“La Folie Guitry” par la troupe “Les Buv’Art”

2, 3, juin 2017 à 19h 30. OMCL  du Robert.

Le KWTZ, Chez la reine Isabeau et Villa à Vendre, trois pièces de théâtre en un acte de Sacha Guitry, jouées par la troupe amateur ” Les buv’art ” , ne seront malheureusement pas présentées au TOM de Fort de France, dommage, dommage !

La Folie Guitry ” se jouera uniquement au Robert,  à l’Office Municipal de la Culture et Loisirs (OMCL) Robert, 6 boulevard Henri Auzé, Le Robert.

La soirée sera belle et surtout, amusante !

Le KWTZ

Argument :
Un couple d’amants (Maximilien et Hildebrande), ne pouvant vivre leur amour, décide de se suicider pour être ensemble dans l’éternité. Le mari, tout comme le destin, ne semblent pas l’entendre ainsi. Quant à la bonne (alias Julie, alias Marie, alias Augustine car son maître fauché Maximilien se plaît à travers ces différents prénoms à se faire accroire qu’il a plusieurs domestiques !), elle aimerait bien recevoir ses gages…

Le KWTZ est inspiré de la rencontre de Guitry avec les maîtres de l’absurde Alfred Jarry et Alphonse Allais1. Elle est aussi liée au premier grand amour de Guitry, Charlotte Lysès, « soufflée » à son père, Lucien, et qu’il épousera en 1907.

Le titre, référence au mot allemand witz (« plaisanterie »), résume le comique absurde qui accompagne cette troisième pièce de Guitry (il n’a que 20 ans) qui contient déjà en germe tout le style badin-misogyne qui sera ensuite sa marque de fabrique, synthétisé par le résumé final de Maximilien : « Ce qu’on devrait choisir dans la femme d’un autre… ce n’est pas la femme… c’est l’autre ! »

Chez la reine Isabeau

Argument :
Dans un château, deux guides sont chargés de faire visiter la chambre de celle qui n’a pas toujours eu un conduite exemplaire vis-à-vis de de Charles VI…
Tandis que le dernier groupe termine sa visite, c’est le conservateur qui en profite pour recevoir sa bien-aimée dans le lit à baldaquin…

Villa à vendre

Argument :

Malgré le panneau déposé devant sa porte, Juliette n’a pas très envie de vendre sa maison.
Arrive un couple dont le mari ne tardera pas à apprendre à faire des affaires…
« Villa à Vendre» : pourrait être une fable dont la morale serait, « Rien ne sert de courir, les étages, à qui sait attendre, au salon, vient à lui la solution » !