Tag Archive for Roland Guenoun

« Anquetil tout seul » : l’éternel premier

Au T.A.C., jeudi 28, vendredi 29 et samedi 30 Novembre 19h30

— Par Christian Antourel & Ysa de Saint-Auret —

Roland Guenoun signe ici une pièce où l’on découvre un personnage singulier, à tous points de vue, unique en son genre pourrait-on dire où le sportif et l’homme ont un destin prométhéen semblable aux anciennes tragédies grecques par leur caractère inéluctable insondable.

L’homme était original en public comme en privé et s’amusait à cumuler avec excentricité les paradoxes de sa personnalité multiple, disant n’accepter que la discipline qu’il s’imposait à lui-même et nulle autre. Une vie privée qui défie tous les principes de la morale conventionnelle. Assurément il agaçait et énervait par son anticonformisme, sa manière d’être là où on ne l’attendait pas. Sa personnalité en dehors des clous, son affranchissement de toutes les règles y compris du sport et de la morale choquaient , à une époque où le conformisme faisait loi. Le comédien Matila Malliarakis avec énergie le sportif dur à la peine endurant, persévérant sous des dehors d’apparente facilité et d’aisance supérieure. Il sait l’incarner au plus près  dans cette performance d’acteur: le front plissé, soucieux, les lèvres serrées, le visage émacié, l’air concentré, toute sa volonté focalisée sur un point précis, le regard fixe , pénétrant, pétri d’une volonté inflexible toute tendue vers le but ultime.

Lire Plus =>

« Anquetil tout seul », adaptation et m.e.s. de Roland Guenoun

Du jeudi 28 au samedi 30 novembre 2019 à 19h 30 au T.A.C.

Passionnant – Vibrant – Haletant
Dans la peau d’un grand champion Matila Malliarakis, acteur âgé de 30 ans.
À cet âge, son double de théâtre, Jacques Anquetil avait déjà remporté son cinquième tour de France.
Lui, Matilia Malliarakis, collectionne au Théâtre des titres d’interprétation.
Le jeu de la comédienne Clémentine Lebocey et du comédien Stéphane Olivié Bisson rend ce temps de théâtre impressionnant !
La performance physique et théâtrale de Matila Malliarakis « séduit même les moins fans de la petite reine », elle fait ressentir le dépassement de soi.
Se remémorer l’un des plus grands coureurs de tous les temps.
L’un des plus provocateurs également ; cet épicurien qui croque la vie à pleines dents, qui fume, mange des huîtres… souvent à quelques minutes du début d’une course voilà donc la trame de ce passionnant récit.
Malgré tout, Jacques Anquetil demeure l’éternel premier. Il est trop fort pour le public qui préfère huer l’homme plutôt que d’applaudir le champion.

« Ce spectacle est une totale réussite », ne le ratez pas !

Lire Plus =>