Étiquette : Derek Walcott

ETC- Caraïbe rend hommage à Derek Walcott

COMMUNIQUE DE PRESSE

ETC- Caraïbe tient à saluer le départ de Derek WALCOTT ce vendredi 17 mars 2017. Ecrivain résolument engagé dans la défense et l’illustration de l’imaginaire caribéen, son œuvre est là pour nous inciter à poursuivre avec force et détermination le combat pour la promotion de la littérature caribéenne, particulièrement des écritures théâtrales caribéennes. ETC-Caraïbe est fière de rappeler son compagnonnage avec ce grand écrivain, Prix Nobel de Littérature, notamment lors de la Semaine de la Caraïbe à la Comédie Française, en avril 2005, où a été lu son texte « Rêve de la montagne au singe ».
S’inclinant devant le passage de notre grand Derek WALCOTT, ETC Caraïbe présente ses sympathies à sa famille et à ses proches, à la population saint-lucienne et à l’ensemble de la communauté des hommes et femmes de théâtre de la Caraïbe.

Fait à Fort-de-France, le vendredi 27 mars 2016
Faubert BOLIVAR, Président

→   Lire Plus

Derek Walcott : le voyant caribéen

— Par Adeline Bonnet —
Le poète saint-lucien, Prix Nobel de littérature 1992, a reçu ” Le Monde des livres ” chez lui, face à la Martinique, alors que paraît ” Paramin “, recueil composé avec le peintre trinidadien Peter Doig.
Sur la terrasse où il s’installe chaque matin, face à un bloc de papier jaune, Derek Walcott note, écrit, retravaille. A 86 ans, le lauréat du prix Nobel de littérature 1992 conjugue l’écriture au présent. A l’écoute de la nature, des chants d’oiseaux autour de sa villa, des vagues qui éclatent sur les rochers au bout du jardin, il prend sa plume et fait voler les mots. Il profite de la vue sur la mer et Pigeon Island, un promontoire depuis lequel les Anglais surveillaient les Français, quand les deux puissances se disputaient la belle Hélène des Antilles : Sainte-Lucie. ” La Martinique est juste là, je peux la voir d’ici “, précise-t-il au ” Monde des livres “, lors d’un rare entretien chez lui.

Il a passé de nombreuses années à l’étranger, notamment en Jamaïque, à la Grenade ou encore aux Etats-Unis, où il a enseigné dans maintes universités, ainsi qu’à Trinité-et-Tobago, qui est au cœur de Paramin, le beau livre qui vient de paraître en collaboration avec le peintre Peter Doig, qui y habite.

→   Lire Plus

A propos du traitement réservé à Derek Walcott lors du colloque Aimé Césaire

cesaire_derek

Hanétha Vété-Congolo
à
Monsieur Paul-Christian Lapoussinière
Président du Centre Césairien d’Etudes et de Recherches
Ducos, 97 224

Objet : Objection ferme au traitement pauvre réservé à Derek Walcott lors du colloque Aimé Césaire :
Œuvre et héritage, du 24 au 28 juin 2013

Monsieur,

Nous vous avons déjà adressé à l’écrit – donc pour marquer l’importance que nous accordons au geste et au sentiment – nos remerciements sincères concernant la tenue du colloque hommage à Aimé Césaire, Aimé Césaire : Œuvre et Héritage, s’étant déroulé à la Martinique du 24 au 28 juin 2013.

 

Il fallait qu’un tel colloque ait lieu pour la crédibilité et la cohérence intellectuelles et éthiques de la Martinique. La portée, politique, intellectuelle et philosophique de la poésie et des idées d’Aimé Césaire, étant implacablement indéniable et haute, ne pas célébrer le Poète scientifiquement, à la Martinique, en ce moment symbolique et signifiant de son centenaire, nous aurait sans aucun doute présenté, nous, Martiniquais, dans le royaume intellectuel et universitaire mondial, comme d’indignes, d’ingrats et d’exhilarants petits djendjen, vraiment, vraiment trop petits pour ce bien grand Père intellectuel.

→   Lire Plus