Tag Archive for Valérie Joly

« Lear… conte à rebours » : au jeu du qui est qui et qui dit quoi?

— Par Roland Sabra —

lear_conte_a_rebours-22008. Bernard Bloch monte Le « Ciel est vide », un texte d‘Alain Foix. La pièce convoque deux drames shakespeariens, celui de la jalousie avec Othello et celui du ressentiment avec Shylock. Deux comédiens dans les loges d’un théâtre bavardent en attendant de monter sur scène. Cinéma, télévision et théâtre, non seulement comme comédiens mais aussi comme metteurs en scène, leur expérience, plus que trentenaire, et leurs talents sont avérés, attestés. Est-ce Shylock ? Est-ce Othello ? On ne sait. mais au détour de la conversation qui porte naturellement sur Shakespeare une phrase est lancée : « J’aimerai bien faire un Roi Lear !» Moi aussi dit l’autre ! Ces deux-là sont des conteurs. Shylock, Hassane Kassi Kouyaté, héritier d’un longue famille de griots qu’on ne présente plus et Shylock, Philippe Dormoy, grand récitant, chanteur, passionné de musique, respecté par ses pairs, viennent de conclure un pacte qui les mènera tout d’abord aux pays des « sacs à paroles » comme le disait joliment Cheikh Hamidou Kane, le grand griot moderne du Sénégal. De cette rencontre va naître une hybridation entre conte et théâtre qui loin d’être une fusion, un amalgame, un salmigondis, va au contraire à partir d’identités conservées et affirmées, questionner l’un et l’autre au cœur même de leur fondements.

Lire Plus =>

« Lear… conte à rebours », d’après Shakespeare

Jeudi 20 octobre 2016 à 20h. Tropiques-Atrium.

lear_conte_a_rebours-2
de : Philippe Dormoy / d’après : Shakespeare / mise en scène : Hassane Kouyaté / avec : Philippe Dormoy / musique, chant : Valérie Joly / mise en son : Thierry Balasse (Inouie) / scénographie, lumière : Yves Collet

Durée : 60mn
L’homme qui se présente à nous a une tâche à accomplir. Il doit raconter l’épopée du roi Lear devant un auditoire qui sera à même de juger s’il dit la vérité et s’il peut retourner à une vie normale ou s’il doit recommencer le lendemain cette épreuve. L’auditoire auquel il s’adresse, c’est le public, les personnages et lui-même. Mais chaque soir de sa vie, il se heurte à cette impossibilité à dire la vérité. Il est livré à tous ces personnages tapis dans l’ombre qui le pressent et veulent prendre eux-mêmes la parole, chacun dans sa drôlerie tragique, témoignant, se justifiant, suivant des chemins de traverse. L’homme est acculé, laissé pour mort. Pourtant, ce soir, il ira au bout de son récit et sera confronté à cette Mort en personne qui lui posera une énigme.

Lire Plus =>