“Zulu” : de Largo Winch aux ghettos du Cap

— Par Barbara Théate —

zuluA Madiana.

 La police de Cape Town est sur les dents : la fille d’un ancien champion de rugby est retrouvée sauvagement assassinée. L’affaire semble liée à l’apparition d’une nouvelle drogue qui pousse ses consommateurs à une violence extrême. Le temps d’un polar âpre à la mise en scène maîtrisée, Jérôme Salle restitue les contradictions et les tensions d’un pays toujours hanté par ses démons. Forest Whitaker incarne un détective zoulou introverti et ambigu avec une formidable rage froide. Face à lui, Orlando Bloom casse son image de comédien pour ados avec son personnage de flic amateur de jolies filles et de whisky, imprévisible et grande gueule.

Jérôme Salle signe avecZuluun polar âpre et tendu avec Forest Whitaker en flic introverti dans une Afrique du Sud tourmentée.
En trois ans, il a enchaîné deux Largo Winch. Jérôme Salle l’avoue aujourd’hui, il était un peu saturé des cascades et autres fusillades. “En promo, je lisais dans le regard des journalistes, “pourtant, ce garçon n’a pas l’air si stupide…”. Ce n’est pas parce qu’on met en scène des films d’action qu’on est débile !” Il n’empêche, le cinéaste avait le sentiment d’avoir fait le tour du genre. En 2008, il s’est mis en quête d’un projet lui permettant de renouer avec un style plus personnel. Il apprend que le producteur Richard Grand- pierre cherche quelqu’un pour adapter Zulu, le polar à succès de Caryl Férey. Jérôme Salle a le coup de foudre pour cette plongée en apnée dans une Afrique du Sud encore hantée par ses fantômes. “Une intrigue forte, des personnages complexes, des thématiques universelles… Tout était réuni pour raconter une histoire passionnante.”

Reste à convaincre la production qui a envisagé de “franciser” le film, de tourner en anglais et au Cap. “Travailler avec des acteurs américains est toujours une source de problèmes! D’un côté, on vous donne une réponse en deux minutes, alors qu’en France, il faut souvent attendre deux semaines… Mais aux États-Unis, le pouvoir est entre les mains des agents. Ils vous mentent sur les dates de disponibilité des comédiens pour des raisons de stratégie.” Heureusement, depuis Anthony Zimmer, Jérôme Salle n’est pas un inconnu à Hollywood. On lui propose régulièrement des scénarios. Il convainc Forest Whitaker, qui connaît Nelson Mandela et s’était beaucoup documenté pour camper le dictateur ougandais Amin Dada dans Le Dernier Roi d’Écosse.
Il s’installe en Afrique du Sud trois mois avant le tournage…

Lire la suite :
http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/De-Largo-Winch-aux-ghettos-du-Cap-641316

Zulu. De Jérôme Salle, avec Forest Whitaker, Orlando Bloom. 1h50.