Tag Archive for Hervé Le Tellier

Cinq choses à savoir sur l’OuLiPo, le groupe littéraire mis en lumière par le Goncourt 2020

Hervé Le Tellier, lauréat du Goncourt 2020, est président de l’OuLiPo, un atelier de littérature expérimentale dont l’objectif est de jouer avec les contraintes linguistiques et d’en inventer de nouvelles.

Lauréat du Goncourt 2020 pour L’Anomalie, Hervé Le Tellier a permis de mettre en lumière l’OuLiPo, un atelier de littérature expérimentale à l’illustre passé, dont il est le président. L’objectif de ce rendez-vous : s’amuser avec les contraintes linguistiques et littéraires pour proposer des textes amusants et innovants. Les papous dans la tête, l’émission culte de France Culture où l’on s’amusait à manier le langage sous la contrainte d’une règle, s’inspirait par ailleurs largement de ses principes fondateurs. Cinq choses à savoir sur ce groupe littéraire peu commun.

Il existe depuis 1960

A l’automne 1960, un petit groupe de « poètes scientifiques » se rassemble autour du poète Raymond Queneau et de son ami le mathématicien François Le Lionnais, sous le nom d' »OUvroir de LIttérature POtentielle » (OuLiPo), littéralement atelier pour fabriquer de la littérature.

Dès l’origine, le groupe rassemble des amis et critiques de Raymond Queneau.

Lire Plus =>

Le Goncourt et le Renaudot 2020

Le prix Goncourt attribué à Hervé Le Tellier pour « L’Anomalie »

Le Prix Goncourt 2020 a été attribué à Hervé Le Tellier pour son livre intitulé L’Anomalie, paru aux éditions Gallimard. L’ouvrage était annoncé comme favori.
L’écrivain Hervé Le Tellier remporte le prix Goncourt 2020 avec son ouvrage L’Anomalie, un roman sur un événement difficilement explicable que l’on va s’acharner à s’expliquer.
Hervé Le Tellier, 63 ans, mathématicien de formation et ancien journaliste, et président de l’association de l’Oulipo (ouvroir de littérature potentielle), a obtenu huit voix contre deux pour « L’Historiographe du royaume » de Maël Renouard. « On ne s’attend jamais à un prix comme le Goncourt. D’abord on n’écrit pas pour l’avoir, et puis on ne peut pas s’imaginer l’avoir », a déclaré le lauréat lors d’une visioconférence, aux côtés de son éditeur, Antoine Gallimard. « Ce n’était pas du tout dans mes projets », a-t-il ajouté.
L’Anomalie », huitième roman d’Hervé Le Tellier, raconte les suites d’un événement étrange, à savoir qu’un vol Paris-New York se reproduit deux fois, avec les mêmes passagers, à quelques mois d’intervalle.

Lire Plus =>

Prix Goncourt 2020 : quatre romans encore en lice

Les impatientes, de Djaïli Amadou Amal (Emmanuelle Collas), L’anomalie, d’Hervé Le Tellier (Gallimard), Thésée, sa vie nouvelle, de Camille de Toledo (Verdier) et L’historiographe du royaume, de Maël Renouard (Grasset), sont les quatre romans finalistes d’un Goncourt 2020 un peu particulier, puisqu’il a fallu dès les premières sélections délibérer à distance. Le verdict est attendu lundi 30 novembre 2020. Pour vous faire une idée de ces quatre finalistes voici un aperçu de chacun des quatre romans du carré final. 

« Les impatientes », de Djaïli Amadou Amal : un roman « coup de poing » contre l’obscurantisme et la soumission aux hommes

C’est l’une des grandes plumes actuelles de l’Afrique, qui porte la voix des femmes victimes de violences, mariages forcés, excision, viols… On ne l’attendait pas forcément au Goncourt, mais son livre, Les impatientes, qui raconte l’histoire de trois de ces femmes et de leur combat pour la liberté prend le lecteur aux tripes, sans concession, mais sans voyeurisme. Un roman « coup de poing » contre l’obscurantisme et la soumission aux hommes via un dogmatisme religieux qui s’étend en Afrique qui, s’il obtient la reconnaissance des jurés du Goncourt, pourrait donner de la visibilité à un combat féministe digne héritier des Lumières.

Lire Plus =>