinique, depuis plus de quarante et un ans, la protection des Monuments historiques a permis d’identifier et de protéger une centaine de monuments. Inscrits ou classés, ils se répartissent sur tout le territoire de l’île, depuis le haut des Mornes jusqu’au coeur des villes en passant par les îlets sauvages à quelques encablures de la côte.

Cet ensemble riche et varié couvre une période chronologique très large allant des pétroglyphes de la période précolombienne, aux réalisations modernistes de l’architecte Louis Caillat des années 1950.

Pour ces Journées européennes du Patrimoine, placées sous la thématique du « Patrimoine culturel, Patrimoine naturel », un ensemble de trente-neuf lieux est proposé à la visite. Ainsi, plusieurs propriétaires ouvrent exceptionnellement leurs portes.

L’architecture civile martiniquaise, de la case à la grand’case, a su proposer au travers de nombreuses influences amérindiennes, africaines et européennes, des solutions fonctionnelles et formelles propres à la typicité des lieux et du climat. Vivrières ou sucrières, des habitations moins connues comme Anse-Couleuvre au Prêcheur ou les ruines de Crève-coeur à Sainte-Anne seront accessibles pour ces journées⋅

Des églises aux soubassements ancrés dans la pierre et aux assemblages savants des voûtes répondent aux goûts des commanditaires des différentes époques. Elles se caractérisent souvent par des flèches aiguisées perçant le ciel caraïbe. Elles identifient le paysage tout en participant aux charmes des rues animées de ces communes à l’exemple de l’église Saint- Hyacinthe au Lorrain rouverte dernièrement après de nombreuses années de chantier. Le Fort de l’îlet à Ramiers dévoilera pour cette édition son architecture militaire. Simple batterie en 1728, fortifié à partir de 1746 jusqu’au milieu du XIXe, terré au sommet de son îlet, il participait au système de défense de la baie de Fort de France.

La Direction des affaires culturelles propose un autre regard sur ces monuments à travers une exposition de photographies de Jean-Baptiste Barret en relation avec la prochaine publication des « 101 Monuments historiques de Martinique ». Exposition et publication ont été réalisées en partenariat par la DAC Martinique et la Fondation Clément. Par ailleurs, le service régional d’archéologie ouvre également les réserves du Centre de conservation et d’étude où sont conservés les objets et autres matériaux issus des fouilles.

Les journées du 20 et 21 septembre 2014 vous permettront de découvrir ou de revoir des constructions et des sites reflétant la richesse, l’art de vivre, l’histoire et l’architecture de la Martinique.

Programme complet disponible sur

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Dac-Martinique

https://www.facebook.com/journeeseuropeennesdupatrimoine

https://twitter.com/JEPofficiel

A voir en communes : Les Anses d’Arlet; Basse-Pointe; Le Carbet; Case-Pilote; Le Diamant; Fonds-Saint-Denis

Mais aussi : Fort-de-France; Le François

Et encore : Macouba; Le Marin; Le Prêcheur; Le Robert; Saint-Anne; Saint-Joseph; Saint-Pierre; Les Trois-Îlets

Sans oublier : Les Trois-Îlets 

Direction des Affaires Culturelles

Service territorial de l’architecture et du patrimoine

Conservation des Monuments historiques 54, rue du Professeur Raymond Garcin 97 200 Fort-de-France Téléphone 05 96 60 05 36 – 05 96 60 87 11