Archives du Jour:

« Victoire Magloire dit Waro » entre dynamisme, interaction et minimalisme

— Par Djamila Farah —

« Médam mésyé la sosyété byin asizé, mi di azot bonswar, mé mi anbras pa zot. Zot i koné akoz ? Sak i koné atann pou di, sak i koné pa, atann ma di. »

Ainsi débutait, à la Terrasse de Tropiques Atrium, la pièce de Sully Andoche et Barbara Robert, interprétée et mise en scène par Didier Ibao et Valérie Cros.

S’il faut reconnaître la valeur mémorielle et pédagogique de ce texte qui s’adapterait davantage à un public scolaire, on ne peut passer sous silence la démarche originale de la Konpani Ibao de la Réunion. Valérie Cros et Didier Ibao réinventent l’art de la mise en scène créole. Ils montrent que les metteurs en scène d’Outre-Mer peuvent se passer de tout péplum en se concentrant davantage sur une scénographie minimaliste. Ils ont su se contenter d’un décor qui peut se ranger dans le coffre d’une voiture. Quand on espère faire rencontrer le théâtre au plus grand nombre, il faut savoir boucler son sac.…

Lire Plus =>

« Les 12 », par Les Comédiens : comment revisiter ses classiques

— par Janine Bailly —

Le festival de théâtre amateur s’ouvre cette année sous le signe de la gravité : après L’Autre Bord Compagnie et ses « Jeux de massacre », c’est la troupe Les Comédiens qui nous propose, dans le drame judiciaire « Les 12 », un regard aussi peu complaisant que celui de Ionesco sur notre humanité et sur la façon dont nous organisons et vivons nos rapports sociaux. Ainsi sommes-nous, par chacune de ces deux représentations, conduits à nous demander ce que serait dans des circonstances exceptionnelles notre propre comportement, que nous soyons pris dans la tourmente d’une épidémie, ou que citoyens tirés au sort pour constituer un jury nous soyons sommés d’innocenter ou de condamner un de nos semblables, assassin présumé et fort jeune de surcroît.

Julie Mauduech emprunte son sujet à « Douze hommes en colère », une pièce en deux actes du dramaturge américain Reginald Rose, écrite en 1953, popularisée en 1957 par le film éponyme de Sidney Lumet, et dans lequel Henry Fonda tenait le rôle du juré numéro 8, celui qui empêche de « danser en rond ».…

Lire Plus =>

Esclavage et mémoire, pour une posture mémorielle digne

— Par Yves PASTEL, Ethnologue, poète, auteur-compositeur —

Par sa portée symbolique, la posture fait la différence !

Poser un geste mémoriel autour de crimes contre l’humanité tels que l’esclavage et la traite négrière exige hauteur, profondeur et solennité. C’est la marque d’un indispensable respect pour soi-même et pour la mémoire des disparus que nous honorons. Il y a là toute la force d’un symbole consacrant l’unanimité d’un acte de conscience collectivement assumé.

À titre d’exemple, quand vient l’heure de commémorer la rafle du Vel’d‘Hiv’, les juifs ne dansent pas. Ils s’enveloppent dans un lourd manteau d’affliction ; ils se tiennent raides ils égrènent un à un, dans une litanie interminable, le nom des ancêtres déportés et gazés. Non, le juif ne danse pas dans ces moments-là. Il marque un lourd et profond silence ; il laisse planer l’aigle noir du souvenir sur la mémoire des disparus.

Et la France, et son président le premier, se tait, s’arrête, marque le pas, respecte, compatit ; Entre en profonde contrition.…

Lire Plus =>

La Krabestè

— Par Daniel M. Berté —

Sé an ti mòso tè
An komin Sentespri
Ant bòdaj simitiè
Ek kawtié Lavini

Sé la dé lariviè
Eti moun pran létjèt
Ka trasé adan tè
An gran kòk labalèt

Yonn sé laviè Koulis
Eti lé ti mako
Ki té ka matébis
Té ka woulé kò-yo

Lòt, laviè Kakao
Lè Bondié té pisé
Té ka woulé gro-dlo
Ek té ka débòdé

Sé la tout model krab
Té ka fè réinion
Krabestè, tè dé krab
Tjidonk yo ba’y kòm non…

Lire Plus =>

Pour un respect absolu des droits de la défense

— Communiqué de la LDH Fédération de Guadeloupe—

Dans les systèmes judiciaires des pays démocratiques l’avocat ne peut être interrompu lorsqu’il plaide, encore moins être interdit d’intervenir. Les exceptions à ce principe ne concernent que les pays totalitaires où les juges sont des instruments aux mains du pouvoir.

La Présidente de la Cour d’Assises des mineurs de Basse Terre, en Guadeloupe, vient de s’illustrer, de fort belle manière, en piétinant ce principe sacré du respect absolu des droits de la défense et des garanties fondamentales reconnues à l’avocat dans l’exercice de sa mission de défense.

