Tag Archive for Leena Yadav

Cinéma : « La Saison des femmes », « Divines »

— Par Selim Lander —

la-saison-des-femmes

« C’est pourquoi, parmi les hommes, aussi longtemps qu’on les considère
comme vivant sous l’empire de la Nature seule,
aussi bien celui qui n’a pas encore connaissance de la Raison,
ou qui n’a pas encore l’état de vertu,
vit en vertu d’un droit souverain, soumis aux seules lois de l’Appétit,
que celui qui dirige sa vie suivant les lois de la Raison »
(Spinoza, Traité théologico-politique, 1670, chap. 16)

Une jeune femme qui se fait tabasser par son mari, faute d’avoir donné naissance à un enfant ; une adolescente qui se rase les cheveux dans l’espoir que son mariage avec un jeune homme qu’elle ne connaît pas sera annulé ; ce même jeune homme, une fois marié, qui n’éprouve que du mépris pour son épouse et dilapide l’argent du ménage avec des filles de mauvaise vie ; le même encore, rempli d’une haine destructrice pour le créateur de ce que nous appellerions une entreprise d’insertion, en passe de réussir son pari, avec les femmes du village ; le-dit village tout entier regardant de haut l’épouse du néo-entrepreneur qui a fait des études et travaille comme institutrice.

Lire Plus =>

« La Saison des femmes »

Mardi 22 novembre 2016 19h 30 en VO à Madiana

la_saison_des_femmesAvec le soutien de Tropiques-Atrium dès 18h l’Union des Femmes de Martinique organisera des discussions, avec affiches, tee-shirt, documents…

Un film de Leena Yadav
Avec Tannishtha Chatterjee, Radhika Apte, Surveen Chawla
Genre Drame
Synopsis :
La tradition a toujours été respectée dans ce petit village du Gujarat, surtout par les femmes qui ne remettent pas en cause l’organisation patriarcale, voire franchement phallocrate, de cette société rurale. Rani, jeune veuve, négocie, avec son amie Lajjo, le mariage de son fils Gulab avec une jeune adolescente, Janaki. L’affaire est conclue. Quand les deux femmes reviennent à leur village, un conseil est réuni pour décider l’avenir d’une jeune fille qui fuit sa belle-famille parce que son mari la délaisse et que les autres hommes de la belle-famille abusent d’elle. Mais les anciens ne sauraient tolérer une telle infamie : il renvoie la jeune fille à son sort. Rani tente vainement, mais mollement de protester. Rani, Lajjo, questionnées, aiguillonnées par leur amie Bijli, prostituée et danseuse d’une sorte de cabaret, commencent à remettre en cause cet ordre moral qui interdit l’éducation et l’indépendance aux femmes.

Lire Plus =>