Étiquette : Alain Jean-Marie

Alain Jean-Marie, hallucinant cocktail bop-biguine

« The Complete Biguine Reflections » (Frémeaux & Associés/Socadisc)

— Par Fara C. —

Embrassant bop et biguine dans une même étreinte, le maestro du piano comble notre corps et notre esprit. Il concilie autorité dans le jeu et invitation au déhanchement. En 4 CD, sont regroupés 5 de ses disques, enregistrés en trio entre 1992 et 2013. Avec Eric Vinceno à la basse et Jean-Claude Montredon à la batterie, sauf pour le CD 1 où Serge Marne est derrière les fûts et cymbales. De son hallucinante technique, le modeste géant guadeloupéen ne fait nul étalage.

→   Lire Plus

Jacky Bernard & Alain Jean-Marie

Samedi 12 octobre 2019 à 20h

Jacky Bernard & Alain Jean-Marie

Salle Frantz Fanon, 6, rue Jacques Cazotte, 97200 Fort-de-France
Genre:Musique

Les deux grands de la musique et du jazz martiniquais se rencontrent sur la scène de Tropiques Atrium pour un duo transcendant et sans pareil…

Piano : Alain Jean-Marie

Piano : Jacky Bernard

Duo acoustique

Salle Aimé Césaire, Tropiques-Atrium – 6 rue Jacques Cazotte, 97200 Fort-de-France

Jacky Bernard

Pianiste de Fal Frett, dont il est le compositeur majeur, cultive la discrétion et le talent. Arrangeur recherché, il fait partie de ces grands musiciens martiniquais qui ont traversé époques et styles. Il a joué ou collaboré avec Marius Cultier, Henri Guédon, West Indies Jazz Band, Acoustik Zouk…
Paru en 2005 La tendresse des marteaux, unique opus en 50 ans de carrière, résume bien l’élégance, l’éclectisme et le toucher du pianiste.

Alain Jean-Marie
Poète de l’ivoire et de l’ébène, adolescent il joue dans les bals, tout en s’initiant au jazz. En 1969, il sort Piano Biguine, manifeste du style Biguine-Jazz. Il quitte la Guadeloupe pour Paris en 1973 et devient peu à peu le sideman incontournable des plus grands : Chet Baker, Art Farmer, Abbey Lincoln, Max Roach, Benny Golson, Barney Wilen… Il a reçu entre autres, le Prix Django-Reinhardt en 1979, le Prix Boris Vian en 1999 de l’Académie de Jazz, un Django d’Or en 2000… l’inscrivant dans la top du jazz français.

→   Lire Plus

Isabelle Fruleux enchante le verbe césairien

— Par M’A —

isabelle_fruleux

— Photos Philippe Bourgade – Droits réservés—

Si le poème ne livre son âme qu’avec la voix qui le touche, Isabelle Fruleux en est l’incarnation. Samedi 23 novembre dans les ruines du théâtre de Saint-Pierre accompagnée, soutenue par la musique du pianiste Alain Jean-Marie, elle nous a fait entendre, entre souffle et murmure,  des extraits de poèmes d’Aimé Césaire avec une sensualité rarement mise en valeur dans les récitations habituelles. Le guerrier Césaire s’effaçait devant l’aimée, femme, territoire, pays, réels ou imaginés prosaïques ou sublimés mais toujours magnifiés par l’incandescence du verbe. Isabelle Fruleux s’est glissée, coulée dans le Verbe césairien, en en parant ses bras, son corps, son visage et sa voix, en s’en emparant sans jamais oublier d’en faire une offrande, sans jamais oublier, avec grâce et élégance, de le servir.

→   Lire Plus

« Radiolaires » : « Les nuits Césaire » à Saint-Pierre et aux Trois-Ilets

 radiolairesles 23 et 24 novembre 2013

Radiolaires est un duo dans lequel Isabelle Fruleux interprète la poésie d’Aimé Césaire avec le pianiste Alain Jean-Marie.

 Venue du théâtre avec une formation de danseuse,Isabelle Fruleurx est sensible à ce qui lie ces deux expressions : Elle écrit sur son blog :

Mes prédécesseurs du spoken word l’ont bien compris, la poésie est la partition idéale à faire résonner, mais à incarner aussi, dans le sens charnel du terme.

 

→   Lire Plus