Littératures : nouveautés du 16 février 2020

Le mot littérature, issu du latin litteratura dérivé de littera (la lettre), apparaît au début du xiie siècle avec un sens technique de « chose écrite » puis évolue à la fin du Moyen Âge vers le sens de « savoir tiré des livres », avant d’atteindre aux XVIIe – XVIIIe siècles son sens principal actuel : ensemble des œuvres écrites ou orales comportant une dimension esthétique (ex. : « C’est avec les beaux sentiments que l’on fait de la mauvaise littérature » André Gide) ou activité participant à leur élaboration (ex. : « Se consacrer à la littérature »).

La littérature se définit en effet comme un aspect particulier de la communication verbale — orale ou écrite — qui met en jeu une exploitation des ressources de la langue pour multiplier les effets sur le destinataire, qu’il soit lecteur ou auditeur. La littérature — dont les frontières sont nécessairement floues et variables selon les appréciations personnelles — se caractérise donc, non par ses supports et ses genres, mais par sa fonction esthétique : la mise en forme du message l’emporte sur le contenu, dépassant ainsi la communication utilitaire limitée à la transmission d’informations même complexes. Aujourd’hui, la littérature est associée à la civilisation des livres par lesquels nous parlent à distance les auteurs, mais elle concerne aussi les formes diverses de l’expression orale comme le conte (en plein renouveau depuis une trentaine d’années dans les pays occidentaux), la poésie traditionnelle des peuples sans écriture — dont nos chansons sont les lointaines cousines — ou le théâtre, destiné à être reçu à travers la voix et le corps des comédiens. La technologie numérique est cependant peut-être en train de transformer le support traditionnel de la littérature et sa nature.

Le concept de littérature a été régulièrement remis en question par les écrivains comme par les critiques et les théoriciens : c’est particulièrement vrai depuis la fin du xixe siècle où l’on a cherché à redéfinir – comme pour l’art – les fonctions de la littérature (par exemple avec la notion d’engagement pour Sartre, Qu’est-ce que la littérature ?) et sa nature (réflexion sur l’écriture et la lecture de Roland Barthes ou études des linguistes comme Roman Jakobson) et à renouveler les critères esthétiques (du « Il faut être absolument moderne » de Rimbaud au nouveau roman en passant par le surréalisme, par exemple).

Il reste que, riche de sa diversité formelle sans limite autant que de ses sujets sans cesse revivifiés qui disent l’humaine condition, la littérature est d’abord la rencontre entre celui qui, par ses mots, dit lui-même et son monde, et celui qui reçoit et partage ce dévoilement. La littérature apparaît donc comme une profération nécessaire, une mise en mots où se perçoit l’exigence profonde de l’auteur qui le conduit à dire et se dire.

 

Auréliane Vila-Drules

Qui est le souverain du monde ? Est-ce Kilij Arslan, sultan de Konya et maître de l’empire des Seljukides, avec son pouvoir, qui fait se mouvoir toutes choses sur la terre des hommes ? Est-ce la piété, qui pousse un jeune chevalier à combattre dans un pays étranger ? Est-ce l’amour, qui transcende les langues et les frontières ? Ou bien est-ce le conte, que l’on se transmet de père à fils, de frère à frère, de muse à musicien ?
Coll. Amarante

144 pages • 15 euros• février 2020

EAN : 9782343190235

Je commande

Farhad Ahmadi

Comment vivait-on sous le régime du Shah ? Quels sont les changements apportés par la République islamique ? Comment vit-on l’appartenance à deux cultures, la française et l’iranienne, qui n’ont jamais semblé aussi divergentes ? Témoin des dernières années de la monarchie puis des premiers temps de la République islamique, l’auteur a pris le chemin de l’exil. À travers ce récit, délivré sous forme de chroniques, l’auteur nous fait vivre le quotidien de sa famille à Téhéran dans les années soixante-dix, jusqu’à l’échappée clandestine et mouvementée à travers le Pakistan en pleine guerre Iran-Irak et enfin la redécouverte du pays après plusieurs décennies d’absence. Ce récit nous immerge dans l’intimité de ce grand pays, toujours au coeur de l’actualité et pourtant méconnu par le plus grand nombre.
Coll. L’Iran en transition

