Tag Archive for Christian Rizzo

Danse : Les turqueries de Christian Rizzo

— Par Selim Lander —

Tropiques-Atrium, comme chacun sait, a obtenu/retrouvé le label scène nationale jadis perdu par le défunt CMAC. C’est une chance pour les Martiniquais qui ont ainsi accès à un large panorama de la création contemporaine dans les domaines de la danse, de la musique, du théâtre. Cela étant, les artistes vivants, dans la mesure où ils ne se contentent pas de répéter le passé, encourent le risque de heurter le public. Qui dit création dit nouveauté ; qui dit nouveauté dit danger. Un danger partagé : l’artiste risque de se heurter à l’incompréhension du public ; le public risque de s’ennuyer, voire d’être heurté dans ses convictions intimes. Comme nous l’avons signalé à plusieurs reprises, le risque est d’autant plus grand, aujourd’hui, que les artistes se sont accordés, en matière de création, une liberté inimaginable par les générations antérieures aux Duchamp, Picasso, etc. « Le presque rien, le n’importe quoi » côtoient désormais les œuvres conjuguant une imagination puissante et un véritable savoir-faire. 

Lire Plus =>

Sakinan göze çöp batar. C’est l’œil que tu protèges qui sera perforé

Vendredi 6 janvier 20h Tropiques-Atrium

Jeune danseur d’origine turque, vivant à Paris, dansant régulièrement en France, Kerem Gelebek est presque un double de Christian Rizzo. Il porte d’ailleurs ses vêtements et reprend des gestes que le chorégraphe-danseur a produit dans d’autres spectacles. C’est également un jeune artiste virtuose dont le corps porte les traces des danses traditionnelles apprises dans l’enfance. S’installant dans cet aller-retour, Christian Rizzo déploie un univers fait d’objets épars – on ne dira jamais assez la poésie de l’espace chez cet artiste – évoquant l’exil et la mélancolie qui l’escortent souvent. Exil géographique sans doute mais plus métaphoriquement exil à soi-même, disant la nécessité de quitter un territoire intime ; s’éloigner de soi-même pour se trouver.
Tel un poème, le plateau devient alors l’écrin d’une expérience partagée d’une rare douceur, le dévoilement d’un homme qui avance sans masque, riche de toutes ses mémoires, en chemin vers ses désirs.

Conception, Chorégraphie & Scénographie : Christian Rizzo
Interprète : Kerem Gelebek
Lumière : Caty Olive
Régie générale & Lumière : Jean-Michel Hugo ou Erik Houllier

Lire Plus=> Centre Pompidou-Metz

******

Après quelques jours de travail à l’opéra de Lille… Kerem Gelebek, danseur et performer, m’a rejoint depuis 2008 sur plusieurs projets.

Lire Plus =>