Étiquette : Sida

1er décembre – Journée mondiale de lutte contre le sida : les inégalités, complices silencieuses du VIH

Trente ans de lutte contre le VIH/sida. Trente années et pourtant, l’épidémie est toujours active dans de trop nombreux pays. Malgré de grandes avancées scientifiques, les populations les plus précaires se retrouvent en 1ère ligne face au VIH. Les inégalités n’ont jamais cessé d’alimenter l’épidémie de VIH/sida et n’épargnent aucune région du globe. Pour mettre fin à l’épidémie, la lutte contre les inégalités est indispensable.

Aujourd’hui, les personnes vivant avec le VIH peuvent avoir une espérance de vie similaire à celles des personnes séronégatives si elles prennent les traitements assez tôt et y ont accès. Malgré cette avancée fondamentale, le virus continue de faire des ravages dans de nombreux pays en raison des inégalités : discriminations, précarité et politiques répressives constituent le terrain d’attaque du VIH.

Aucun pays n’échappe aux inégalités, même à quelques heures d’avion de Paris. En Russie, on constate par exemple une augmentation de 75 % des nouvelles découvertes de séropositivité en 6 ans car la population homosexuelle et les usagers de drogues sont constamment discriminés[1]. Accéder à certains soins, traitements ou informations devient compliqué, voire impossible quand les personnes doivent se cacher ou que la société les juge.

→   Lire Plus

Comment faire un dépistage du Sida ?

La question : « Je voudrais compléter l’information que je donne à mes enfants adolescents concernant les maladies sexuellement transmissibles et en particulier le sida. Pouvez-vous me dire en quoi consiste le dépistage et où s’adresser ? »

La réponse de Service-public : « Un dépistage précoce permet, en cas de contamination, de suivre un traitement d’autant plus efficace qu’il est commencé tôt. Il se fait en général par une prise de sang prescrite par un médecin. Service-public.fr vous en dit plus. »

En cas de prise de risque, d’abandon de l’utilisation de préservatif dans une relation de couple ou encore pour un projet de grossesse, le dépistage permet de savoir si on est infecté par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et éventuellement de commencer un traitement rapidement.

Le test peut se faire au moyen :

  • d’une prise de sang
     
    • en s’adressant à son médecin traitant ou un médecin exerçant en cabinet libéral qui prescrit une prise de sang à réaliser dans un laboratoire (elle est remboursable à 100 % par l’Assurance maladie) ;
    • en se rendant dans un centre de dépistage anonyme et gratuit ;
    • en s’adressant à un laboratoire sans prescription médicale et donc sans remboursement de l’Assurance maladie.

→   Lire Plus

Les organisations communautaires font la différence

Le thème de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2019 est « Les organisations communautaires font la différence. »

La Journée mondiale de lutte contre le sida est organisée le 1er décembre 2019. Cette date importante permet de rendre hommage au rôle essentiel joué par les organisations communautaires aujourd’hui et par le passé dans la riposte au sida au niveau international, national et local.

Leur action pour riposter au sida prend des formes différentes. Leur leadership et leur engagement garantissent la continuité et l’adéquation de la riposte en maintenant l’accent sur les individus et en s’assurant de n’oublier personne. Les organisations communautaires regroupent des pairs-éducateurs, des réseaux de personnes vivant avec le VIH ou concernées par la maladie, comme les gays et autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, des personnes consommant des drogues injectables et des travailleur(se)s du sexe, des femmes et des jeunes, des conseillers, des professionnels de la santé au sein des communautés, des prestataires de service à domicile, des organisations de la société civile et des militants de terrain.

La Journée mondiale de lutte contre le sida est une plateforme essentielle pour souligner l’importance du rôle joué par les organisations communautaires alors que l’on assiste à un recul des financements et à un confinement de la société civile.

→   Lire Plus

Sida : 40 % des personnes contaminées par le virus ne le savent pas

sida_virusSelon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la tendance sur dix ans est cependant en nette amélioration grâce au dépistage.
Source AFP

Près de la moitié des porteurs du VIH dans le monde ne savent pas qu’ils sont contaminés, selon l’Organisation mondiale de la santé, qui appelle à un meilleur accès à l’autodépistage. “Aujourd’hui, 40 % des personnes porteuses du VIH (plus de 14 millions) ne connaissent pas leur statut“, a estimé l’OMS dans un communiqué en citant des chiffres de 2015. Il s’agit d’une extrapolation basée sur le nombre de personnes testées positives au VIH et qui ne le savaient pas au moment du test.