En interdisant, le 14 mai 2018, au Bâtonnier Roland ÉZELIN, de plaider en dernier dans une affaire criminelle, à la suite des plaidoiries de ses cinq confrères, au motif surprenant de l’heure tardive, la Présidente portait un coup fatal à la fonction de défense et faisait voler en éclats la liberté de parole reconnue à l’avocat, par la Constitution, par la Loi, par la Convention Européenne de Sauvegarde, et par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

Lire Plus =>

Frapadingos Moun Tivoli

Mardi 22 mai 2018 à 17 h. Tropiques-Atrium. Entrée libre.

Frapadingos
Tambours battant pour commémorer le 22 Mai 1848 en Martinique !
Tambour, élément central de l’abolition de l’esclavage
On y va : Cuba, Argentine, Pérou, Brésil, Martinique ! Frapadingos, le dernier projet du grand musicien argentin Minino Garay, accompagnateur des plus grands (Dee Dee Bridgewater, David Sanchez, Jacky Terrasson) qui en chef d’orchestre dirige à sa main, béret vissé sur la tête, un ensemble de 12 percussionnistes. Tous chantent, invoquant les forces, les divinités célestes et le feu sacré de la musique. Entrez dans la transe !
« Minino Garay en meneur de troupes » – Le Monde
Moun Tivoli Fondé par la famille Saban, Moun Tivoli perpétue l’héritage spécifique, tant par la danse que la musique, du bèlè de Basse-Pointe (Bèlè Baspwent). Après de longues années, le groupe a sorti en 2015 un CD avec à la fois la tradition, mais aussi des sonorités modernes. Pour ce spectacle, il sera accompagné des danseurs qu’ils forment et de ceux du groupe Bèlkanman.…

Lire Plus =>

Mémoire d’une seule traite

— Par Patrick Mathelié-Guinlet —

J’ai traversé pour l’autre bord,
le bord de ce beau pays de France.
Je suis allé à Bordeaux
au bord de l’eau
sur les quais ensoleillés,
laissant au fil du fleuve mon esprit vagabonder.
J’y ai humé comme un fumet
persistant et rance
de larmes, de sang,
de sueur et de peur,
comme un relent
de mort, d’humiliation, de souffrance.
J’ai contemplé les fantômes de ces grands bateaux négriers
remontant l’estuaire, toutes voiles déployées,
qui firent la fortune des commerçants
de bois d’ébène sur le dos des esclaves.
Les fantômes de ceux qui sucèrent la moelle de l’Afrique…

Lire Plus =>

« Surfaces intérieures » : Julie Bessard & Frédérique Melon exposent

Du 24 au 26 juin 2018 Tropiques-Atrium

« Surfaces intérieures » est une exposition de bijoux et de tableaux, telle est la proposition. Les artistes Frédérique Melon pour les bijoux et Julie Bessard pour les tableaux se penchent, à travers une rencontre amicale et artistique sur l’expression plastique et esthétique de leur intériorité. Dans leurs modes d’expressions respectifs les deux artistes ont exploré, transposé et sublimé l’intime, l’infime, les contours, tours et détours de la psyché humaine. C‘est de notre humanité à tous dont il s’agit, avec ses brèches, ses égratignures, sa puissance et sa beauté.

Par leur sincérité et leur grâce, c’est à nos âmes et notre cœur que parlent ces œuvres. Leurs réalités respectives affleurent. Chercher au fond de soi ce qui y est déjà, effleurer sa réalité intérieure et trouver ses limites mais aussi toute la puissance qui s’y trouve originellement. Cette exploration des contours intérieurs débouche sur la révélation que la vérité de l’artiste rencontre celle de l’Autre et que cet autre et soi forment en définitive un tout.…

Lire Plus =>

Parutions : nouveautés du 20 mai 2018

Hac ex causa conlaticia stipe Valerius humatur ille Publicola et subsidiis amicorum mariti inops cum liberis uxor alitur Reguli et dotatur ex aerario filia Scipionis, cum nobilitas florem adultae virginis diuturnum absentia pauperis erubesceret patris.

Adolescebat autem obstinatum propositum erga haec et similia multa scrutanda, stimulos admovente regina, quae abrupte mariti fortunas trudebat in exitium praeceps, cum eum potius lenitate feminea ad veritatis humanitatisque viam reducere utilia suadendo deberet, ut in Gordianorum actibus factitasse Maximini truculenti illius imperatoris rettulimus coniugem.

Hac ex causa conlaticia stipe Valerius humatur ille Publicola et subsidiis amicorum mariti inops cum liberis uxor alitur Reguli et dotatur ex aerario filia Scipionis, cum nobilitas florem adultae virginis diuturnum absentia pauperis erubesceret patris.

Cognitis enim pilatorum caesorumque funeribus nemo deinde ad has stationes appulit navem, sed ut Scironis praerupta letalia declinantes litoribus Cypriis contigui navigabant, quae Isauriae scopulis sunt controversa.

Huic Arabia est conserta, ex alio latere Nabataeis contigua; opima varietate conmerciorum castrisque oppleta validis et castellis, quae ad repellendos gentium vicinarum excursus sollicitudo pervigil veterum per oportunos saltus erexit et cautos.…

Lire Plus =>