Apprendre le Beatbox, avec l’artiste martiniquais VEN

L’artiste VEN, Human Beatboxer, sera en résidence au Domaine de Tivoli tout le mois d’août. Il sera accueilli par l’association « Terre d’Arts » en partenariat avec Tropiques Atrium, dans le cadre du programme « TRANSAT » (voir ci-dessous).

Venez à sa rencontre, ou participez aux ateliers qui auront lieu tous les mercredis du mois : 5, 12 19 et 26 août !

Les Ateliers

Pour les enfants à partir de 7 ans : Atelier « Découverte du BeatBox »
De 11h à 12h – tous les mercredis du mois d’août

Pour les adolescents et adultes : Atelier « Sensibilisation à la création musicale »
De 14h à 17h – tous les mercredis du mois d’août

Nombre maximum de participants : 10. Merci de bien vouloir vous inscrire à l’adresse suivante : venicebeatbox@gmail.com

Retrouvez Ven – Human Beatboxer :

— sur facebook

— sur madinin’art

— sur instagram

Qu’est-ce que le programme « Transat »  ? 

Le projet de l’artiste VEN, en lien avec Tropiques Atrium et Terre d’Arts, a été sélectionné pour la Martinique dans le cadre de ce programme.

Il s’agit d’une initiative conjointe des Ateliers Médicis et du Ministère de la Culture… Une initiative pour « Un été culturel » … Un « festival de résidences » organisé du 20 juillet au 30 août.

« Plus de cent artistes en résidence cet été dans toute la France, à la campagne et dans les quartiers. L’occasion pour vous auteur·e·s, photographes, plasticien·ne·s, musicien·ne·s, designers, architectes, danseur·se·s, artistes du numérique, circassien·ne·s… de remettre le pied à l’étrier après un période difficile. De nouvelles perspectives aussi pour les habitant·e·s – en particulier les jeunes et les enfants – qui pourront retrouver la vie artistique dans toute sa diversité ainsi qu’un contact direct avec vous et votre travail en partageant et vivant le processus de création. Réussir une véritable imbrication entre vous et le public est au cœur du projet ». 

Qu’est-ce que le Beatbox ?

Le human beatboxing (« boîte à rythmes humaine », en anglais) consiste à faire de la musique en imitant des instruments, uniquement avec sa bouche et aussi en chantant, (le beatboxer utilise la totalité de l’appareil phonatoire et buccal, contrairement au vocaliste et au multi-vocaliste qui n’utilise que sa voix). C’est une production sonore a cappella (sans accompagnement instrumental) qui, sur le plan strictement technique, est aujourd’hui la seule discipline vocale à regrouper toutes les autres, allant puiser tour à tour dans les techniques du chant et du chant diphonique, les percussions vocales, l’imitation de voix ou d’instruments, les bruitages vocaux, etc.

Le  13e  Championnat de France de BeatBox , le 14 février 2020

« Après avoir sillonné la France depuis plus de 10 ans, le championnat de France de beatbox revient cette année à Angers ! Près de 90 participants s’affronteront pendant deux jours, et tenteront de gagner leur place pour représenter la France lors des championnats du monde. Le human beatbox (“boite à rythmes humaine”) consiste en l’imitation vocale d’une boîte à rythme, de percussions, de scratchs ou autres instruments. Cette pratique pousse souvent les beatboxers à dépasser la seule imitation pour développer des sonorités inédites. L’idée est de confronter plusieurs techniques vocales pour former une nouvelle matière musicale. Traditionnellement considérée comme la cinquième discipline de la culture hip-hop avec le deejaying, le rap, la danse et le graffiti, le human beatbox connaît un essor considérable en Europe depuis le début des années 2000. Les qualifications seront ouvertes à 4 catégories : Solo femmes, Solo hommes, Tag Team (Duo) et équipe. Le Jury est composé de beatboxeurs internationaux et sera dévoilé ultérieurement. Les vainqueurs gagneront leur billet pour le prochain championnat du monde. Au-delà de la compétition, l’événement est avant tout un rendez-vous annuel pour toute la communauté française – entre 60 et 90 participants chaque année – et un spectacle jouissif, pour les novices comme les connaisseurs ».

Fort-de-France, le mardi 28 juillet

Mots-Clés