“Françoise Dolto. Une journée particulière” un livre de Caroline Eliacheff

«Trente ans après sa mort, à ma grande surprise, le nom de Françoise Dolto n’évoque pas grand-chose chez ceux qui sont nés dans les années 1980-1990 ou plus tard. Les trentenaires ne savent pas ce qu’ils lui doivent, alors même que leurs parents sont de la “génération Dolto”, qui l’a écoutée à la radio. Comme ils sont en âge aujourd’hui d’être parents, il n’est peut-être pas inutile qu’ils découvrent que tant de choses qui leur paraissent aller de soi n’allaient justement pas de soi…»

Qui était Françoise Dolto? Que reste-t-il de son œuvre trente ans après sa mort? Au fil d’une journée fictive, Caroline Eliacheff évoque les multiples facettes de celle qui fut à la fois une clinicienne de génie, une théoricienne méconnue, la femme d’un seul homme, mère de trois enfants, et une citoyenne engagée dans son époque. Une journée particulière sans hiérarchie aucune, où la célèbre psychanalyste est tour à tour femme, mère et professionnelle…
Hors collection – Essais
Paru le 22/08/2018
Genre : Psychologie, psychanalyse
256 pages – 137 x 211 mm Noir et blanc – Broché EAN : 9782081441903 ISBN : 9782081441903

*****

«L’école d’aujourd’hui doit beaucoup à Françoise Dolto»

La psychanalyste et pédopsychiatre Caroline Eliacheff publie «Une journée particulière». Retour sur l’héritage de Françoise Dolto, trente ans après sa disparition et à l’heure de la rentrée scolaire

Françoise Dolto. Pour chacun, le nom convoque une image. Celle d’un homard complexé, avatar de l’adolescence en crise. Celle de jeunes enfants désormais écoutés par les adultes. Celle d’une école plus ouverte et moins punitive. Celle d’un chanteur populaire vantant les mérites d’une boisson sucrée. Ou encore celle d’une grand-mère à grandes lunettes et éternels gilets par-dessus la blouse. Associé à un visage rond, ce look l’a parfois réduite à une «Mamie Nova de la psychanalyse». Françoise Dolto était tout cela à la fois et bien plus.

Pour le rappeler, trente ans presque jour pour jour après sa disparition, la psychanalyste et pédopsychiatre Caroline Eliacheff publie Une journée particulière, aux Editions Flammarion. Prétexte, le déroulé d’une journée fictive permet de mesurer les différents fronts sur lesquels œuvrait la Parisienne et le bourreau de travail qu’elle était.

Trente ans après sa disparition, quel est le principal héritage légué par Françoise Dolto?

Pour parler de son héritage, il faut déjà savoir ce qu’elle a fait. Or beaucoup l’ignorent, y compris ceux qui ont parfois travaillé avec elle, aux consultations, à la Maison verte… Ils connaissent un pan de son activité mais pas la globalité. Pour les générations nées après les années 1980-1990, elle n’évoque plus grand-chose. Les parents d’aujourd’hui lui doivent beaucoup mais sans forcément le savoir. C’est normal et c’est très bien ainsi…

Lire la Suite & Plus=>Letemps.ch