Étiquette : Michèle Stephenson

“Stateless” un documentaire de Michèle Stephenson

Mardi 12 janvier 18h30. Salle Frantz Fanon

États-Unis, Canada | 2020 | 95 minutes VOSTF

Synopsis :
En 1937, des dizaines de milliers d’Haïtiens et de Dominicains d’origine haïtienne sont exterminés par l’armée dominicaine, sur la base de la haine anti-noire fomentée par le gouvernement dominicain. En 2013, la Cour suprême de la République dominicaine a déchu la citoyenneté de toute personne ayant des parents haïtiens, rétroactivement à 1929. Dans ce climat dangereux, une jeune avocate du nom de Rosa Iris mène une campagne populaire, défiant la corruption électorale et plaidant pour la justice sociale.

Fiche technique :

Réalisation : Michèle Stephenson
Scénario : Michèle Stephenson
Image : Alfredo Alcántara, Tito Rodriguez,
Naiti Gámez
Musique : Ben Fox
Interprétation : Rosa Iris Diendomi-Álvarez,
Teofilo Murat, Gladys Feliz
Son : Ryan Birnberg
Production : Lea Marin, Jennifer Holness,
Michèle Stephenson

→   Lire Plus

American Promise, un film de Michèle Stephenson et et Joe Brewster

A l’Atrium le 03-03-2015 à 19h

american_promiseMichèle Stephenson : American Promise est un documentaire. C’est un genre d’étude longitudinale, qui dure 13 ans. 13 ans de tournage, qui suit l’évolution, l’éveil de deux jeunes garçons noirs américains de l’âge de 5 ans jusqu’à la fin de leur cycle secondaire, à l’âge de 18 ans.
C’est une observation de leur expérience dans une institution éducative, à New York spécifiquement, mais cela parle plus largement de la question de l’éducation pour les minorités visibles en général, et plus spécifiquement chez les garçons noirs américains.

C’est un film très intime, qui relate l’expérience des familles des deux garçons et c’est aussi une approche qu’on appelle en documentaire « auto-réflexif », c’est à dire un film personnel où la camera est tournée vers la famille de ceux qui filment, en l’occurrence Joe, moi et notre fils, ainsi que la famille de Seun, qui fait partie du projet. Il y a plusieurs niveaux de complexité. Le film parle non seulement de la question de la discrimination raciale dans le contexte éducatif mais il y a certains messages universels qui abordent les questions de l’adolescence auxquels tous les enfants font face.

→   Lire Plus