Tag Archive for Séguineau

L’enquête publique pour la servitude de Séguineau

— Par l’Association Écologique Pour Une Martinique Autrement ( PUMA) —

Dans la nuit du 5 au 6 mai contrairement à ce qui figure dans l’arrêté qui parle du 6 au 7 mai 2009, la canalisation d’adduction d’Eau potable en provenance de l’Usine de Vivé au Lorrain, s’est déboîtée au lieu-dit Séguineau à hauteur de la propriété de Bernard Bally qu’elle traverse depuis 1980.

Une Convention pour autorisation de passage d’une canalisation de 800 mm a été proposée en 1980 à tous les concernés par l’emprise de ces tuyaux. Elle a été signée par Bernard BALLY et non par le Conseil Général, pourtant demandeur. Cette absence de signature rend le document nul, toutefois, on peut considérer que la prescription trentenaire a créé une situation de fait, donc cette canalisation appartient à la Collectivité Territoriale de Martinique (C.T.M.), dans ces conditions, la réparation des 83 m déboîtés s’impose.

Assurer le bon fonctionnement du réseau d’adduction d’Eau est une priorité absolue de la C.T.M., tout particulièrement dans le contexte de sécheresse qui tend à se répéter année après année. Il appartient à l’Assemblée de Martinique, et à elle seule, de se prononcer sur les affaires de la Collectivité, notamment en ce qui concerne ses biens et l’aménagement.

Lire Plus =>

Séguineau : Vous ne parlez pas en notre nom

— Par Collectif —

Un certain nombre de conseillers à l’Assemblée de Martinique (11 sur 51) ont, curieusement, déposé deux recours devant le Tribunal Administratif pour « excès de pouvoir », contestant deux initiatives visant pourtant à assurer, dans les meilleurs délais, la fourniture d’eau à la population, à savoir :

  • « La décision du 4 novembre 2020 par laquelle le Président du Conseil Exécutif sollicite l’établissement d’un arrêté préfectoral instituant une servitude de passage pour la conduite d’eau à Séguineau » ;
  • « L’arrêté en date du 26 novembre 2020 par lequel la préfecture prescrit et organise une enquête publique préalablement à l’instauration de la dite servitude ».

Nous ne donnons pas caution à cette démarche unilatérale et déclarons solennellement que le Président de l’Assemblée et les dix autres conseillers n’ont pas mandat pour parler et agir en notre nom.

Le Président du Conseil Exécutif, de par les prérogatives que lui accorde la loi du 27 juillet 2011, a parfaitement le droit d’entrer en contact avec le préfet sur une question qui concerne l’ensemble des Martiniquais.es : la question de l’eau. Il en a le droit, au-delà des délégations données par l’Assemblée.

Lire Plus =>

Séguineau : lettre ouverte du propriétaire du terrain au préfet

Objet : Réparation Canalisation Séguineau / Rappel de proposition de solution directe.

Monsieur Le Préfet,

C’est avec grand étonnement et déception que j’apprends par les Nouvelles que vous étes favorable à un arrété de servitude d’intérét public concernant mon terrain de Séguineau, alors que j’avais proposé il y a 6 mois une transaction a la CTM, transaction acceptée et validée par un vote de l’assemblée territoriale, mais jusqu’a présent refusée d’étre exécutée par le président de l’exécutif. OU EST LA DEMOCRATIE ? Pourquoi tant de haine, tant de racisme ? Allant jusqu’a priver la population d’eau, plus grave le non-respect de la parole donnée et de sa signature.

Je rappelle que la convention de servitude que j’ai signée en 1980 n’a pas été signée par le Département de la Martinique de l’époque, et donc non exécuté par eux. En effet, contrairement aux affirmations de Mr Marie-Sainte, je n’ai jamais été indemnisé pour cette servitude. Je rappelle également que j’avais transmis cette convention de servitude aux services du Conseil Général en 2010 et également aux Sous-Préfets successifs appelées en arbitrage à ma demande pour une solution rapide et donc a moindre coût pour tous.

