Kadalys, fait florès au pays du matin calme

— Par Max Pierre-Fanfan, Journaliste/Écrivain —

Kadalys, la première marque de produits cosmétiques tirés des principes actifs du bananier fait florès en Corée du sud. “Le pays du matin calme”, un marché de plus de 50 millions d’habitants. La fondatrice de Kadalys, Shirley Billot  est sans conteste une pionnière dans l’âme. Ce pays est la première étape d’une campagne asiatique qui l’a conduite ensuite au Japon, en Chine, et à Singapour.

Kadalys, un des fleurons de la créativité martiniquaise se vend actuellement dans toutes les boutiques de luxe de la capitale, Séoul. “Nos produits ont reçu un bon accueil, grâce à notre positionnement innovant, tout en respectant la médecine et la pharmacopée traditionnelles. Un atout dans ces pays qui allient la tradition et la modernité”, souligne Shirley Billot. La marque Kadalys pénètre en effet des cultures asiatiques encore imprégnées de confucianisme, une doctrine philosophique et religieuse qui défend le concept de « société harmonieuse ».

Autres destinations à venir et autres points du globe dans son carnet de voyages, les Émirats arabes unis, dans le nord-est de la péninsule d’Arabie, et, le Qatar, sur le golfe persique.

Que de chemin parcouru depuis 2011. Son projet mûrissant lentement dans des langes cotonneux, elle comprend alors que sa crédibilité ne  passera que par la qualité, la garantie “bio”, et la traçabilité. Elle investit dans la recherche et l’innovation, en collaboration avec le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD); ainsi qu’avec le laboratoire de pharmacologie expérimentale “UMR Qualisud” à Montpellier.

Autre pionnière dans cette équipée mondiale, sa collaboratrice de toujours, la guadeloupéenne  Dora Destouches, toute auréolée de sa thèse, soutenue avec brio, sur les propriétés anti-âge du bananier. Dans cette grande et belle aventure, la région Martinique avait eu, à l’époque, le nez creux. Son ancien président (de 2010 à 2015) Serge Letchimy s’était  impliqué dans ce nouveau processus de valorisation et de transformation d’un produit, traditionnel, phare de l’île. La filière banane Martinique et celle de la Guadeloupe n’ont pas été de reste. Elles ont accompagnée ce projet innovant en l’incubant notamment à ses débuts et en participant à des levées de fonds. 

Aujourd’hui, la marque Kadalys a le vent en poupe. Elle a lancé de nouvelles références brevetées dont des nettoyants et des hydratants. Outre son développement à l’international, elle accentue sa présence dans l’Hexagone et en Europe, notamment, en pharmacie et parapharmacie.

 

Max Pierre-Fanfan

Journaliste/Écrivain