Le professeur de violon

De Sérgio Machado
Avec Lázaro Ramos, Kaique de Jesus, Elzio Vieira
Genres Drame, Musical
Nationalité brésilien
Synopsis:
Laerte, talentueux violoniste, rêve depuis toujours d’intégrer l’orchestre symphonique de São Paulo. Dévoré par le trac, il échoue à l’audition et accepte à contrecœur d’enseigner la musique à des adolescents d’Heliópolis, la plus grande favela de la ville. Dans cet univers pourtant hostile, où gangs et dealers règnent en maîtres, Laerte va tisser des liens forts avec ses élèves, découvrir des talents insoup- çonnés et changer leur vie à jamais.

La presse en parle :
Le Nouvel Observateur par François Forestier
Sergio Machado, lui-même fils de musiciens, sait de quoi il parle. Il bat, dans son film, un cœur gros comme ça, et, comme le disent les Brésiliens, “Ta bom !” – C’est bon.

aVoir-aLire.com par Claudine Levanneur
La musique adoucit les mœurs. C’est ce que tend à nous prouver ce mélodieux mélodrame, à l’univers musical haut de gamme et aux interprètes de qualité.

Le Parisien par Alain Grasset
La musique est omniprésente dans ce drame inspiré d’une histoire vraie et qui en dit beaucoup sur le Brésil d’aujourd’hui. La musique peut permettre de combattre la violence et les inégalités.

20 Minutes par Caroline Vié
Un mélange explosif emmené par une bande-son vitaminée.

Culturebox – France Télévisions par Jacky Bornet
“Le Professeur de violon” donne une leçon humaniste, touchante et virtuose.

Le Dauphiné Libéré par Jean Serroy
Sur fond de réalité sociale, un récit d’enseignement romanesque et sensible, où la musique, adoucissant la violence des moeurs, prend valeur de thérapie.

Metro par Mehdi Omaïs
Magnifiquement campé par la star brésilienne Lazaro Ramos, ce personnage dévoré par les doutes et les contradictions reste toujours à l’écoute de son rêve. Cet idéal, il le trouvera dans la force du collectif, de ce Brésil pluriel, palpitant, pour qui l’art, comme le foot, est un moyen de transcender le réel.

TF1 News par Edwige Charluet
Sérgio Machado raconte une histoire belle et noble avec élégance et délicatesse. Coup de coeur.

Gala par Camille Choteau
Point fort : l’ori­gi­na­lité du sujet. Point faible: des situa­tions parfois peu crédibles.

La Croix par Arnaud Schwartz
Ce film touchant, accessible à un public de jeunes ados, esquisse le portrait du Brésil d’aujourd’hui à travers l’itinéraire d’un musicien enseignant dans les favelas.

L’Humanité par Vincent Ostria
Associer jeunesse délinquante et musique classique pourrait paraître un peu forcé, voire démagogique. Pourtant, cela fonctionne. Et, quoique le scénario reste schématique et sa construction dramatique convenue, le film dégage une certaine vérité sociale.

Positif par Hubert Niogret
Très bien réalisé techniquement, avec des moyens financiers apportés par la Fox, le film est très classique dans sa forme, un peu convenu, sans une inspiration particulière de la mise en scène, seulement dans une expression raisonnable.