Étiquette : « Humanités créoles »

A propos d’un propos pseudo-philosophique

 —Par Raphaël Confiant, Ecrivain et créoliste —

 

creoles

Depuis que la controverse autour du projet « Humanités créoles » mis en œuvre par Bernard Alaric et quelques-uns de ses collègues inspecteurs de l’Education Nationale, projet contesté par le Ministère et qualifié de « communautariste », a pris de l’ampleur (débats télévisés, articles de presse etc…), on voit fleurir ici et là des contributions pour le moins curieuses. La plus hilarante est celle d’un collègue de B. Alaric qui se fend d’un long texte ressemblant à la dissertation d’un élève besogneux, bourrée de citations ou de références à des auteurs/des ouvrages prestigieux. Ce texte est pompeusement intitulé « A propos des humanités créoles et d’un problème plus général » et l’auteur, d’entrée de jeu, se pose « en tant que philosophe ». Il signe d’ailleurs son propos : « docteur en philosophie ». S’agit-il d’une naïveté ou d’un désir d’en imposer au vulgum peccus ? Les deux sans doute car chacun sait qu’il y a un monde entre un « philosophe » et un « professeur ou docteur en philosophie ». De même qu’il y a un monde entre un docteur en littérature et un écrivain, entre un professeur de mathématiques et un mathématicien.

→   Lire Plus

A propos des humanités créoles et d’un problème plus général

Par Pierre Zabulon

Docteur en philosophie 

creolesLes idées générales ne sont ni vraies ni fausses,

ni justes, ni injustes,

mais creuses. 

Paul Veyne

   L’examen du texte intitulé « Les humanités créoles – Séminaire des corps d’inspection de la Martinique », publié dans un numéro récent de l’hebdomadaire Antilla, appelle de ma part, en tant que philosophe, les observations ci-après qui, je l’espère, permettront d’en appréhender avec davantage d’exactitude la portée, surestimée, me semble-t-il, par ses concepteurs, qui n’ont pas hésité, pour en signifier la grandeur, à employer l’attribut « historique » ; ce qui, soit dit en passant, ne me semble pas refléter une très grande modestie.

 

Ce texte repose en effet sur plusieurs postulats ou affirmations indémontrables dont la légitimité apparaît fortement contestable – ce qui, de mon point de vue, en vicie irrémédiablement le fond .

→   Lire Plus

« Humanités créoles »

creolesSEMINAIRE DES CORPS D’INSPECTION DE LA MARTINIQUE

FORT DE FRANCE LE 21 FEVRIER 2003

 

La permanence de l’échec scolaire dans l’Académie de la MARTINIQUE, en dépit d’efforts importants consentis par les uns et par les autres et des progrès réalisés, traduit pour le moins l’inadaptation de l’enseignement au contexte particulier de l’académie: tous les indicateurs montrent que le système éducatif y fonctionne autrement et ne produit pas les effets escomptés.

L’enseignement dispensé à la MARTINIQUE ne fait pas suffisamment référence à la culture des élèves, c’est-à-dire à leur vécu, à leur environnement, à leur mode de vie, à leur perception de la vie et du monde. C’est la prise en compte de ces références culturelles qui permet la construction identitaire sans laquelle l’équilibre personnel peut être fragile, l’affirmation de soi incertaine et la perception de l’intérêt même de l’Ecole toujours remise en cause.

→   Lire Plus