Le Mois du Doc Martinique : 4ème semaine

Clôture du Mois du Doc Mercredi 30 Novembre 2016

le_mois_du_docu_s4 18h au Centre culturel du Lamentin Office de la Culture du Lamentin / Comme chez soi Office de la Culture du Lamentin / Comme chez soi

Projection du film ” Le pays à l’envers ” de Sylvaine Dampierre. De retour dans l’île que son père a quitté 50 ans plus tôt, la cinéaste retrace l’histoire de son nom. Archives, jardins créoles, ruines des usines à sucre, partout émerge une mémoire vivante, se dessine un pays où récits, corps et musiques font résonner l’époque de l’esclavage.
Projection du film ” Raving Iran” de Susan Regina Meures
Téhéran : obtenir le droit à la fête est un combat, organiser un concert relève du film d’espionnage et peut mener en prison. Pour échapper au harcèlement policier, Anoosh et Arash, DJs de la scène house underground décident de quitter la ville et d’organiser une rave party dans le désert. 
Leur parvient alors une invitation pour Zurich, au plus grand festival techno du monde.
After Doc : Pekka & Noss Un Concert Électro-pop impertinent
Pekka parle de l’intime, de l’amour et du quotidien. Dans sa musique pétillante et accrocheuse, humour et autodérision sont à toute épreuve. Y résonnent des inspirations pop saupoudrées des sonorités caribéennes. Pekka rencontre Noss Deejay, du duo de DJ Madahouse, et ses chansons se teintent d’électro.

 

 

Le 22 novembre 2016 à 18h à l’ESPE

Des femmes et des hommes

Document d’histoire récente poursuivant un objectif de véracité mais aussi objet d’art sensible et bouleversant, « Des femmes et des hommes » porte un regard lucide sur les discriminations dont sont encore largement victimes les femmes sur toute la planète et propose d’envisager l’égalité comme une voie première de progrès économique et social pour toutes et tous.

« Des femmes et des hommes » relaient la parole de militantes, sur tous les continents, de toutes confessions, de toutes les sphères culturelles ou économiques. Un vaste panorama et une conclusion universelle : la terre tournerait plus rond si les femmes étaient égales aux hommes.

Ce film n’est pas seulement une ode à la cause des femmes, il est un défi. Réalisé grâce à la solidarité de nombreux professionnels du cinéma, cadreurs, preneurs de son, régisseurs, etc, il a été tourné sur tous les continents, à la rencontre de militants-es de l’égalité entre les sexes.…

 

ESPE
Route du phare – Pointe des nègres
97262 Fort-de-France

22
novembre 2016
à 18h
Des femmes et des hommes

Un film réalisé par Frédérique Bedos
En 1946, le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines est désormais inscrit dans le préambule de la Constitution. Oui, mais hommes et femmes, sommes-nous vraiment égaux ? Ce film relaie la parole de militantes, sur tous les continents, de toutes les confessions, de toutes les sphères culturelles ou économiques. Un vaste panorama et une conclusion universelle : “la Terre tournerait plus rond si les femmes étaient égales aux hommes”.

“Des femmes et des hommes” porte un regard lucide sur les discriminations dont sont encore largement victimes les femmes sur toute la planète et propose d’envisager l’égalité comme une voie première de progrès économique et social pour toutes et tous.

 

Garage Popular
121 Rue Lamartine
97200 Fort-de-France

22 novembre 2016 à 19h Journal, La Suçothérapie, L’Amour m’anime, Jamais comme la première fois, Daphné ou la belle plante, Tulips

Le Pays à l’envers
Journal
Un film réalisé par Sébastien Laudenbach
Le journal intime de l’auteur, entre octobre 1997 et mars 1998.

La Suçothérapie
Un film réalisé par Julien David
Pour sauver son couple en crise, Elise, 30 ans, a inventé la suçothérapie. Une fellation tous les 2 jours pendant 2 mois. Une histoire vraie recueillie par Mehdi Ahoudig et mise en images par Julien David.

L’Amour m’anime
Un film réalisé par Chloé Mazlo
Avec des extraits de son journal intime comme lien narratif, Chloé a réalisé une série d’animations qui raconte ses histoires amoureuses ratées et développe ses théories sur l’amour.

Jamais comme la première fois
Un film réalisé par Jonas Odell
Fondé sur des interviews authentiques, ce film d’animation met en scène quatre personnages racontant chacun leur première fois.