252 pages • 23 euros• février 2020

EAN : 9782343196596

Je commande

 

Poésie

Alfred Diban Ki

Connaître le chemin qui conduit d’un village à un autre est bien facile. Connaître le chemin qui conduit un homme à un autre est une réalité fortement complexe. Faire humanité ensemble est un appel à inventer de façon continuelle cette voie qui permet aux hommes, à tous les niveaux, de se retrouver dans des espaces de communion et de relations solidaires. L’homme est compris dans ce recueil de poèmes comme en devenir. Il est en route de soi à soi, de soi à autrui dans un perpétuel accomplissement. À cet effet, l’oeuvre prend source dans de nombreux éléments culturels du Burkina Faso.
68 pages • 10,5 euros• février 2020

EAN : 9782343194714

Je commande

Une enfance sous les Trente Glorieuses

Pierre Bringuier

« Il trônait sur une table basse (…), le poste de radio dit de ”Télégraphie Sans Fil”. Je n’ai jamais percé le mystère de cette appellation. Où donc se nichait son télégraphe sans fil, et pourquoi s’obstiner à brancher son cordon à une prise murale ? Je ne savais qu’une chose : dès que la TSF s’allumait, ma mère n’était plus seule. À quoi tenait ce prodige ? Au fait qu’il était le cadeau de mariage de ses beaux-parents, qu’ils lui envoyaient leur affection par la magie des ondes, peut-être même leurs encouragements lorsque, seule en cuisine, elle réalisait qu’une fois de plus leur fils, son mari volage, serait absent au dîner ? » Un enfant de banlieue évoque le quotidien des Trente Glorieuses à travers de courts récits où alternent tendresse et ironie, lyrisme et cocasserie, enthousiasme et mélancolie. Quel est le personnage central de ces multiples anecdotes ? Le pavillon familial, l’enfant, son frère, ses parents, ou bien la vie tout simplement ?
Coll. Graveurs de Mémoire

240 pages • 24 euros• février 2020

EAN : 9782343187402

Je commande

Anwa afrux isuttudden ? – Une histoire personnelle de la Kabylie

Jeannine Ségelle

L’auteur, dans ce récit parfois drôle et mélancolique, écrit à la demande de ses enfants, relate les péripéties de sa famille, à travers celles qui secouèrent le XXe siècle : guerre, résistance, déportation, colonisation, Algérie. La politique s’en est mêlée, certaines de nos lois actuelles en sont sorties. La Kabylie et sa riche culture sont un léger fil rouge qui aide à traverser les époques. C’est un hommage des colons aux colonisés.
Coll. Graveurs de Mémoire

96 pages • 12 euros• janvier 2020

EAN : 9782343193892

Je commande

Drame en cinq actes – Gastby Lane, New York

André Célarié

Chester : Tu ne regrettes pas trop d’avoir donné ta démission… Olivier : Non… La télé, ça devient un supermarché, et l’objectivité, ils n’en ont rien à foutre ! Chester : Comment ont réagi tes patrons quand tu t’es décidé brusquement à quitter la télévision ? Olivier : Ils s’en foutaient, un scandale chasse l’autre, il y avait du sang ailleurs. Chester : Elle n’est pas belle, la face cachée des médias !
Coll. Théâtres

154 pages • 18 euros• février 2020

EAN : 9782343194356

Je commande

Edition revue et augmentée

MARC LOSSON

Préface de Jean Mambrino

Les textes de Vieillitude ont été écrits par Marc Losson à deux époques de sa vie, séparées de cinquante années. En vieillissant, presque sans s’en douter, Marc Losson se heurte à la peur finissante, au désert de la jouissance, aux images passées éblouissantes, aux trous de mémoire, au corps qui klaxonne comme une sirène de pompier.
Coll. Témoignages poétiques

