L’homme “blanc” n’existe en Europe que depuis 8000 ans

— Par Olivier Hugon —
homme_blanc3Si on savait déjà que les premiers Européens, il y a 40’000 ans, étaient noirs, la découverte du “blanchiment” récent est nouvelle.

L’Europe, berceau immémorial de la race blanche? Un mythe démonté par des anthropologues qui ont découvert qu’il y a 8’500 ans, les chasseurs-cueilleurs espagnols, luxembourgeois ou hongrois avaient la peau brune.

Il y a 8’500 ans, nous avions encore tous la peau brune. Quand on écrit “nous”, on parle de nos ancêtres européens. Des anthropologues ont présenté une étude inédite lors du récent congrès annuel des spécialistes américains de la question. La revue Science en a publié un compte-rendu la semaine dernière.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont tout d’abord établi une base de données ADN, à l’aide d’échantillons prélevés sur 83 squelettes retrouvés sur différents sites archéologiques à travers toute l’Europe.

Ils ont ainsi pu déterminer que les Européens d’aujourd’hui étaient issus du croisement entre trois populations de chasseurs-cueilleurs et éleveurs qui sont arrivés sur le continent lors des 8000 dernières années. Une immigration massive de bergers venus des steppes du nord de la Mer Noire ont probablement amené les langues indo-européennes en Europe, il y a 4’500 ans.

Intolérance au lactose

Cette même équipe a creusé la question et fouillé dans cette base de donnée en s’intéressant à la génétique. Elle a découvert, en comparant ces gènes anciens à ceux d’aujourd’hui, que 5 gènes étaient liés à des changements dans l’alimentation et la pigmentation.

Ils ont d’abord pu déterminer que, il y a 8’000 ans, nos ancêtres ne parvenaient pas à digérer les sucres contenus dans le lait. La tolérance au lactose ne s’est répandue en Europe il y a seulement 4’300 ans.

Venus de Scandinavie

Mais dans les régions du nord de l’Europe, en Scandinavie, là où la luminosité plus faible favorise la peau claire, les chercheurs ont découvert sur un site archéologique vieux de 7’700 ans, que les populations possédaient deux gènes, le SLC24A et SCL45A2, responsables de la dépigmentation de la peau. Ainsi que HERC2/OCA2 qui donne les yeux bleus, la peau claire et les cheveux blonds. Des gènes que l’on ne retrouve pas sur des populations analysées en Espagne, au Luxembourg et en Hongrie sur des sites vieux de 8’500 ans.

Mais dans le reste de l’Europe, les gens avaient la peau sombre. Ce sont les migrations et les mélanges génétiques qui ont progressivement amené les blancs à dominer le continent européen.

Par Olivier HUGON

http://www.lenouvelliste.ch/fr/societe/societe-sante/cela-ne-fait-que-8000-ans-que-les-europeens-ont-la-peau-blanche-477-1442580