Ouverture du festival de Cannes 2018

VIDÉO – Découvrez la sélection officielle de la 71e édition, présidée par Cate Blanchett, dévoilée jeudi par Thierry Frémaux. Dix-huit films sont en lice pour décrocher la Palme d’or, quinze dans la catégorie Un certain regard, sept en séances spéciales et deux en séance de minuit.

La sélection des films qui concourront à Cannes a été dévoilée ce jeudi par Pierre Lescure et Thierry Frémaux. Parmi les 1906 longs-métrages présentés, le président du Festival et son délégué général ont annoncé la trentaine de films retenus pour s’affronter sur la Croisette. 18 iront en sélection officielle pour tenter de décrocher la Palme d’or, remise cette année par l’actrice Cate Blanchett, et succéder à The Square . Le film de l’Iranien Asghar Farhadi Todos los saben , tourné en Espagne avec Penelope Cruz et Javier Bardem ouvrira le festival le 8 mai.

Les 18 films en compétition

  • Everybody Knows, d’Asghar Farhadi (Iran), avec Javier Bardem, Penelope Cruz, Ricardo Darin. Ouverture. A l’occasion d’un mariage dans un vignoble espagnol, une adolescente disparaît. De quoi raviver les tensions au sein de la famille.
  • En guerre, de Stéphane Brizé (France), avec Vincent Lindon. Les salariés d’une usine menacée de fermeture tentent de sauver leurs emplois auprès de la direction de l’entreprise qui affiche pourtant des bénéfices importants.
  • Dogman, de Matteo Garrone (Italie), avec Adamo Dionisi. Dans une banlieue déshéritée de Rome, la vie d’un toiletteur pour chiens bascule le jour où un ami cocaïnomane sort de prison et l’entraîne dans la criminalité.
  • Le livre d’image, de Jean-Luc Godard (France). Synopsis évidemment énigmatique pour ce film expérimental qui propose une réflexion sur le monde arabe en 2017, entre documentaire et fiction. “Rien que le silence, rien qu’un chant révolutionnaire, une histoire en cinq chapitres, comme les cinq doigts de la main.”
  • Asako I & II, de Ryusuke Hamaguchi (Japon), avec Erika Karata. A Osaka, une jeune femme de 21 ans tombe éperdument amoureuse. Un jour, son prétendant disparaît mystérieusement. Deux ans plus tard à Tokyo, elle tombe nez à nez avec son sosie.
  • Plaire, aimer et courir vite, de Christophe Honoré (France), avec Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps. En 1990, un étudiant fait la connaissance d’un écrivain. Coup de foudre immédiat. Leur passion va-t-elle résister à l’été?
  • Les Filles du soleil, d’Eva Husson (France), avec Golshifteh Farahani, Emmanuelle Bercot. Quelque part au Kurdistan, la commandante d’un bataillon composé de femmes soldates lance une offensive pour reprendre une ville tombée aux mains des extrémistes.
  • Ash Is Purest White, de Jia Zhang-Ke (Chine), avec Zhao Tao. Une jeune femme s’éprend d’un chef de la pègre locale. Condamnée à cinq ans de prison suite à un affrontement entre bandes rivales, elle n’a qu’une idée en tête à sa sortie : retrouver son amant.
  • Shoplifters, de Hirokazu Kore-Eda (Japon), avec Lily Franky. L’histoire d’une famille spécialisée dans le vol à la tire, six personnes sur trois générations. Un jour, les escrocs accueillent une petite fille venue de la rue.
  • Capharnaüm, de et avec Nadine Labaki (Liban). Un enfant se rebelle contre la vie qu’on cherche à lui imposer et entame un procès contre ses parents.
  • Burning, de Lee Chang-Dong (Corée du Sud), avec Yoo Ah-In. Deux hommes et une femme âgés d’une vingtaine d’années sont réunis par un événement. Plus rien ne sera jamais comme avant.
  • Blackkklansman, de Spike Lee (Etats-Unis), avec John David Washington, Adam Driver. Le portrait de Ron Stallworth, premier officier de police afro-américain de Colorado Springs infiltré dans l’organisation raciste du Ku Klux Klan.
  • Under The Silver Lake, de David Robert Mitchell (Etats-Unis), avec Andrew Garfield, Riley Keough. A Los Angeles, un garçon est obsédé par la disparition d’une fille qu’il venait tout juste de rencontrer.
  • Three Faces, de Jafar Panahi (Iran). A Téhéran, une actrice reçoit une vidéo dans laquelle une jeune fille demande son aide pour échapper à une famille conservatrice. Elle décide de mener son enquête pour mieux comprendre la tragédie de la victime.
  • Cold War, de Pawel Pawlikowski (Pologne), avec Joanna Kulig. L’histoire d’amour impossible entre un musicien et une chanteuse durant la guerre froide, entre Varsovie et Paris.
  • Lazzaro Felice, d’Alice Rohrwacher (Italie), avec Sergi López, Alba Rohrwacher. Les aventures de Lazzaro, un candide issu du milieu paysan, qui grandit coupé du reste du monde.
  • Yomeddine, d’Abu Bakr Shawky (Egypte), avec Shahira Fahmy. Un lépreux copte et son apprenti partent en voyage à travers l’Egypte à la recherche de leurs familles respectives.
  • L’Été, de Kirill Serebrennikov (Russie), avec Irina Starshenbaum. Le destin d’une star du rock soviétique au début des années 1980.