“L’Inde en Guadeloupe”, de Raghunath Manet

En Guadeloupe, le colombo est le plat national, le tissu Madras est le symbole de la Guadeloupe, le rhum et sa dégustation sont des fondamentaux historiques : ces éléments nont-ils pas été apportés par limmigration indienne, dès labolition de lesclavage en 1848 ?

A partir de cette date, plus de 540 000 Indiens sont amenés de différentes parties de lInde, vers les Caraibes. Quont-ils apporté dans leurs bagages ? Quels sont les éléments qui les ont fortifié à intégrer les nouvelles conditions de vie?

En 2005, jai constaté que les Indiens de la Guadeloupe, ont su préserver une grande partie de la richesse de leur terre dorigine : tradition culturelle dont je suis issu.

Les pratiques culturelles comme le nadrom ou les chants de silla pattu, issus de la Guadeloupe profonde, sont en train de satténuer car les jeunes ne les connaissent plus. Jai ressenti une peur des anciens, que la connaissance traditionnelle quils possédaient, ne se retransmette plus de façon concrète, voire soit perdue.

Monsieur Félix Cotellon, Président du CMDT, ma invité à collecter les chants Indo-guadeloupéens. Je souhaite de tout coeur que cet ouvrage contribue à préserver et à favoriser la transmission des savoirs de ces traditions Indo-guadeloupéennes.

.Sortie du nouvel ouvrage

LInde en Guadeloupe,

une culture à dévoiler

Sorite : 1 décembre 2017

editions Tala Sruti

commandes: raghunathmanet@yahoo.com, didier.bellocq@yahoo.fr

Didier Bellocq: 06 79 04 45 15

Raghunath Manet, originaire de Pondichéry (Inde), est à la fois danseur, chorégraphe, musicien (joueur de vinâ, luth indien) et réalisateur-comédien.

Il est ”OFFICIER DE L’ORDRE DES ARTS ET DES LETTRES” et a reçu le “Samman Award” par le Président de l’Inde, cette année à Bangalore. Il a publié un dernier ouvrage intitulé « Shiva et ses 7 danses », préfacé par Jean-Claude Carrière qui l’a influencé à réaliser notre 1er film documentaire «

Danse de Shiva », qui était présenté, (Version 30 mn) au Festival de Cannes en 2017.