La tendance est cependant en nette amélioration depuis dix ans grâce au dépistage. L’OMS indique en effet qu’entre 2005 et 2015, la proportion de personnes connaissant leur statut pour le VIH est passée de 12 % à 60 % à l’échelle mondiale. Selon une étude publiée mardi par l’Union européennne, un porteur du VIH sur sept dans l’UE ignore son état. L’insuffisance du nombre de diagnostics du VIH est un obstacle majeur à la mise en œuvre de la recommandation de l’OMS préconisant de proposer le traitement antirétroviral (TAR) à toute personne séropositive.

→   Lire Plus

Affiches de prévention du sida : Touraine “saisit la justice” après la “censure” de maires

sida_prevention1Plusieurs villes dirigées par des élus Les Républicains ont pris des arrêtés d’interdiction des affiches, notamment à Aulnay-sous-Bois.

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a annoncé mardi “saisir la justice” après la “censure” par “certains maires” d’une campagne de prévention contre le sida montrant des couples homosexuels, les élus jugeant les affiches contraires “aux bonnes mœurs” ou “provocantes”. La campagne, lancée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, met en avant des couples d’hommes ou de femmes avec des messages tels que “Aimer, s’éclater, s’oublier. Les situations varient. Les modes de protection aussi”.

Des arrêtés d’interdiction. “Pour la santé publique et contre l’homophobie, je saisis la justice après la censure par certains maires de la campagne de prévention du VIH”, a écrit la ministre sur le réseau social Twitter, en réaction notamment à un arrêté d’interdiction pris par la municipalité d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, dirigée par un maire Les Républicains (LR). Celui-ci considère que ces affiches sont “contraires aux bonnes mœurs et à la moralité” et “portent atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse”.

→   Lire Plus

Truvada: Le traitement préventif contre le sida bientôt disponible en France?

—Par Anissa Boumediene —
truvadaUne demande a été déposée pour que le Truvada, traitement préventif contre le VIH, soit disponible au plus vite pour les populations à risques…

Et si un médicament permettait de prévenir les risques de contamination par le VIH? C’est le vent d’espoir que fait souffler l’essai clinique Ipergay: les résultats définitifs, présentés ce mardi à la Conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) à Seattle sont en effet très prometteurs. Avec une diminution de 86% du risque d’infection, le traitement préventif au Truvada pourrait devenir un outil de poids dans l’arsenal de prévention du sida. Déjà prescrit aux séropositifs, cet antirétroviral n’est pas autorisé dans l’Hexagone à des fins préventives.
Une étude au long cours

​Lancée en février 2012 en France et au Canada, l’étude Ipergay est menée au long cours sur 414 hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), très exposés au risque d’infection par le VIH par leurs pratiques sexuelles, et séronégatifs. Si au départ une moitié était traitée au Truvada et l’autre recevait un placebo, face aux résultats obtenus, tous les participants de l’étude ont été mis sous Truvada depuis octobre 2014, et leur suivi est prévu jusqu’en mars 2016.

→   Lire Plus

Cuba contre le SIDA : la guerre des trente ans

Prévention et contrôle de la maladie …

cuba_sidaUn brutal coup de poing sur son visage, a dû sentir le premier malade diagnostiqué avec le Syndrome d´Immunodéficience Acquise (SIDA) à Cuba. La nouvelle était un coup anonyme qui le jetait sur le ring, le multipliant par zéro, le tirant sans merci du monde fin 1985.

Il avait était renvoyé de toute urgence depuis Maputo, la capitale de Mozambique, et les médecins de l´Institut de Médicine Tropicale Pedro Kourí (IPK) ont vu dans cet homme détérioré la confirmation de leurs suspicions : bientôt la nouvelle maladie arriverait à l´île, où elle pourrait trouver des conditions pour s´épanouir en toute vitesse.

