L’U.F.M. remet en avant le 8 mars comme journée de lutte !

Aujourd’hui encore, même si des progrès ont été faits, le 8 mars est souvent réduit à une journée où les femmes sont mises « à l’honneur ».
Il nous appartient à tous et à toutes d’en faire une vraie journée combative, avec des actions, des manifestations, des moments de sensibilisation et de mobilisation dans les écoles, lycées …et sur les lieux de travail.
 
Une mobilisation encore nécessaire ?
La loi a décrété l’égalité entre femmes et hommes ? La réalité nous montre une toute autre histoire :

Nous Femmes
– Travaillons généralement dans des secteurs les moins bien rémunérés,
– Obtenons moins souvent une promotion,
– Assurons courses, ménage,.. enfants, soins et de tâches ménagères non-rémunérées
– Interrompons nos carrières plus souvent, sans l’avoir vraiment choisi,
– Sommes largement majoritaires dans les emplois à temps partiel et précaires,


Nous Femmes, des conditions de vie difficiles
– 80% des mères célibataires vivent en dessous du seuil de pauvreté.
– Percevons une retraite diminuée de 40% de celle des hommes,

Nous Femmes… la triple peine !
Les conditions de vie précaires rendent les femmes plus vulnérables :
comment parler de harcèlement sexuel si l’on a peur de perdre son emploi ?
comment partir si on est victime de violence dans son couple si on est financièrement dépendante ?
au travail, dans la rue, au domicile, nous sommes confrontées aux violences sexistes et sexuelles.
 
Nous femmes, fortement concernées par la situation générale de notre pays
les situations de crise mettent en péril notre santé (démantèlement de l’hôpital public, délais des rendez-vous de consultations médicales, sargasses…)
la politique de déni, de « zannzolage », de mépris, affichée par le gouvernement sur la question du Chlordécone
les problèmes de transport qui conduisent nos enfants à l’absentéisme scolaire, qui pénalisent les personnes en situation précaire et les chômeur-ses.
la politique d’austérité et de désinvestissement dans les secteurs publics qui tirent le niveau de vie encore plus vers le bas
 
La place des femmes est dans les luttes !
– Pour exiger leurs droits,
– Pour que leur travail soit reconnu et rémunéré à juste titre,
– Pour imposer la fin des violences et garantir leurs libertés de choix,
pour gagner l’égalité réelle,

L’Union des Femmes de Martinique appelle les femmes à se mobiliser.
– Rejoignons les mobilisations citoyennes, les mobilisations syndicales contre les emplois précaires, contre l’austérité des politiques publiques
– Faisons entendre nos voix et nos préoccupations
– Faisons entendre nos revendications à nos employeurs et au gouvernement
– Investissons les instances décisionnelles, et soyons force de proposition partout où se prennent les décisions.
 
L’Urgence est dans la Lutte !

Nous appelons les Femmes et les Hommes de progrès à unir leurs forces pour résister et agir ensemble, pour une société plus harmonieuse et plus juste !

Nous allons devoir nous battre et dans ce cadre, le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, est plus pertinente que jamais.

Le 8 mars, saluons aussi la résistance
des femmes du monde entier !
Vous êtes invité-es à nos rendez-vous :
*Mardi 5 mars : Emission Fédérika UFM Mque 1ere radio – 10h-11h
*Vendredi 8 mars :
– Distribution de tracts – rencontre avec la population
– « La guirlande des revendications » dans plusieurs lieux : maison des syndicats, mairie du Lamentin, rue Lamartine …
– Maison de Solange – 9h-16h Journée-débat avec les femmes reçues à la Maison de Solange et les partenaires
– 2 Conférences Débats « Egalité professionnelle femmes/hommes, et si on en parlait ? » en partenariat avec le CDAD : 9h00 à 11h30 à Madiana – 14h-16h Mairie de Fort de France
– Emission spéciale de l’UFM 8 mars RCI « c’est à vous » avec Rodrigue 15h-17h
*Mercredi 13 mars : Réunion UFM avec les syndicats sur discriminations et violences sexistes et sexuelles envers les femmes dans les entreprises
*Vendredi 22 mars : Stand – jeux de sensibilisation avec les élèves – Lycée de Bellevue – Partenariat avec le Tournoi inter lycées et le relais Fanm Doubout

Mots-Clés