Daphné ou la belle plante
Un film réalisé par Sébastien Laudenbach, Sylvain Derosne
Comme toute belle plante, Daphné bourgeonne, éclot, embaume et s’effeuille. Mais ne se laisse jamais cueillir…

Tulips
Ode au baiser.

 

Centre culturel de Rivière Salée
Rue Joinville Saint-Prix
97232 Rivière Salée


23 novembre 2016
à 19h
Je suis le peuple

Un film réalisé par Anna Roussillon
«La révolution ? T’as qu’à la regarder à la télé !» lance Farraj à Anna quand les premières manifestations éclatent en Egypte en janvier 2011. Alors qu’un grand chant révolutionnaire s’élève de la place Tahrir, à 700 km de là, au village de la Jezira, rien ne semble bouger. C’est par la lucarne de sa télévision que Farraj va suivre les bouleversements qui secouent son pays. Pendant trois ans, un dialogue complice se dessine entre la réalisatrice et ce paysan égyptien : lui, pioche sur l’épaule, elle caméra à la main. Leurs échanges témoignent du ballotement des consciences et des espoirs de changement : un cheminement politique lent, profond et plein de promesses pour le peuple égyptien…

 

 

Médiathèque Alfred Melon-Dégras
Rue Schoelcher
97270 Saint-Esprit


24 novembre 2016
à 18h 30
Le Pays à l’envers

Un film réalisé par Sylvaine Dampierre
De retour en Guadeloupe, l’île que son père a quitté 50 ans plus tôt, la cinéaste remonte le cours du temps pour retracer l’histoire de son nom. Au fil de son voyage initiatique sur les terres d’enfance de son père, son enquête nous transporte jusqu’à l’époque de l’esclavage… au cœur d’une histoire qui résonne encore.

 

La Paillotte
Rue Félix Eboué
97217 Les Anses d’Arlet


26 novembre 2016
à 19h 30


Je suis le peuple
 

La Paillotte
Rue Félix Eboué
97217 Les Anses d’Arlet


26 novembre 2016
à 19h 30


Je suis le peuple
 

Bibliothèque Universitaire de Martinique
Campus universitaire
97275 Schoelcher

25 novembre 2016
à 18h
La Ligne de couleur

Vivre en France lorsqu’on est perçu comme arabe, noir ou asiatique. Des hommes et des femmes, français de culture française, parlent chacun dans une «lettre filmée» de leur expérience singulière, intime et sociale, d’être regardés comme non-blancs et d’avoir à penser à leur «couleur».

 

Eglise des Terres Sainville
Place Abbé Grégoire
97200 Fort-de-France

27
novembre 2016
à 19 h
Pierre Verger, messager entre deux mondes

Un film réalisé par Lula Buarque De Hollanda
Le célèbre chanteur brésilien Gilberto Gil retrace la vie et l’œuvre foisonnante du photographe et ethnologue Pierre Verger. Un voyage de Salvador de Bahia au Bénin, en passant par Paris, qui nous fait découvrir la culture de Bahia et le lien intrinsèque entre le Brésil à l’Afrique.

 

Un Oeuf
19 rue Garnier Pages
97200 Fort-de-France

28
novembre 2016
à 20h
L’Heure de nous-mêmes a sonné

Un film réalisé par Chantal Defontaine, Caroline Pinaud
Début des années 1970, les noirs-américains se libèrent tout juste de la ségrégation, l’Afrique du Sud est encore en plein apartheid, les Noirs en Europe subissent le racisme…Nous sommes en pleine période de décolonisation.En Martinique, l’aliénation culturelle est totale! Un tout nouveau rapport à la culture incarné par le Sermac se met en marche.
Les festivals de Fort-de-France seront une opportunité pour l’ensemble des artistes de la diaspora et de ceux qui défendent une culture universelle de se retrouver, d’échanger, de créer, de construire… Au parc floral ou dans les quartiers populaires, chacun, chaque enfant peut bénéficier d’une formation artistique
gratuite. Des délégations issues de l’Arc Antillais, du Québec, des Etats-Unis, de France viennent en Martinique s’inspirer de ce que l’on nomme une Révolution Culturelle.Le “Sermac” a quarante ans cette année, une date anniversaire passée inaperçue..

