“Hors de la lutte. Lettre ouverte à la jeunesse de mon pays” de Steve Gadet

Steve Gadet à la BU Martinique mardi 17 octobre

Après les écrits universitaires et l’écriture de fiction, Steve Gadet se mobilise à nouveau sur le front éditorial, en cette rentrée 2017, avec “Hors de la lutte. Lettre ouverte à la jeunesse de mon pays”, paru début octobre chez Café noir Editions (FDF). “Hors de la lutte, il n’y a pas de progrès” : c’est en s’appuyant sur cette phrase du militant et penseur afro-américain Frédérick Douglas que Steve Gadet, américaniste familier de cette histoire-là, a forgé le titre de son ouvrage et le message qui le nourrit.

Maître de conférences à l’Université des Antilles, rappeur, figure active de la vie culturelle et sociale de nos territoires, Steve “Fola” Gadet sera l’invité de la BU du campus de Schoelcher mardi 17 octobre à 17h15 pour présenter son ouvrage et échanger avec le public.

Cette lettre ouverte prend la forme de 16 courts chapitres adressés à une jeunesse en perte de repères culturels, sociaux, familiaux, que Steve Gadet entend accompagner dans ses questionnements et éclairer, sans complaisance coupable ni paternalisme dominateur, dans son cheminement de vie. L’auteur interpelle d’emblée, comme saisi par l’urgence de la situation “Tu le sais sans doute pas, mais tu as une lutte à mener. Et cette lutte, c’est devenir la meilleure version de toi-rmême. C’est réussir à construire un sol équilibré sous tes pieds. Malgré le manque d’équilibre, malgré les tremblements de coeur, malgré les départs de feu, malgré de bigidi [perte d’équilibre] dont parle Léna Blou, l’une de nos plus grandes chorégraphes”. Mais attention, souligne S. Gadet “ce n’est pas un livre qui tire les oreilles, mais plutôt un livre qui tire vers l’avant…”.

Entrée libre et gratuite, venez nombreux !

Plus d’informations et repères bibliographiques sur le site de la BU