→   Lire Plus

La pandémie de Sida révèle son origine

— Par Sylvestre Huet —
sida_origineHejoaka)Dessin d’enfant sénégalais sur le Sida (IRD F. Hejoaka)

C’est donc à Kinshasa, et résultant d’une seule contamination entre un chimpanzé et un homme, en 1920, que l’épidémie de Sida a commencé. Une seule contamination, pour plus de 75 millions de personnes infectées ensuite. C’est l’effet papillon. Ou la “tempête parfaite”, la “perfect storm” des anglophones.

Cette affirmation est contenue dans un article paru ce matin dans la revue scientifique Science. Signé d’une équipe internationale dirigée par les universités d’Oxford (Royaume Uni) et Louvain (Belgique) et comprenant des chercheurs de Montpellier à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Elle a élucidé l’origine de la pandémie due au virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Un virus dont la responsabilité a été parfois niée – elle est de nouveau mise en doute par un article qui développe la rhétorique dangereuse des “marchands de doute”, dénonce le blog de Pierre Barthélémy – au prix de retards dans les politiques de santé publique qui ont causé des centaines de milliers de contaminations supplémentaires comme en Afrique du Sud sous Thabo Mbeki.

→   Lire Plus

Sida: de plus en plus de personnes âgées découvrent leur séropositivité

Les plus de 50 ans davantage touchés. Les DOM-TOM surexposés.

virus_du_sidaC’est l’un des enseignements d’une étude de l’Institut national de veille sanitaire parue ce mardi. Elle détaille l’évolution des diagnostics de séropositivité en France. Et montre que les découvertes de contaminations ne diminuent pas depuis 2008.

Qui sont les personnes qui se découvrent séropositives en France? Une récente étude de l’Institut national de veille sanitaire (InVS) publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) dresse le portrait de ces nouveaux séropositifs.
Le nombre de personnes découvrant leur contamination ne baisse plus

Quelque 6372 Français ont appris qu’ils étaient séropositifs en 2012, année sur laquelle porte l’étude. Après avoir “diminué significativement entre 2004 et 2008”, leur nombre s’est stabilisé autour des 6200 par an ces dernières années, souligne l’étude. Ils étaient 6087 en 2011, 6247 en 2010 et 6320 en 2009.

→   Lire Plus

Une plongée dans un “Lac des cygnes” africain

lac_des_cygnesLa chorégraphe de Johannesburg Dada Masilo s’empare 
du chef-d’œuvre 
de Tchaïkovski avec sa compagnie forte de douze interprètes, très dynamiques, 
qui l’habillent 
de neuf.

Dans Swan Lake, au théâtre du Rond-Point, la chorégraphe sud-africaine Dada Masilo, vingt-huit ans, remet sur le métier à sa façon le Lac des cygnes, de Piotr Ilitch Tchaïkovski, avec sa compagnie forte de douze interprètes. Chorégraphe et danseuse issue de la Dance Factory de Johannesburg, Dada Masilo ne se contente pas de porter un regard critique sur ce ballet classique entré au patrimoine corporel. Elle mêle à la perfection les codes classiques et une danse suggestive à base de mouvements purgés de tout académisme.

 un mélange des genres

→   Lire Plus

Je m’appelle Marc, j’ai 27 ans, j’ai appris ma séropositivité il y a deux mois

 

Ce flic «à l’allure de rugbyman» est depuis consigné dans un bureau. Il témoigne, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, qui se tient le 1er décembre.

Je m’appelle Marc(1), j’ai 27 ans et j’assume mon homosexualité depuis maintenant dix ans. Je ne sais pas si c’est mon allure de rugbyman hétérosexuel ou si c’est ma discrétion, mais je n’ai jamais eu à souffrir de problèmes d’homophobie. Ni dans ma famille, ni dans mon entourage amical, ni au travail. Depuis six ans, je travaille pour l’Etat, je suis fonctionnaire de police. On pourrait croire que c’est un milieu difficile pour un homo, mais je n’ai jamais rencontré de discriminations, comme quoi la police peut aussi être exemplaire ! Jusqu’au jour où j’ai appris ma séroconversion au VIH.

C’était il y a deux mois, lors de mon passage au Kiosque infos sida et toxicomanie, établissement qui permet de faire des dépistages rapides (30 min) et anonymes. C’est là-bas que je me suis rendu compte que ce n’est pas facile d’apprendre sa séropositivité -j’ai dû être contaminé.

→   Lire Plus