“Lambeaux” de Gilles Elie-Dit-Cosaque au 14°N 61°W

 Du 07 février au 21 mars 2015

g_e_d_c_1GILLES ELIE-DIT-COSAQUE :

“Lambeaux” du 07 Février au 21 Mars 2015
caryl* ivrisse-crochemar & [creative renegades society] présentent l’exposition de l’artiste d’origine martiniquaise Gilles Elie-Dit-Cosaque.
Réalisateur, photographe et graphiste,(Voir La liste des courses) Gilles Elie-Dit-Cosaque fait ses débuts comme directeur artistique en agence de publicité. La plupart de ses productions graphiques ou cinématographiques sont caractérisées par une écriture rythmée mêlant tournage, illustration et typographie.
Parallèlement à sa démarche cinématographique et photographique, il développe un travail pictural basé sur le dessin et le collage photo intitulé Lambeaux, qui mêle mémoire et négritude. Un exercice qui grife et raccommode, raconte la créolisation du monde,thème cher aux Antillais, sans oublier d’évoquer la part douloureuse de celle-ci.
Sensible aux vibrations d’un tambour, aux rythmes des sons comme des images, auphrasé du créole,… Le terreau de Gilles Elie-Dit-Cosaque est fait entre autres de MilesDavis, John Coltrane, Nina Simone, Aimé Césaire, Edouard Glissant, Raphaël Confant,Patrick Chamoiseau, Corto Maltese, Jean-Michel Basquiat, Rauschenberg, Matisse, LeosCarax, Wes Anderson, William Klein, Joel Peter Witkin, Roger Ballen, Sarah Moon…
Intitulée Lambeaux, l’exposition de Gilles Elie-Dit-Cosaque présente de nouvelles narrations de cette série entamée en 2009.
Lambeaux est un journal intime reconstitué à partir d’éléments disparates. Un journal intime fantasmé, ou l’intime et le collectif se mêlent dans des pages éclatées, apparaissant ou disparaissant aux grés des présentations. Un journal en mouvement où les messages se nichent davantage dans l’espace entre chaque page que dans celles-ci.
Lambeaux est une mémoire créole. Créole au sens géographique et spirituel. On pourrait dire, pour construire un afreux mot à partir du concept d’Édouard Glissant, une mémoire« créolisationnée » Une mémoire née « des données du monde absolument hétérogènes les unes par rapport aux autres, se rencontrant dans un lieu et dans un temps donné et qui, à une vitesse foudroyante, fabriquent une nouvelle donnée culturelle complexe et multiple ». Chaque double page de Lambeaux est clouée, et laisse deviner la page suivante et précédente. Ces doubles pages sont encadrées dans des boites soit individuellement soit regroupées dans un ensemble, suggérant un chapitrage, dans une narration, elle, indéfinie.
A l’occasion, deux flms documentaires réalisés par Gilles Elie-Dit-Cosaque seront programmés à l’occasion des soirées 14°N 61°W -CiNémAtYpic! -The rest is revolution.; à l’espace d’art contemporain 14°N 61°W, pendant la durée de l’exposition.


Gilles Elie-Dit-Cosaque
Vit et travaille France -Lives and works in France
Expositions personnelles – Personal exhibitions 2015
« Lambeaux », espace d’art contemporain 14°N 61°W, Fort de France (Martinique)
2012
« Lambeaux », Yellow Sand Galery, Bordeaux (France)
2010
« Lambeaux », Galerie Miettes de Baleines, Douarnenez (France)
2004
« Ma grena’ et moi » Espace Beaurepaire, Paris (France)
2000
« géologies 6.6.6 », Galerie L, Paris (France)
Expositions collectives – Group exhibitions 2015
Jamaica Biennal 2014. National Gallery of Jamaica, Kingston (Jamaica)
2014
« Metanoia: Practices of Exhaustion », Grace Exhibition Space & gallery, Brooklyn NY (USA)
2013
« De la résonnance du cri littéraire dans les arts visuels », Biac Martinique -Pavillon Martinique, Fort de France (Martinique)
2012
« For Rent »: Marc Latamie at Americas Society, New York NY (USA)
2009
« Latitudes ». Hôtel de ville de Paris (France) « Entrevues », Fondation Clément, Le François (Martinique)
2007
« Photoquai », Musée du Quai Branly, Paris (France)
Films – Films 2014
« Nous irons voir Pelé sans payer », 65′
2013
« Un air de Césaire »
2011 « La liste des courses », 52’50

g_d_e_c_2

14_N_61_W