François de Rugy: le projet minier Montagne d’or en Guyane est à «reprendre»

Le nouveau ministre de la Transition écologique François de Rugy a déclaré aujlurd’hui qu’il fallait “reprendre d’une façon ou d’une autre” le projet de mine aurifère “Montagne d’Or” en Guyane, qui ne peut pas être mené “comme envisagé”. “C’est un des dossiers chauds, comme on dit, qui est sur mon bureau comme sur celui de l’ensemble du gouvernement”, a souligné le successeur de Nicolas Hulot sur France Inter.

La Commission nationale du débat public, qui a organisé un débat sur ce projet, va rendre son rapport “dans quelques jours ou quelques semaines”. “Rien que le débat a montré que ce projet ne pouvait pas être mené tel qu’il avait été envisagé. Donc il faudra le reprendre, d’une façon ou d’une autre”. Je vais y travailler de façon précise”, a-t-il indiqué.

“Ma conviction est déjà qu’on ne peut pas le faire tel quel. C’est clair et net”, a indiqué François de Rugy. “Le débat public a montré à quel point cela suscitait des tensions, des oppositions en Guyane. Il faut reprendre les choses mais en respectant les élus locaux de Guyane qui se sont engagés, en respectant les unes et les autres qui ont travaillé, que ce soit en pour ou en contre”, a-t-il poursuivi.

 

Ce projet Montagne d’or, décrié par les associations environnementales, prévoit l’exploitation à ciel ouvert d’une mine aurifère d’une superficie de 8 km2, à partir de 2022, au sud de Saint-Laurent du Maroni, en forêt tropicale, via un procédé de récupération de l’or par cyanuration en circuit fermé. Il a fait l’objet d’un débat public qui s’est achevé le 7 juillet.

En juin dernier, Nicolas Hulot avait fait part de ses réticences au sujet de ce projet, qu’Emmanuel Macron a soutenu quand il était ministre de l’Economie.

Source : Le Figaro.fr avec AFP