Étiquette : Forest Whitaker

« Forgiven » de Roland Joffé

Samedi 26 mars 2019 à 19h au CDST de Saint-Pierre

De Roland Joffé
Avec Forest Whitaker, Eric Bana, Jeff Gum
Genres Thriller, Drame
Nationalité sud-africain

Synopsis:
En 1994, à la fin de l’apartheid, Nelson Mandela nomme l’archevêque Desmond Tutu président de la commission de la vérité et de la réconciliation : aveux contre rédemption. Il se heurte le plus souvent au silence d’anciens tortionnaires. Jusqu’au jour où il est mis à l’épreuve par Piet Blomfield, un assassin condamné à perpétuité. Desmond Tutu se bat alors pour retenir un pays qui menace de se déchirer une nouvelle fois.

La presse en parle :

→   Lire Plus

« La voie de l’ennemi » : transposition réussie au Nouveau-Mexique de « Deux hommes dans la ville »

Rachid Bouchareb signe un film intelligent et sensible. A Madiana à 19h en V.O.

— Par Roland Sabra —

la_voie_de_l_ennemi-2

Converti à l’islam au cours des 18 années passées en prison un prisonnier en liberté conditionnelle, Forest Whitaker dans le rôle de William Garnett, essaie de se refaire une vie en tirant définitivement un trait sur son passé. Le Shérif du Comté, Bill Agati ( Harvey Keitel) et son ancien complice, Terence (Luz Guzman) pour des raisons opposées ne l’entendent pas ainsi. Ils vont le harceler sans cesse malgré l’attitude bienveillante d’Emily Smith la contrôleuse judiciaire (Brenda Blethyn) . Le premier pour lui faire payer la mort de son adjoint, le second pour le faire replonger dans la délinquance. Alliance objective de deux contraires pour la ruine d’une rémittence.
Le film est inspiré d’un classique du cinéma français , «Deux hommes dans la ville» de José Giovanni, tourné en 1973 avec Jean Gabin, Alain Delon et Michel Bouquet et qui à partir de la ré-intégration d’un ancien taulard, était un manifeste contre la peine de mort. « La voie de l’ennemi », recentre la thématique sur la réinsertion en y adjoignant celle de l’immigration et celle de la conversion à l’Islam.

→   Lire Plus

L’expérience américaine de Rachid Bouchareb

La Voie de l’ennemi, de Rachid Bouchareb. États-Unis, 1 h 58.

— Par Jean Roy —

la_voie_de_l_ennemiAvec « la Voie de l’ennemi », le réalisateur explore des chemins nouveaux qui se déroule à la frontière avec le Mexique, 
un peu comme dans les westerns de Sam Peckinpah.
Un film peut parfois en cacher un autre. À la vision de ce drame 100 % américain qui n’est autre que le second long-métrage produit par la maison Pathé France, nous rappelle un classqiue du cinéma français. Même si La Voie de l’ennemi se déroule dans les déserts du Nouveau-Mexique avec une distribution tout à fait locale qui lui a permis d’être sélectionné sans peine en compétition à la dernière Berlinale, ce film de Rachid Bouchareb, qui nous raconte la tentative de retour à une vie civile et honnête d’un meurtrier sauvé du mal par un retour à sa foi musulmane, fait penser à Deux hommes dans la ville de José Giovanni. Long-métrage franco-italien réalisé en 1973.
[…]

→   Lire Plus

« Zulu » : de Largo Winch aux ghettos du Cap

— Par Barbara Théate —

zuluA Madiana.

 La police de Cape Town est sur les dents : la fille d’un ancien champion de rugby est retrouvée sauvagement assassinée. L’affaire semble liée à l’apparition d’une nouvelle drogue qui pousse ses consommateurs à une violence extrême. Le temps d’un polar âpre à la mise en scène maîtrisée, Jérôme Salle restitue les contradictions et les tensions d’un pays toujours hanté par ses démons. Forest Whitaker incarne un détective zoulou introverti et ambigu avec une formidable rage froide. Face à lui, Orlando Bloom casse son image de comédien pour ados avec son personnage de flic amateur de jolies filles et de whisky, imprévisible et grande gueule.

Jérôme Salle signe avecZuluun polar âpre et tendu avec Forest Whitaker en flic introverti dans une Afrique du Sud tourmentée.

→   Lire Plus