Le Hobbit “La désolation de Smaug” : juste magistral!

— Par Christian Antourel & Ysa de Saint-Auret —

le_hobbit-2A Madiana

Ce second opus du Hobbit raconte  la suite  des aventures de Bilbon  Sacquet parti reconquérir le Mont Solitaire et le Royaume perdu des Nains d’Erebor dans les Monts Brumeux. Conseillé par le magicien Gandalf le Gris, façon Merlin l’enchanteur alchimiste chapeau pointu il est accompagné d’une belle palette  de treize nains, farfelus, vilains pas beaux mais sourires malicieux,  barbe tricotée, cheveux hirsutes, sourcils broussailleux en accents circonflexes,  héroïques et air circonspect, dont le chef est Thorïn Ecu-de-Chêne plus déterminé que jamais. Apres avoir vécu un périple inattendu, tout ce petit monde bien attachant, mélange de naïveté et d’intelligence, s’enfonce à l’est où elle croise Béorn le changeur de peau et des nuées  d’araignées  géantes de Mirkwood au cœur de la forêt noire qui réserve bien des dangers : Descentes de rivière dans des tonneaux, duels avec  la meute effrayante des orcs, rencontre avec un loup-garou. Ils sont sur le point d’être capturés par les guerriers Elfes Sylvestres,  oreilles pointues
d’un monsieur Spock. Les nains arrivent  à Esgaroth puis au Mont Solitaire où nos héros vont devoir affronter la plus terrifiante des créatures,  le dragon Smaug.  Voix envoûtante, menaçante et arrogante. Adapté du roman de JRR Tolkien, le film dépasse la fiction  dans des visions de fantasy étourdissantes, des plans sublimes et des paysages vertigineux. La magie opère et cette saga des nains qui nous entraine en un univers de monstres grouillants et fantasmatiques est portée par des visuels somptueux  et une
entière maitrise narrative. Un cinéma total, où se mêlent aventure, épopée, fantastique et voyage initiatique à la fois. Ce second volet de la trilogie est tout simplement grandiose  il ne laisse aucun répit au fun et au merveilleux. Plus qu’un vrai divertissement, ce morceau de bravoure, festival d’inventivité est visiblement, malgré sa densité, juste un régal pour les sens. Plus sombre, mais davantage inspiré que le précédent, violent, épique et mystérieux. La maestria du Seigneurs des Anneaux retrouvée, Peter Jackson fait rentrer  de la dramaturgie dans l’art du conte.

Un film de : Peter Jackson
Avec: Orlando Bloom
Evangeline Lilly
Martin Freeman
Benedict Cumberbatch
Richard Armitage

Genre: Fantastique
Contact Madiana: 05. 96. 72.15.15.

Christian Antourel
Ysa de Saint-Auret