Lire Plus =>

Catastrophe naturelle? Vous avez dit naturelle?

— Par Florent Grabin, Président de l’association P.U.M.A. —

Prenant part à la douleur des victimes de ces dernières intempéries, Pour Une Martinique Autrement (PUMA) adresse toute sa compassion et son soutien aux habitants à reloger et victimes des coupures d’eau.
Afin d’éviter la reproduction de cette catastrophe, il est impératif de rétablir la vérité sur la canalisation de 800 qui relie l’usine de production d’eau de VIVÉ au réservoir de Trinité.
En 2009, il y eut un effondrement sous la chaussée, à Fond St Jacques. Comme dans beaucoup de cas similaires, sans trop chercher l’origine du désordre, une couche d’enrobé de goudron a été faite pour rétablir le niveau de la route. Ce, en oubliant l’autre moteur de dégradation des canalisations qui agite l’argile liquide: ce sont les vibrations dues au passage des gros camions .
PUMA avait mis en garde les autorités martiniquaises en indiquant que Fond St Jacques était dans la même configuration que Seguineau.
En 2020, nous avons réitéré nos mises en gardes, mais Daniel Marie-Sainte (DMS) a fait le choix de tenter de salir notre Président sur- Radio Lévé Doubout Matinik (RLDM) et les Réseaux Sociaux.

Lire Plus =>

Séguineau : finie la comédie politicienne !

— Par Francis Carole —
Les élus du PALIMA à la CTM et ceux qui sont restés loyaux aux engagements de décembre 2015 de la majorité ont, très tôt, clairement dénoncé la décision d’une petite minorité de l’Assemblée (14 sur 51)-majoritaire par défection politique de certain.e.s-d’accorder 225 000€ à un propriétaire foncier pour autoriser la collectivité à réparer des canalisations d’eau destinées à la satisfaction des besoins de dizaines de milliers de Martiniquais.es.

Nous avons toujours mis en évidence le caractère illégal et dangereux des conditions d’adoption d’un amendement qui est bien celui de la honte : pas de bilan de la mission confiée, un mois plus tôt, par délibération de la même Assemblée, au président du conseil Exécutif pour négocier une solution acceptable pour les deux parties; pas d’inscription de cette question à l’ordre du jour; pas de rapport aux élu.e.s; pas un début de justification de la somme attribuée; pas de mention du chapitre d’imputation budgétaire de ces 225 000€; pas de délai de mise en œuvre d’un diktat que certains voulaient exécutoire « immédiatement » et « sans discussion ».

Lire Plus =>

Les réparations au quartier Séguineau en questions

— Par Florent Grabin, Président de P.U.M.A. —

Les travaux de réparation de la principale canalisation de transport d’eau de boisson de la Martinique, se trouvant au quartier Séguineau au Lorrain posent de nombreuses questions :

– Quand l’intérêt du consommateur sera-t-il pris en compte ?
– Quand va-t-on arrêter cette méthode de déconstruction des décisions politiques des prédécesseurs lors des alternances ?
– Quand va-t-on prendre en compte les règles de l’art qui s’imposent pour la réparation de cette canalisation ?
– Quand le pouvoir décisionnel va-t-il prendre en compte l’existence d’une possibilité technique pour réparer cette tuyauterie sur les 83 mètres pour un coût nettement moindre que ce qui est actuellement projeté ?
– Quel est l’intérêt financier, technique, qui pousse à détourner cette réparation sur deux kilomètres de trajet ?
– Pourquoi ne pas respecter les deniers publics ?
– Quand va-t-on vouloir respecter le débat contradictoire, technique et environnemental sur la modernisation du réseau d’eau ?
– Quand la CTM va-t-elle sortir de ce conciliabule engagé entre ses représentants et sa direction politique ?

Plus de dix ans pour cette opération de 83 mètres, à cette cadence, combien de siècles seront nécessaires pour la reprise de tout le réseau d’eau et de l’assainissement de la Martinique ?

Lire Plus =>