“Les Archipels du moi” du 19 mars au 6 avril 2013, Le Moule

 
Interventions artistiques concertées dans les rues du bourg
“Les Archipels du Moi” est un projet développé depuis quelques mois consistant à placer des oeuvres d’art éphémères dans l’espace public, et particulièrement sur les murs des bourgs.
Il s’agit de grands collages d’images abordant les thèmes de l’archipélisation identitaire et la déconstruction des stéréotypes “noir / blanc”.
L’artiste propose de coller ses images dans une démarche de concertation avec les habitants.
Il les rencontre pour leur proposer de participer au projet en acceptant des collages sur des murs (deja très abîmés) leur appartenant, ou pour identifier les endroits laissés à l’abandon.
Exposition à la médiathèque
Simultanément à ces interventions concertées dans l’espace public, les images collées dans les rues du bourg sont aussi présentées dans l’espace semi-public qu’est la médiathèque, à taille réelle.
Sont aussi présentées des photos des collages déjà réalisés dans les villes de Guadeloupe et de Saint-Martin, et quelques unes des peintures originales dont sont tirés les collages.
Ateliers de création avec les enfants
Pour soutenir cette démarche de démocratisation de l’art, et son accès à ceux qui ne fréquentent pas les lieux d’art, l’artiste propose d’animer des ateliers avec des enfants (inscription gratuite).
Les travaux réalisés avec les enfants font ensuite l’objet d’une démarche identique de monstration dans l’espace public : certains travaux sont exposés dans l’enceinte de la médiathèque, et d’autres sont agrandis et dupliqués pour être posés dans l’espace urbain, toujours en concertation avec les habitants.
Démarche artistique
 
Grands collages d’oeuvres uniques dans l’espace public
L’artiste peint en noir et blanc de grands personnages confrontant des stéréotypes culturels ou ethniques, sur le thème de l’archipélisation identitaire.
Ces peintures font ensuite l’objet d’impressions en noir et blanc, parfois différenciées par l’ajout manuel de couleurs fortement et sont ensuite collées dans l’espace public.
Ces interventions éphèmères in situ font l’objet de photos et vidéos.
Pillage identitaire ou cultures vivantes ?
Ces images publiques croisent et déconstruisent des “stéréotypes de noir” et des “stéréotypes de blanc”, en accuentuant les contrastes culturels et en installant l’impossibilité de se déterminer sur “l’origine” (ou la “couleur” ) de celui qui est présenté.
 Vus à travers ce prisme noir/blanc, ils sont réduits à un rapport monochrome bipolaire. Les seules couleurs de ces portraits sont des représentations codées d’archétypes nationaux ou culturels (des couleurs de drapeaux, par exemple : vert-jaune-rouge, bleu-blanc-rouge, etc), plaquées comme une grille de lecture inadaptable, un coup de tampon administratif ou un uniforme de détenu.
Leur mise en situation sur des espaces urbains très spécifiques accentue l’à-propos des oeuvres, en soulignant le contraste entre l’archipélisation identitaire liée au monde d’aujourd’hui, et les visions héritées de l’histoire et du passé récent.
Faire de l’art public et accessible : proximité, qualité et respect
Ce principe de création très simple correspond à une volonté affirmée de rendre l’art contemporain plus accessible, tant au niveau des lieux de monstration que de son propos.
Cette volonté se traduit aussi par la démarche de rencontre avec les habitants qui accompagne ces interventions artistiques, les rendant plus pertinentes. Ces échanges permettent en outre de diffuser par le bouche à oreille des clés de lecture de ces oeuvres un peu énigmatiques, renforçant les possibilités de dialogue autour de ces thèmes.
*****
Interventions artistiques dans l’espace public
Exposition, ateliers et rencontres artistiques
Du 19 mars au 6 avril 2013, Le Moule

Ateliers avec les enfants (inscription gratuite à la médiathèque)

Samedi 23 mars, de 9h à 12h & Mercredi 3 avril, de 9h à 12h

Un projet de François Piquet
en collaboration avec la Médiathèque du Moule, en concertation avec les habitants.

www.francoispiquet.com (bilingual website) – contact@francoispiquet.com – 0690 36 86 24 – 0590 47 08 94

François Piquet
25 chemin de la roche, Dubedou
97118 Saint-François
0590 47 08 94, 0690 36 86 24