Étiquette : laurent pelly

Godard, le féminin, le masculin, encore et toujours

variations_pellyDe Jean-Pierre Léaud à aujourd’hui, les mêmes questions taraudent les générations : l’amour, la mort, le pouvoir, sa place dans la société, les déflagrations qui agitent le monde.
Laurent Pelly met en scène avec les élèves de l’Atelier du TNT Masculin-Féminin, “Variations”, d’après le film de Jean-Luc Godard. Revigorant.

Toulouse (Haute-Garonne), envoyée spéciale. Il y a d’abord le son. La bande-son. Raclements de chaises sur le lino, boule de flipper tintinnabulante, grondement du métro aérien, klaxons énervés, percolateurs enroués, mélodies qui s’échappent de juke-box… Des bruissements de la ville qui viennent rythmer les échanges entre Paul et Madeleine, Paul et Robert, Madeleine et Élisabeth. Chassé-croisé amoureux dans un Paris souvent pluvieux entre jeunes gens tiraillés par la conscience du monde et l’insouciance, la guerre du Vietnam et la société de consommation, qui pointe son nez et leur tend ses bras. Enfants de Marx et de Coca-Cola, dit-on à propos des personnages incarnés par Jean-Pierre Léaud, Chantal Goya, Marlène Jobert et Michel Debord. « D’après toi, le socialisme a-t-il de l’avenir ? » demande Paul à une jeune fille de dix-neuf ans.

→   Lire Plus

Pelly, Shakespeare, Sinatra, le trio féerique

Le codirecteur du Théâtre national de Toulouse transporte les spectateurs dans un rêve éveillé. Son Songe 
d’une nuit d’été est simplement magique.

—Par Marie-José Sirach —

le_songe

Toulouse, 
 envoyée spéciale. Il est des spectacles dont on sort si enthousiaste et heureux, qui vous transportent au pays des merveilles. Des spectacles qui vous emplissent de bonheur. Ce Songe d’une nuit d’été, mis en scène par Laurent Pelly, est de cette trempe-là.
Féerique, magique, on en prend plein les mirettes, on éclate de rire, passant de cette cour d’Athènes revisitée par un Shakespeare plus facétieux que jamais avec ces ancêtres grecs à la sombre forêt peuplée de fées, de djinns et autres créatures étranges. Chaque personnage, quel que soit son statut dans cette société tourneboulée, a son importance, se laisse emporter par les passions amoureuses, ses humeurs et ses désirs.

→   Lire Plus