« Jours tranquilles à Jérusalem », texte Mohamed Kacim, m.e.s. Jean-Claude Fall

Lundi. 30/09 à 20h30 & Mardi 1er/10 à 18h Limoges ( Francophonies)

Bord de scène à l’issue des représentations
Durée 1h45

« Le problème, c’est que quand on n’est pas d’ici, on ne peut pas comprendre ce qui se passe ici. Mais c’est pas grave, il n’y a rien à comprendre, ici. » – Le comédien

Lorsqu’Adel Hakim décide de monter à Jérusalem sa pièce-fresque Des Roses et du Jasmin, sur l’histoire d’Israël et de Palestine, il demande à Mohamed Kacimi de l’accompagner, en tant que dramaturge et surtout comme compagnon de route. Son carnet de création devient la chronique Jours tranquilles à Jérusalem.
Dans un théâtre presque à l’abandon, tout le projet semble impossible à réaliser : les comédiens résidant en Cisjordanie bloqués aux check point, les discussions sur les partis-pris de l’Histoire et les réalités quotidiennes, des comédiens palestiniens qui jouent des juifs allemands, les membres du conseil d’administration du Théâtre National Palestinien… Schizophrénie, déni d’histoire, déni de réalité, déni de l’autre, enfermements, absurdités, désespérances et violences. Et pris dans ce tourbillon insensé, la Vie, l’Art, le Théâtre, les rires, les pleurs, les rages, les bonheurs. La vie, oui, le désir, hélas inatteignable aujourd’hui, d’en finir avec cette déraison, d’en finir avec la haine, avec l’empêchement, avec la non-vie. Et l’humour caustique de Mohamed Kacimi.
Des Jours tranquilles à Jérusalem pour raconter la folie et le déni et faire entendre les échos de ce monde-là dans ce moment-là de son histoire.
Le projet
Jours tranquilles à Jérusalem est une commande d’écriture à Mohamed Kacimi de La Manufacture – Cie J-C Fall. La pièce est écrite à partir de la chronique Jours Tranquilles à Jérusalem et fait un état des lieux sur ce qui se passe dans cet endroit du monde. La pièce s’articule autour des temps forts de cette histoire de la création Des roses et du Jasmin, une aventure humaine si riche et complexe. En laissant une grande place à des interviews, des prises de paroles, des expressions écrites ou orales de tous les protagonistes, cette forme de théâtre-récit va à l’essentiel.

Ce spectacle est une réflexion critique et vivante sur ce moment catastrophique de notre histoire à travers le prisme d’une aventure humaine et théâtrale passionnante et passionnée. Il poursuit le travail de La Manufacture sur l’état du monde et sur notre volonté, notre capacité (et nos incapacités) à changer (certes modestement) les choses.

Jours tranquilles à Jérusalem

THÉÂTRE
Production La Manufacture Cie J-C Fall.
Coproduction Théâtre des Quartiers d’Ivry, Le Réseau (théâtre)
La Manufacture est une compagnie aidée par la DRAC Occitanie. Elle bénéficie régulièrement d’aides à la création de la Région Occitanie.
Jours tranquilles à Jérusalem a pu être créé avec l’aide d’une résidence de cinq semaines au Théâtre d’O à Montpellier, sous la responsabilité et avec le soutien du Département de l’Hérault.
Accueil en partenariat avec les Centres culturels municipaux de Limoges