146 pages • 15,5 euros• février 2020

EAN : 9782343194080

Je commande

Radha Krishnan NARAYANA

Confins d’ici évoque l’ailleurs au coeur de l’ici. Pertes, quêtes, déambulations, l’intemporel s’est conjugué au temps intime : celui du deuil, il y a de cela vingt-deux ans, qui imprime le regard depuis le haut de la ville de Grenoble, celui des retours au Viêt Nam, pays natal, des réminiscences de l’enfance inassouvie, celui de la distance poésie inscrite à soi, en d’éternelles rencontres.
Coll. Poésie(s)

64 pages • 10 euros• février 2020

EAN : 9782343194462

Je commande

La lumière éclot à Sagalé

Mahdiou Télivel Diallo

Préface de Chérif Mohammed Aly, Ibn Cheikh Chérif Mohammed Abdoullahi al Hassani

Ce livre relate la vie et les enseignements du cheikh Chérif Mohammed Abdoullahi Al Hassani de Sagalé, issu de la noble descendance du saint prophète Mahomet et dont l’existence fut exclusivement consacrée à l’islam. C’est vers 1918 qu’il arriva au port de Conakry après une odyssée l’ayant conduit jusqu’en Guinée-Bissau. Par la suite, il entama un périple qui le conduisit en Haute-Guinée, puis au Fouta-Djallon, où il prit contact avec de grands érudits du moment. Sur place, à Sagalé, le saint chérif consacra le reste de sa vie à transmettre et pratiquer l’islam.
Coll. Harmattan Guinée

316 pages • 30 euros• février 2020

EAN : 9782343189901

Je commande

Vengeance sur le Nil – Roman

Mohamed Abdel Azim

Sania, timide étudiante, abandonne ses rêves et part à la recherche de son violeur. La paisible jeune femme côtoie alors le milieu des affaires sensibles, de la prostitution et du terrorisme. Dans sa quête, elle devient, malgré elle, complice de règlements de comptes qui la dépassent. Manipulée, elle est le seul témoin vivant qui sait ce qui s’est réellement passé lors de l’attentat du club Luna Park. L’auteur relate les conditions sociales dans lesquelles vit l’Égypte, en 2010. Le parcours de Sania met en évidence le phénomène de violeurs des rues au Caire. Son histoire révèle l’un des malaises sociaux dans le pays des pharaons. Le viol est l’un des facteurs qui poussent les femmes égyptiennes à soutenir la révolution de la place Tahrir contre Moubarak, en 2011.
Coll. Lettres du monde arabe

160 pages • 16 euros• février 2020

EAN : 9782343192192

Je commande

Jean-Louis Vayssière

L’auteur nous donne des nouvelles du désert. Des images qui portent les mots. Des mots qui, à leur tour, transforment les images. C’est l’histoire d’un océan d’eau et de sable en fusion qui relie les continents, inlassablement. C’est l’histoire d’un berger qui regarde les enfants dessiner des barques sur le sable. C’est l’histoire d’un village qui flotte dans les airs, le long d’une route en pointillé. Un voyage entre les dunes de la mer et les vagues du désert, qui redonne de la mémoire aux souvenirs. Des récits qui traversent le temps, comme une caravane ininterrompue, et laissent des traces couleurs de sable, où les rides sont jeunesse, et le grain lisse, une éternité.
Coll. Nouvelles nouvelles

94 pages • 12 euros• février 2020

EAN : 9782343195612

Je commande

Un récit en Somme

Eric Alexandre

Croix de Bohême met à l’honneur « les gens de peu » qui, tout au long de son enfance, ont façonné dans cette France rurale du nord-ouest de la Somme, l’homme que l’auteur est devenu aujourd’hui. Si chacun peut, dans ce texte, retrouver une partie de son enfance, il peut surtout par cette lecture, renouer avec l’essentiel : les autres et la nature.
Coll. Rue des écoles