 

Bibliothèque Universitaire de Martinique
Campus universitaire
97275 Schoelcher

29 novembre 2016
à 19h
Nous irons voir Pelé sans payer

Un film réalisé par Gilles Elie-Dit-Cosaque
En janvier 1971, le Santos FC, le mythique club de foot de São Paulo avec à sa tête le roi Pelé, débarque en Martinique afin de disputer un match contre les meilleurs joueurs locaux. La belle affiche a un prix, le prix du billet est multiplié par dix. Un petit groupe d’extrême-gauche fraîchement constitué, baptisé Groupe d’action prolétarien, voit là l’occasion d’un coup d’éclat politique. Tout est bon pour la révolution. Ils mettent en branle un mouvement dont le mot d’ordre sera : “Nous irons voir Pelé sans payer”. Et pendant que les footbaleurs s’entraînent, l’agitation prend de l’ampleur. Alors, forces de l’ordre ou manifestants, Martinique ou Brésil, dans la rue ou sur le terrain… Qui gagnera le match ?

 

Le Wahoo Café
Plage du coin
97221 Le Carbet

30
novembre 2016
à 19h
Raving Iran

Un film réalisé par Susanne Regina Meures
À Téhéran, obtenir le droit à la fête est un combat difficile. Organiser une soirée musicale requiert des méthodes de film d’espionnage. S’y produire ou y participer peut mener en prison. Afin d’échapper au harcèlement policier, Anoosh et Arash, deux DJs de la scène house underground de Téhéran décident de quitter la ville et d’organiser une rave party dans le désert. Leur parvient alors, sortie de nulle part, un

 

Centre Culturel du bourg
Rue Ernest André
97232 Le Lamentin


30 novembre 2016
à 18h
Le Pays à l’envers

Un film réalisé par Sylvaine Dampierre
De retour en Guadeloupe, dans l’île que son père a quitté 50 ans plus tôt, la cinéaste remonte le cours du temps pour retracer l’histoire de son nom. Au fil de ce voyage initiatique sur les terres d’enfance de son père, son enquête nous transporte jusqu’à l’époque de l’esclavage. Aux archives, dans les jardins créoles ou les ruines des usines à sucre, se croisent les chemins d’une mémoire vivante, se dessine la vision d’un pays où les récits, les corps, les musiques, parlent avec force d’une histoire qui résonne encore.

 

 *****

29 novembre 2016 à 19h à la BU du Campus de Schoelcher

Nous irons voir Pelé sans payer

Un film de Gilles Elie-Dit-Cosaque

2014 – France – 65 minutes – HD

En janvier 1971 le Santos FC, le mythique club de foot de São Paulo avec à sa tête le non moins mythique “roi Pelé” débarque en Martinique afin de disputer un match contre les meilleurs joueurs locaux. La belle affiche a un prix, le cout du billet est multiplié par 10 mettant l’événement hors de portée de la plupart des Martiniquais.
Un groupe d’extrême gauche fraichement constitué baptisé “Groupe d’Action Prolétarienne (GAP)”, qui puise ses influences chez Mao et Frantz Fanon, voit là l’occasion d’un premier coup d’éclat politique. Tout est bon pour la révolution. Ils mettent en branle un mouvement dont le mot d’ordre sera “Nous irons voir Pelé sans payer”.
Et pendant que l’équipe martiniquaise s’entraine, la campagne s’organise. Grèves, tracts, graffitis, manifestations à Fort de France , le mouvement prend de l’ampleur… Les autorités s’inquiètent, et à la va-vite est alors organisée la retransmission télé en direct du match. Une première en Outremer.
Mais qu’importe la transmission télé prévue, les plus acharnés persistent. Ils iront voir Pelé sans payer !

28 novembre 2016 à 20h. “Un Oeuf” 19 rue Garnier Pages FdF

L’Heure de nous-mêmes a sonné

Un film réalisé par Chantal Defontaine, Caroline Pinaud
Début des années 1970, les noirs-américains se libèrent tout juste de la ségrégation, l’Afrique du Sud est encore en plein apartheid, les Noirs en Europe subissent le racisme…Nous sommes en pleine période de décolonisation.En Martinique, l’aliénation culturelle est totale! Un tout nouveau rapport à la culture incarné par le Sermac se met en marche.
Les festivals de Fort-de-France seront une opportunité pour l’ensemble des artistes de la diaspora et de ceux qui défendent une culture universelle de se retrouver, d’échanger, de créer, de construire… Au parc floral ou dans les quartiers populaires, chacun, chaque enfant peut bénéficier d’une formation artistique
gratuite. Des délégations issues de l’Arc Antillais, du Québec, des Etats-Unis, de France viennent en Martinique s’inspirer de ce que l’on nomme une Révolution Culturelle.Le “Sermac” a quarante ans cette année, une date anniversaire passée inaperçue..