Simone Schwarz-Bart et Philipp Meyer lauréats du prix Littérature Monde

ancetre_en_solitudeCes prix récompensent un ouvrage écrit en français ainsi qu’un roman traduit – prix Littérature Monde étranger – et chacun d’eux est doté de 3.000 euros par l’AFD, en charge de la politique publique française d’aide au développement au plan mondial.
“L’ancêtre en solitude” est cosigné par Simone et André Schwarz-Bart, décédé en 2006, car il est le fruit de la réflexion commune du couple qui avait imaginé d’écrire ensemble un vaste cycle romanesque retraçant l’histoire des Antilles. Leur projet s’était heurté à l’incompréhension de nombre d’intellectuels antillais.
Simone Schwarz-Bart est notamment l’auteure de “Pluie et vent sur Télumée Miracle” (1972), considéré comme un classique de la littérature caribéenne, tandis que son époux avait été récompensé par le Goncourt en 1959 pour “Le dernier des Justes“.

L’Ancêtre en Solitude s’inscrit dans la lignée des grands romans guadeloupéens écrits à quatre mains par Simone et André Schwarz-Bart : Un plat de porc aux bananes vertes (1967) et La Mulâtresse Solitude (1972). André Schwarz-Bart a obtenu en 1959 le prix Goncourt pour Le Dernier des Justes.

“Le fils” est le deuxième roman de Philipp Meyer, originaire de Baltimore et âgé de 41 ans. A travers les trajectoires de trois personnages, l’auteur dessine une vaste fresque des Etats-Unis depuis 1850, alliant destins individuels et grande Histoire.
Ce prix trouve son origine dans le manifeste “pour une littérature-monde en français”, signé en 2007 par plusieurs dizaines d’écrivains. Ce manifeste affirmait l’urgence d’une littérature soucieuse de se frotter aux réalités du monde d’aujourd’hui dans toute sa richesse et sa diversité.
Dans le même esprit, en créant ce prix avec l’association Etonnants Voyageurs, l’AFD a souhaité valoriser les voix littéraires qui embrassent le monde et qui, par la fiction, renouvellent la vision de la réalité économique, sociale et culturelle des quatre continents dans lesquels elle intervient.
Le prix est décerné par sept écrivains d’expression française dont le nouvel académicien Dany Laferrière, originaire d’Haïti.
Les lauréats recevront leur prix dimanche prochain à Saint-Malo dans le cadre du festival de littérature et de cinéma Etonnants Voyageurs qui s’ouvre samedi dans la cité corsaire.

Lire Plus => Le Parisien

*****

***

*

L’Ancêtre en Solitude
Simone Schwarz-Bart, André Schwarz-Bart

Date de parution 05/02/2015 Cadre rouge 240 pages – 18.00 € TTC

A la Guadeloupe, trois générations de femmes se succèdent depuis le milieu du XIXe siècle jusqu’aux premières années du XXe siècle. La première, Marie, a été achetée bébé par la veuve d’un planteur. Plus tard, un pauvre blanc la « met en case ». Il finira par l’épouser. Sa fille, Hortensia, est comme sa mère, une étrange petite fille, tentée par la révolte mais prisonnière de sa condition. L’esclavage a été aboli mais rien n’a vraiment changé. Puis vient Mariotte. Un homme qui est peut-être son père, lui raconte l’histoire de son aïeule, la mythique Femme Solitude. Elle entend aussi parler de négresses qui savent lire et écrire. Mais apprendre les « petites lettres » n’est-ce pas risquer de devenir folle ?

Le réalisme du quotidien est enchanté par l’imagination des trois héroïnes hantées par les sortilèges. La vie est dure. Mais c’est la joie ou du moins l’élan à vivre et à rire qui l’emporte toujours.


le_fils_meyerLe Fils
août 2014
Format : 220 mm x 150 mm
688 pages
EAN13 : 9782226259769
Prix : 23.50 €
Auteur : Philipp Meyer | Traducteur : Sarah Gurcel
Vaste fresque de l’Amérique de 1850 à nos jours, Le Fils de Philipp Meyer, finaliste du prestigieux prix Pulitzer 2014, est porté par trois personnages, trois générations d’une famille texane, les McCullough, dont les voix successives tissent la trame de ce roman exceptionnel.
Eli, enlevé par les Comanches à l’âge de onze ans, va passer parmi eux trois années qui marqueront sa vie. Revenu parmi les Blancs, il prend part à la conquête de l’Ouest avant de s’engager dans la guerre de Sécession et de bâtir un empire, devenant, sous le nom de « Colonel », un personnage de légende.

À la fois écrasé par son père et révolté par l’ambition dévastatrice de ce tyran autoritaire et cynique, son fils Peter profitera de la révolution mexicaine pour faire un choix qui bouleversera son destin et celui des siens.

Ambitieuse et sans scrupules, Jeanne-Anne, petite-fille de Peter, se retrouvera à la tête d’une des plus grosses fortunes du pays, prête à parachever l’œuvre de son arrière-grand-père.

Il est difficile de résumer un tel livre. Porté par un souffle hors du commun, Le Fils est à la fois une réflexion sur la condition humaine et le sens de l’Histoire, et une exploration fascinante de la part d’ombre du rêve américain.

« Meyer est un impressionnant et remarquable conteur, de ceux qui vous font tourner les pages sans même que vous vous en rendiez compte. » Richard Ford