128 pages • 14 euros• février 2020

EAN : 9782343193861

Je commande

Claudia Patuzzi, Marilène Raiola

Une jeune fille analphabète, prénommée Regard, survit miraculeusement dans le quartier misérable et malsain du « Grand-cul-de-sac » grâce à sa longue tresse blonde qui fait d’elle un personnage charismatique, digne de la protection de Gudule, la marraine conteuse, de Peringère, le maître-verrier, de Géberlin, l’alchimiste, et de Mathurin, le jongleur. Cependant, une nuit, la violence, toujours aux aguets, finit par rattraper la pauvre adolescente, mais Regard essaie de se rebeller contre son destin, désobéissant à l’interdiction maternelle : sur le Petit Pont, elle rencontre Marcel, un jeune clerc élève de Siger de Brabant à l’université, qui devient son amant.
Coll. Écritures

254 pages • 22 euros• février 2020

EAN : 9782343194660

Je commande

Philippe Sabourdy

Comment faire comprendre aux lecteurs la pensée interieure du poète ? Comment expliquer la souffrance psychique si ce n’est par l’expérience et l’avanture de la poésie. Ce recueil est la quête désespérée d’une identité, d’un équilibre et d’un apaisement à travers un monde hostile et dans une constante adversité.
Coll. Témoignages poétiques

92 pages • 12 euros• février 2020

EAN : 9782343195834

Je commande

Suivi de “Mon fils n’ira pas à Kidal” – (Théâtre)

Issoiden Ag Sarid

Dans la forêt et la savane, seules les traces laissées par un feu de brousse tiennent la route. Dans le désert contrairement à ce que beaucoup pensent, les traces ont une très grande importance : les animaux domestiques volés ou égarés sont retrouvés grâce à leurs traces. C’est l’analyse minutieuse des traces laissées la nuit, pendant la recherche de la nourriture qui permet de piéger le gibier. Les groupes en conflit dans les zones hostiles sont trahis par leurs traces. La pluie tombée il y a quelques jours est bien évaluée à partir des traces qu’elle a laissées. Les marques indélébiles restéessur les rochers continuent de rendre de précieux services aux historiens.
Coll. Harmattan Mali

248 pages • 24,5 euros• février 2020

EAN : 9782343193281

Je commande

Roman

Baaba Sillah

Traduit de l’anglais (Gambie) par Etienne Galle

Ce livre soulève des questions importantes : l’effet de la colonisation, de la pauvreté, du sous-développement, de la mauvaise gouvernance et de la privation d’autonomie. Ce roman défie le paradigme dominant selon lequel le développement est fondé sur des modèles prescrits par ceux qui ont le pouvoir et mis en oeuvre par des leaders sans pouvoir. Il regarde, dans sa perspective historique, vers l’avenir, en y voyant pour l’Afrique des possibilités réelles de changements qualitatifs.
280 pages • 23,5 euros• février 2020

EAN : 9782343195582

Je commande

D’après la Comptesse de Ségur

Rébecca Stella, Danielle Barthélemy

Pièce pour 6 personnages

Les petites filles modèles est l’un des textes les plus emblématiques de la Comtesse de Ségur. Ce roman et l’adaptation des auteures abordent des sujets qui sont toujours d’actualité : la maltraitance, les règles strictes de l’éducation, l’absence des pères, la recherche de l’empathie, la découverte et la protection de la nature… Rébecca Stella et Danielle Barthélemy offrent aux enfants et aux adultes un texte à la langue exigeante, qui fait réfléchir et ouvre le débat avec un brin d’humour.
Coll. Lucernaire

88 pages • 12 euros• février 2020

EAN : 9782343195650

Je commande

Construire son parcours à l’école entre histoire singulière et récits collectifs

Anne Dizerbo

Préface de Béatrice Mabilon-Bonfils

Téraèdre

Faisant suite à “J’ai rien à raconter”. Une éducation narrative pour apprendre à s’orienter, cet ouvrage vise à mettre en évidence les interactions entre parcours singulier de l’élève et récits collectifs et s’attache à rendre visibles à travers les dits et récits des élèves les processus d’appropriation de la forme scolaire. Sans remettre en cause certaines déterminations sociales, il s’agit de donner à comprendre les modalités de leur dépassement, en particulier en permettant aux élèves d’accéder à un statut d’auteur.
Coll. Éclaboussements

136 pages • 14,5 euros• février 2020

EAN : 9782360851058

Je commande