Tag Archive for Ymelda Marie-Louise

Petit aperçu de l’activité culturelle en Martinique !

Toutes les activités de l’AMI, Association Martinique Images, prévues en janvier 2021 ! 

Les Vœux de Valer’EGOUY, Directeur artistique de l’AMI :

« Une Belle Année 2021 !

AMI a laissé partir 2020 qui n’aura pas été un bon cru, particulièrement pour la culture et l’art. Nous sommes là et avons beaucoup appris de cette année spéciale. Merci à chacun et chacune pour la réalisation – ensemble – de nos actions.

Bienvenue en 2021 ! C’est un nouveau défi pour vivre nos rêves, atteindre nos objectifs respectifs. Rêvons ! Avançons sans oublier que sur les gens sur qui nous marchons quand nous montons, ce sont les mêmes que nous rencontrons quand nous descendons. Et il n’est pas nécessaire d’essayer d’éteindre la lumière de l’autre en pensant que ça ferait mieux briller la tienne.

Je suis mon chemin. Énergies ! 2021 sera une Belle année, c’est décidé ! Je te souhaite ce que je me souhaite : donner et recevoir juste assez de ce qui m’est nécessaire pour être heureux chaque jour. »

Une nouvelle employée AMI :

Nous accueillons au sein de l’AMI une nouvelle recrue que vous avez probablement déjà eu le plaisir de voir lors des événements AMI : Noëlla Tanasi, Conteuse et Animatrice.

Lire Plus =>

Ymelda met le Tout-monde en musique

— Par Selim Lander —

« Nous allons ainsi le cercle ouvert de nos esthétiques relayées »
Édouard Glissant, Philosophie de la relation, Poétique III, 1990.

A tous ceux qui croiraient que le concept glissantien de Tout-Monde est sympathique mais peu réaliste la chanteuse d’origine haïtienne Ymelda Marie-Louise apporte le meilleur des démentis. Rappelons que selon Glissant lui-même, « la totalité [le Tout-monde] n’est pas ce qu’on dit être l’universel. Elle est la quantité finie et réalisée de l’infini détail du réel » (Traité du Tout-monde, Poétique IV, 1997). Ymelda réalise ce programme, pour autant qu’on puisse l’accomplir à une échelle humaine, en conjuguant – non pas mêlant – des êtres de chair et de sang, des musiciens haïtiens, martiniquais, burkinabé et qatari dans une œuvre polyphonique réunissant Orient et Occident.

Lire Plus =>