” Mon roi” suivi d’un débat animé par l’UFM

Vendredi 24 novembre 18h à  la  Maison pour tous de Trinité

Dans le cadre des journées de l’Union des Femmes de Martinique “ Pour l’élimination des violences faites aux femmes”

Mon Roi

De Maïwenn
Avec Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot, Louis Garrel
Genres Drame, Romance
Nationalité français
Synopsis :
Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer …

La presse en parle :

Paris Match par Alain Spira
Energique jusqu’à l’hystérie, dialoguée avec brio, cette comédie dramatique écrite avec une profondeur charnelle, donne un bon coup de fouet à la compétition.

Télérama par Guillemette Odicino
POUR : Ce film est une tempête. Un précipité amoureux. Chaque scène, comique ou tragique, est saisissante. Chez Maïwenn, une simple scène de drague prend une tournure insolite et désopilante.

Culturebox – France Télévisions par Pierre-Yves Grenu
Maïwenn a une incroyable capacité à tirer vers le haut tous ses acteurs, en particulier un Vincent Cassel meilleur que jamais.

Culturopoing.com par Danielle Lambert
Le film danse au bord des précipices de la leçon de psychologie et nous n’y voyons que vertiges de l’amour

Direct Matin par La Rédaction
Avec l’humour et la sensibilité qui la caractérisent, Maïwenn sonde au plus près l’intimité d’un couple lié par un amour dévastateur. Sa mise en scène est solide et les interprètes brillants.

Elle par La Rédaction
La raison principale d’aller voir “Mon roi”, ce sont les acteurs. Ils nous entraînent n’importe où et surtout là où Maïwenn les mène.

Gala par Jean-Christian Hay
Pour sa quatrième réali­sa­tion, Maïwenn filme avec légè­reté et subti­lité une histoire d’amour destruc­teur pour­tant lourde et doulou­reuse. La rencontre entre Tony et Geor­gio est magique, pleine de charme et d’hu­mour.

Le Journal du Dimanche par Stéphanie Belpêche
À l’image de sa réalisatrice, le film fait preuve à la fois d’une lucidité impitoyable et d’une sensibilité à fleur de peau. La puissance de sa mise en scène et de son écriture, c’est cette impression troublante de pénétrer dans l’intimité des personnages pour assister à des moments de vérité.

Le Point par Clara Brunel
La réalisatrice de “Polisse” met en scène avec brio une histoire d’amour tumultueuse portée à l’écran par Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot.

Les Inrockuptibles par Théo Ribeton
Maïwenn a un talent qui éclipse tout, un coup de main qui agit comme une redoutable colonne de défense camouflant les déficiences de ses films : elle sait fabriquer de la scène, essorer ses acteurs dans des numéros de jeu extrêmement intenses et créer, à l’épuisement, l’illusion du réel par l’entremise d’un simple goût pour la gueulante.

L’Express par Eric Libiot
La caméra est à distance et pourtant si proche. La mise en scène capte au plus près les personnages et dit la singularité du couple. (…) Magnifiques, insupportables, aimables, aimants et amants. Leur histoire pour un grand film.