Le prix Médicis attribué à Yannick Haenel pour “Tiens ferme ta couronne”

Le prix Médicis a été décerné ce jeudi midi à Yannick Haenel pour “Tiens ferme ta couronne”, paru chez Gallimard. L’auteur, né à Rennes, avait déjà été couronné en 2009 du prix Interallié pour “Jan Karski”.

Déjà en lice pour le prix Goncourt, Yannick Haenel remporte le prix Médicis 2017 pour son roman Tiens ferme ta couronne (Gallimard).

À 50 ans, Yannick Haenel, né à Rennes et passé par le Prytanée militaire de La Flèche, dans la Sarthe, est un auteur confirmé. Il a obtenu le prix Interallié 2009 avec Jan Karski, et le prix Décembre 2007 avec Cercle. Il a aussi publié Les Renards pâles en 2013. Il est également artiste associé au Théâtre National de Bretagne (TNB).

Finaliste malheureux du Grand prix du roman de l’Académie française et du prix Goncourt, Haenel a été choisi au 4e tour, a annoncé Frédéric Mitterrand, membre du jury Médicis. Yannick Haenel a sans doute trouvé le meilleur titre de cette rentrée littéraire 2017 : Tiens ferme ta couronne. Sous cette assertion quelque peu intrigante, se cachent les tribulations d’un homme qui ne parvient pas à caser le gros scénario qu’il vient d’écrire sur Hermann Melville, l’auteur de Moby Dick. Du moins, voici l’intrigue résumée en gros, car il n’y a pas vraiment d’histoire dans ce livre décalé, absurde et drôle, qui part un peu dans tous les sens. Si les lecteurs sont parfois un peu déconcertés, l’auteur bénéficie d’une presse élogieuse.
Hommage à Anne Wiazemsky

Le romancier a dédié son prix à Anne Wiazemsky, membre du jury du Médicis décédée en octobre. « Comme mon livre porte sur les noces entre le cinéma et la littérature, si quelqu’un l’a incarné merveilleusement c’est elle. Baisers à Anne Wiazemsky », a dit l’écrivain.

Le prix Médicis étranger a été attribué au romancier italien Paolo Cognetti pour « Les huit montagnes » (Stock), traduit par Anita Rochedy et le Médicis essai a récompensé l’Américain Shulem Deen pour « Celui qui va vers elle ne revient pas » (Globe), traduit par Karine Reignier-Guerre.

Quinze romans français étaient en lice pour le prix, le jury n’ayant pas réussi à se réunir pour affiner sa sélection.« Nous avions une liste assez longue mais plein de bons romans », a plaidé Frédéric Mitterrand.
Source Ouest-France

 

Tiens ferme ta couronne
Collection L’Infini, Gallimard
Parution : 17-08-2017
Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville : The Great Melville, dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michael Cimino, le réalisateur mythique de Voyage au bout de l’enfer et de La Porte du paradis. Une rencontre a lieu à New York : Cimino lit le manuscrit.
S’ensuivent une série d’aventures rocambolesques entre le musée de la Chasse à Paris, l’île d’Ellis Island au large de New York, et un lac en Italie.
On y croise Isabelle Huppert, la déesse Diane, un dalmatien nommé Sabbat, un voisin démoniaque et deux moustachus louches ; il y a aussi une jolie thésarde, une concierge retorse et un très agressif maître d’hôtel sosie d’Emmanuel Macron.

Quelle vérité scintille entre cinéma et littérature?
La comédie de notre vie cache une histoire sacrée : ce roman part à sa recherche.