Guyane : “Montagne d’or, une aberration qui n’aurait jamais lieu en métropole”

— Par Mahaut Landaz —

Créer des emplois ou éviter de défigurer l’Amazonie ? C’est le dilemme auquel ce “mégaprojet” de mine d’or confronte les Guyanais.

Accepte-t-on en Guyane ce qui ne pourrait jamais avoir lieu en métropole ? Difficile d’imaginer une fosse d’extraction d’or grande de 32 stades de football en Bretagne. Pourtant, à 8.000 kilomètres, mais toujours en France, un projet d’extraction minière appelé “Montagne d’or”, divise la population.

D’un côté, les défenseurs du projet, qui ont les élus locaux de leur côté, reprennent les chiffres du consortium russo-canadien à la manoeuvre : 750 emplois directs créés, 3000 emplois indirects. Il faut dire que le taux de chômage est deux fois supérieur à la métropole. De l’autre, tout une galaxie d’associations, de populations locales et une partie des Amérindiens de Guyane y sont vigoureusement opposés.

Drainage acide, rupture de digues : la Montagne d’or va t-elle dévaster la Guyane ?

Pour Christophe Yanuwana, porte-parole de la jeunesse autochtone, Montagne d’or est une “aberration” qui “n’aurait jamais pu voir le jour en métropole”.
“”Si c’est pour que 80 tonnes d’or soient retirées de nos terres en polluant au passage nos rivières, nos terres, et en nous empoisonnant, c’est non”.”

Si Christophe Yanuwana parle d’empoisonnement, c’est que pour extraire l’or, il faut du cyanure. Si l’entreprise clame que rien ne sera rejeté dans l’environnement, pour les opposants, les garanties ne sont pas assez importantes.

M.L

Lire Plus => L’Obs